Proligue

Pontault et Sélestat en finale

Pontault-Combault, auteur d’un match nul (26-26) à Dijon, et Sélestat, battu de cinq buts à Chartres (24-29), se sont qualifiés pour la finale des play-offs d’accession en Starligue.

Alors qu’il ne restait qu’une ou deux secondes à jouer, Valentin Aman, le guerrier pontellois, s’est mis à traverser la moitié du terrain vers Steve Marie-Joseph pour entamer une folle sarabande. Au bout du suspense, Pontault venait d’arracher l’égalisation face à Dijon (26-26), synonyme de qualification pour la finale des play-offs. Dijon n’avait en effet inscrit que 25 buts à l’extérieur à l’aller (25-25). Du président, Luc Borg, à l’entraîneur, Sébastien Quintallet, c’est tout le club qui a célébré sa joie immense sur le parquet du palais des sports dijonnais, contrastant avec l’abattement total du DMH. Les joueurs de Jackson Richardson, qui avaient dominé une grande partie du match (14-10 à la pause), n’avaient pas été capables de se mettre à l’abri au tableau d’affichage. Pontault avait joué le coup à fond au cœur du second acte, malgré la sortie sur blessure de son gardien Cantegrel plus tôt dans le match. Romero avait pris le relais, sans oublier un éblouissant Tchitombi à la finition (9/10). Dijon, donc, comptait encore deux buts d’avance à une minute de la fin. Un but de Tchitombi, un refus de jeu dijonnais quelques instants plus tard face à la défense en un contre un des pontellois, et une dernière montée de balle conclue par Marie-Joseph ont achevé le DMH. Pour son dernier match officiel à la tête de Dijon, nul doute que Jackson Richardson rêvait d’une toute autre sortie.

Le quatrième de Proligue affrontera donc en finale le cinquième de la saison régulière, Sélestat. Le SAHB, qui avait un confortable matelas de huit buts (36-28) à l’aller, a tenu le choc en s’inclinant de cinq buts seulement (24-29). Les joueurs de Christophe Viennet ont su faire le dos rond lorsque Chartres s’est progressivement détaché au tableau d’affichage (9-6, 22’). Savic, Anquetil ou encore Cauwenberghs ont permis aux alsaciens de rentrer aux vestiaires avec trois buts de retard seulement (13-10). L’écart est ensuite monté à sept buts pour Chartres (24-17, 47’), grâce notamment à la réussite du portugais Magalhaes. Le SAHB a alors tenu bon pour résister et éviter de voir Chartres prendre huit longueurs d’avance. Sélestat est en finale et laisse les chartrains à nouveau tout proche de leur objectif de montée en Starligue.

Sélestat recevra Pontault mardi soir en finale aller (20h). Les deux formations se retrouveront en Seine-et-Marne vendredi pour la finale retour (20h45). On saura alors qui de Pontault ou Sélestat accompagnera Istres en Starligue.

Les statistiques :

Dijon – Pontault : 26-26 (14-10)

Dijon : Helal (13 arrêts sur 35 tirs), Diot (0 arrêt sur 4 tirs) ; Pierrick Naudin (7/7), Pasquet (4/8), Poletti (4/4), Lemal (2/2), Becirovic (0/3), Sobol (5/6), Reig-Guillen (2/4), Ighirri (2/4)

Pontault-Combault : Cantegrel (3 arrêts sur 9 tirs), Romero (6 arrêts sur 26 tirs) ; Marie-Joseph (2/3), Aman (6/9), Ribeiro (0/2), Lagier-Pitre (2/6), Jukic (0/4), Sokolic (2/3), Diallo (1/2), Tchitombi (9/10), Dupoux (4/7).

Chartres – Sélestat : 29-24 (13-10)

Chartres : Grahovac (13 arrêts sur 35 tirs), Candeias (0 arrêt sur 1 tir) ; N’Diaye (1/1), Molinie (3/4), Kieffer (2/5), Kudinov (2/3), Detrez (4/5), Roque (2/5), Basic (1/2), Cham (1/2), Roche (3/4), Roche (1/1), Magalhaes (9/16)

Sélestat : Ravensbergen (7 arrêts sur 19 tirs), Kieffer (1 arrêt sur 16 tirs) ; Nyembo (2/3), Cauwenberghs (5/5), Djeric (1/1), Pereira (0/2), Anquetil (4/7), Savic (6/9), De Beule (1/4), Seri (5/11).

Olivier Poignard

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Proligue

39 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 19 mai 2018 à 19h00

    Bon, ben faut aller au bout maintenant
    Que ce soit Selestat ou Pontault, celui qui montera aura un billet pour une saison très compliquée mais pourrait devenir le premier club issu des play offs a se maintenir
    Quand a Chartres, le match d'hier a démontré que c'est eux qui étaient les plus legitimes pour monter mais bon, c'est la magie du sport… On en reparlera
    J'espère n'avoir indigné aucun des censeurs de la bien pensance en disant cela
    Les ayatollahs de la bienveillance ont tendance a lire Handnews ces derniers temps…

    • Tonton_Olive - le 19 mai 2018 à 19h06

      Euuuh !! en quoi dans le match ils étaient les + légitimes.

      • cochonne - le 19 mai 2018 à 20h05

        Chartres c'est 17 victoires, 3 nuls et 6 défaites soit le deuxième meilleur bilan après Istres
        Selestat c'est 10 victoires, 9 nuls et 7 défaites soit entre le 5eme et 6 eme
        L'écart entre les deux est de 6 points avec le goal avé rage en faveur de Chartres
        Jusque-là, nous pouvons convenir qu'il y a un écart légitime
        Mardi, Selestat a fait un match exceptionnel ou tous les joueurs on sorti le match de la saison voir plus
        De toute la saison et j'en ai vu la quasi totalité, jamais ils n'avaient ne serais-ce qu'approche ce niveau
        Vendredi ils ont été battus de 5 buts ce qui est un résultat conforme a toute leur saison
        S'ils avaient battus Chartres, fait nul ou -1 après cette énorme victoire on pourrait dire qu'ils ont été au dessus mais la, ce n'est pas le cas, ils ont juste eu un coup de grinta formidable et Chartres un trous d'air stratosphérique
        J'aime beaucoup Selestat mais aimer un club n'est pas etre aveugle et jusqu'au boutiste.
        Voila cher tonton Olive pourquoi je dis que Chartres est légitimé a la montée
        Maintenant que le vin est tiré il faut le boire et aller au bout advienne que pourra
        Aléa jacta est…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).