Euro 2020 (M)

19 Islandais pour préparer l’Euro

L’Islande, qui sera dans le groupe E de l’Euro (9-26 janvier) en compagnie du Danemark, champion du monde, de la Hongrie et de la Russie, et qui pourrait donc retrouver la France au tour principal, a communiqué sa liste de 19 joueurs pour sa préparation. Guðmundur Guðmundsson pourra s’appuyer sur des cadres installés comme Aron Palmarsson (photo), le gardien Björgvin Páll Gústavsson ou l’éternel ailier gauche actuellement à Paris Guðjón Valur Sigurðsson. Mais on note surtout la présence d’Alexander Petersson : l’arrière droit de Rhein-Neckar Löwen n’avait plus été appelé depuis 2016, année où il a stoppé sa carrière internationales après 173 sélections. Petersson vient prêter main forte pour remplacer Omar Ingi Magnusson. Le joueur d’Aalborg se remet doucement d’une grosse commotion cérébrale produite lors de la finale du championnat danois fin mai dernier. Notons également la présence des deux futurs joueurs de Kielce Haukur Þrastarson et Silgvaldi Guðjónsson. L’Islande effectuera sa préparation en Allemagne avant de débuter sa compétition le 11 janvier contre le Danemark, à Malmö.

Les 19 Islandais sélectionnés

Gardiens :
Ágúst Elí Björgvinsson (IK Sävehof)
Björgvin Páll Gústavsson (Skjern)
Viktor Gísli Hallgrímsson (GOG)

Ailiers gauches :
Bjarki Már Elísson (Lemgo)
Guðjón Valur Sigurðsson (PSG)

Arrières gauches :
Aron Pálmarsson (Barcelone)
Ólafur Andrés Guðmundsson (Kristianstad)

Demi-centres :
Elvar Örn Jónsson (Skjern)
Haukur Þrastarson (Selfoss)
Janus Daði Smárason (Aalborg)

Arrières droits :
Alexander Petersson (Rhein-Neckar Löwen)
Viggó Kristjánsson (Wetzlar)

Ailiers droits :
Arnór Þór Gunnarsson (Bergischer)
Sigvaldi Björn Guðjónsson (Elverum)

Pivots :
Arnar Freyr Arnarsson (GOG)
Kári Kristján Kristjánsson (ÍBV)
Sveinn Jóhannsson (SønderjyskE)
Ýmir Örn Gíslason (Valur)

Défenseur :
Daníel Þór Ingason (Ribe Esbjerg)

Mickaël Georgeault

1 CommentairePoster un commentaire

  1. LeFnake - le 17 décembre 2019 à 22h20

    C’est moi ou il y a de plus en plus de commotions cérébrales ? C’est juste qu’on protège plus les joueurs ou ça illustre un jeu de plus en plus physique comme au rugby ?
    NB : heureusement les sols d’aujourd’hui ne sont plus en béton comme du temps de Deckharm

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).