LFH – J21

Le sprint final est lancé !

Pour cette avant dernière journée du championnat régulier, tout peut encore bouger. De gros chocs à tous les étages pour une journée qui sera capitale pour certaines équipes. Présentation des enjeux. 

En haut du tableau, Metz est assuré de terminer premier et n’a donc plus rien à perdre. Si certes l’affiche de cette rencontre face à Brest est alléchante, l’enjeu l’est moins pour le collectif de Manu Mayonnade qui devra surtout se concentrer sur la Coupe de France et la Ligue des Champions avec deux déplacements à gérer dans les prochaines semaines (à Brest dans un premier temps et à Bucarest ensuite). En revanche, il n’en est pas de même pour les Bretonnes. En effet, elles peuvent encore perdre la seconde place au profit de Nice qui n’est qu’à deux points derrière. Les Niçoises traverseront la France pour aller au Havre, qui peut encore tenter de grappiller une place dans le bas du classement pour entamer les play-downs avec le plus de points possible.

Autre choc du haut de tableau, celui qui sera l’événement de la soirée sur beIn Sports 1, la venue de Nantes, à Issy-Paris, exceptionnellement déplacé à la Halle Carpentier. La rencontre se jouera en ouverture d’un derby francilien de Starligue entre le PSG et Ivry. Si les deux ligues en ont fait un événement majeur de cette 21e journée et cette rencontre aura de l’enjeu d’un point de vue comptable. Nantes est à portée de Nice qui est troisième (un point sépare les deux équipes) et Issy-Paris peut aussi toujours prétendre au podium n’étant qu’à un point derrière le NLA. Une course au points effrénée, importante à deux journées de la fin de la saison régulière. L’enjeu sportif sera certainement moindre à Dijon, pour le derby face à Besançon. L’ESBF a certes la pression de Fleury qui pointe à deux points, mais est en revanche assuré de jouer les play-offs et ne pourra pas aller chercher les Lionnes d’Issy-Paris qui ont fait le break ( 9 points séparent les deux équipes). Le CDB ne pourra que garder sa dernière place étant trop loin du Havre (5 points séparent le deux équipes. De leurs côtés, les Fleuryssoises sont aussi assurées de jouer les play-offs. Pas de pression donc pour leur déplacement à Chambray qui, en revanche, joue gros.

Derrière Bourg-De-Péage et Toulon, les Chambraysiennes peuvent encore accrocher la huitième place qualificative mais il faudra pour elles, remporter leurs deux derniers duels sans qu’elles aient leur destin en mains. Le réel enjeu sera bien dans le Var, à Toulon, qui reçoit son poursuivant fou, Bourg-De-Péage. Pourtant, du côté de la rade, on l’aborde comme n’importe quelle rencontre. “On fait beaucoup de vidéo pour regarder leurs enclenchements mais on l’aborde comme n’importe quel match” affirmait Laurie Puleri. Et pourtant, si Bourg-De-Péage est solide dans ses murs du Complexe Vercors, des points ont aussi été pris à l’extérieur. On pense notamment à la victoire face à Issy-Paris lors de la reprise (26-27), au nul arraché sur le parquet de l’OGC Nice plus récemment (30-30) mais aussi à la victoire face à Chambray lors de la dernière journée (28-24).  Les Varoises sont aussi capables de coups d’éclats, une victoire à Brest lors de la 18e journée (21-22), mais restent surtout sur deux défaites (l’une face à Nantes 23-24 et l’autre face à Nice 25-17). “Il ne faudra pas les prendre à la légère. C’est une belle équipe qui a une belle cohésion et qui ne lâche jamais rien” soulignait la jeune toulonnaise “j’ai surtout peur de nous, on est capable du meilleur comme du pire, il faudra qu’on soit vigilantes”. Et en face on le sait. Camille Comte en a bien conscience et l’a souligné sur le site du club à l’issue de la victoire contre Chambray. “C’est le match où l’on a encaissé le moins de buts. C’est le 1er match où nos adversaires n’ont jamais été devant au score. C’est un match où l’on avait un plan de jeu très affiné et les joueuses l’ont bien respecté. Beaucoup de maîtrise, de stabilité, un match très solide” analysait-il. Pour autant, malgré les possibilités d’accession aux play-off, le coach dromois n’en perd pas son objectif majeur du début de saison: attaquer les play-downs avec le plus de points possible avec un collectif qui reste sur une bonne dynamique. En revanche, Toulon pourrait mettre un bon pied en play-offs en cas de victoire ce soir.

Maxime Cohen.

Le programme:

18h30 Issy-Paris / Nantes (beIn Sports 1)

18h45 Metz / Brest

19H Le Havre / Nice

20H Dijon / Besançon

20H Toulon / Bourg-De-Péage

20h30 Chambray / Fleury

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pion Maxence - le 28 mars 2018 à 11h50

    Dijon relégué…
    Est ce que c’est étonnant?
    On va au final se retrouver avec une équipe reléguée féminine et peut être une promue en masculin
    Maxence Pion

  2. Pion Maxence - le 28 mars 2018 à 11h51

    Dijon relégué en filles et peut être promue en garçons…
    Mais ou vas-on?

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves