Euro 2018 (M)

L’Arena de Zagreb fermée ?

La nouvelle fait l’effet d’une terrible onde de choc en Croatie. L’agence responsable de la construction et de l’exploitation de l’Arena de Zagreb menace de fermer le site lors de l’Euro.

L’entreprise Croate Ingra, par la voix de son président Igor Oppenheim, déclare en arriver à cette extrémité suite à de nombreuses dettes non-comblées. Dévoilée par 24sata, site d’information croate, l’information ébranle la Croatie. La salle doit en effet accueillir les matches du groupe C ainsi que les finales de l’Euro 2018. Pour le détail, la ville de  Zagreb et le gouvernement croate devaient payer 2 millions d’Euros pour les sept années d’exploitation… il y a six mois. Seulement l’agence de paiement de Zagreb a demandé à vérifier les comptes, depuis c’est un bras de fer entre la valeur supposée par les uns et les autres. Le président de Ingra a décidé d’intervenir et de faire pression aujourd’hui, et annonce envoyer une lettre à la fédération croate pour annoncer la fermeture du site lors de l’Euro. Outre la dette récente, son acte est également motivé par un trou de 1,4 millions de Kunas (environ 200.000 euros) dû à l’organisation du mondial masculin en 2009.

Pour le moment, la fédération croate refuse de réagir en attendant la fin des tractations, voire l’arrivée de cette fameuse lettre. Si Ingra reste sur sa position, il va être difficile pour la fédération Croate de changer de lieu pour le premier tour et les finales. D’autant que la billetterie pour la finale est presque clôturée et que le pays ne compte pas de salle de cette capacité. Après le petit scandale sur l’état de la salle de Split, cette seconde affaire augure un Euro bien particulier pour l’organisation. À suivre…

Edit du 11/01

Après trois journées d’intense tractations, n’augurant pas forcément le meilleur, IngrA a retiré sa menace contre la fédération Croate. Bien que la Holding de Zagreb n’ait pas payé la somme réclamée, celle-ci a fait une promesse de paiement qui a apaisé les esprits. Heureusement pour la fédération croate, qui n’aura fait ces quelques jours qu’appeler au calme et déclarer son incompétence sur le sujet. Le maire de Zagreb de son côté a promis que la Croatie serait en finale, donc qu’il n’y a aucune raison que la salle ferme. Réponse d’ici deux semaines… Pour la finale !

Maxime Thomas

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dumoncel - le 9 janvier 2018 à 19h41

    La bonne blague

  2. Franck du 85 - le 9 janvier 2018 à 19h55

    La monnaie croate est la Kuna ( prononciation Kouna) et non pas les Kaunas (prononciation Connasses ?).
    Pardon, je sors.
    Article intéressant et forcément à suivre avec attention.

    • jltriple - le 10 janvier 2018 à 11h27

      Lors d'un voyage en 90, dans les campagnes Croates, les dinars étaient répandus sur le sol.
      Des pièces lourdes et épaisses comme des 5 francs ou 2 euros ne valaient plus rien (+de 1000% d'inflation).
      Plus de 1 million de dinars un fromage. Les paysans parlaient en anciens dinars.
      Dans les supermarchés, la monnaie était rendue en chewing-gum.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).