EHF Cup (M)

Qui pour arrêter Kiel ?

Le THW Kiel organise ce weekend les Finales de la coupe EHF. Et on est bien en peine de trouver un concurrent qui pourrait empêcher les Zebras d’être sacrés.

A Kiel, tout est déjà prêt pour la fête. Car personne, parmi les 10.250 spectateurs qui garniront, à partir de demain, les sièges de la Sparkassen Arena, n’imagine que le titre puisse échapper aux Zebras. Il faut dire que, depuis le début de la saison, ils n’ont laissé que les miettes à leurs adversaires en coupe EHF. Huit victoires en autant de rencontres, aucun des trois autres participants au plateau final ne peut en dire autant. “Kiel est évidemment le grand favori. Parce qu’ils jouent devant leur public, parce que leur équipe tourne de façon impressionnante cette saison aussi. Il ne faut pas se mentir, il va être très compliqué de les battre” reconnait Hans Lindberg. L’ailier danois, tenant du titre avec Berlin, n’a pas encore déposé les armes. L’adversaire du THW en demi-finale, Holstebro, non plus, d’ailleurs. “Qu’est-ce qu’on a à perdre ? Tout le monde nous voit déjà jouer la petite finale, alors on va jouer crânement notre chance. Si on perd, on pourra dire que la logique sera respectée, mais je veux qu’on soit digne de l’occasion” avance, de son côté, l’entraineur danois Patrick Westerholm. Le risque étant, pour sa formation, de se faire broyer par l’événement et par une équipe dont les habitudes et les noms appartiennent plus au monde de la Champions League qu’à celui de la “petite” coupe d’Europe. Mais dont le coach Alfred Gislason ne veut surtout pas entendre parler d’autoroute vers la coupe : “C’est plus confortable de jouer dans un environnement que nous connaissons, mais jouer pour un tel titre n’arrive pas deux fois. Il faudra sortir une grosse demie finale demain avant de commencer à penser à la finale.”

Cette saison aura au moins permis à la coupe EHF de se démocratiser. Jamais on n’avait vu une formation portugaise invitée à la fête, tandis que celle d’Holstebro n’avait plus participé au Final Four de la compétition, en 2013. Comme quoi, il y a aussi de la vie après les clubs français et allemands en coupe d’Europe. “On voit de vrais progrès dans cette équipe de Porto, l’arrivée de Magnus Andersson leur a beaucoup apporté. Ils vont être très dangereux demain” pense Lindberg de ses adversaires lusitaniens. Le Portugal a pris cette saison le statut de nation qui monte, entre la sélection nationale et ses clubs en coupe d’Europe. Cela peut-il continuer dans le futur proche ? Dans un scénario idéal, la présence de Porto au Final Four ne pourrait être que la première d’une longue série. “Le handball portugais progresse d’année en année, et le fait que nous soyons ici n’est pas due au hasard” souligne Andersson, qui mène le tombeur de Saint-Raphaël à Kiel après avoir mené Göppingen au sacre dans la compétition en 2016 et 2017. En résumé : une équipe sur la phase ascendante, deux outsiders et un grandissime favori. Rendez-vous samedi soir pour savoir si les pronostics auront été les bons.

Le programme du weekend :

Vendredi 17.05
THW Kiel – Team Tvis Holstebro à 18h00
Füchse Berlin – FC Porto Sofarma à 20h45

Samedi 18.05
Petite finale à 18h00
Finale à 20h45

A Kiel, Kevin Domas

HandNews nouvelle application

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 16 mai 2019 à 17h47

    Qui pour arrêter Kiel?
    Ils n'ont qu'à prendre Christian Gaudin et vous allez voir…
    A la fin de la saison ils descendent car les joueurs seront mauvais et …Kieler finit en camisole dans une chambre capitonnée.

  2. Sasori9 - le 16 mai 2019 à 17h48

    L'arbitre !

  3. Vardarian - le 16 mai 2019 à 18h03

    La police fédérale allemande?

    Je sors

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).