LBE – J12

Metz vainqueur in extremis, Brest facile

Pour son retour après plus d’un mois de pause, la Ligue Butagaz Energie avait prévu du lourd au calendrier avec les quatre premiers du championnat qui se rencontraient : Paris 92 (4è) accueillait Brest (1er) pendant que Metz (2è) recevait Nantes (3è). Plus bas au classement, le match à plus grand enjeux opposait Toulon Saint-Cyr à Dijon dans la course aux play-offs.

Hold-up maison pour Metz

Les Nantaises peuvent avoir des regrets ! Les filles d’Allan Heine et Guillaume Saurina ne sont pas pas passées loin de faire tomber les Messines aux Arènes pour la première fois de la saison… Malgré une domination dès l’entame de match, Metz ne réussit pas à creuser l’écart en butant sur une Adriana Placzek des grand soir (10/25). Après dix minutes de jeu, seuls trois buts ont été inscrit (2-1, 10′), moment choisi par les Roses pour sortir les chevaux en attaque. En profitant aussi des nombreux déchets offensifs adverses, Nantes rentre à la pause avec un avantage de +3 loin d’être illogique (9-12, MT).

De retour des vestiaires, Metz se remobilise et revient en inscrivant un solide 7-1 (16-13, 38′). « On peut avoir des regrets, notamment sur l’entame de match et de seconde période » regrette Blandine Dancette au micro de Sport en France. Parce que par la suite, Nantes réussit à repasser devant. En face, Metz fait moins d’erreur et est plus solide défensivement. Kapitanovic (14/38) arrête plus de ballons pour laisser son équipe dans le match. Et alors qu’elles ont la balle de match, Nantes se précipite, Barbosa (3/6) loupe son tir. La suite Metz cafouille son attaque et c’est Luciano en demi-position qui crucifie Gabriel au premier poteau pour arracher la victoire. « C’est un hold-up, on peut le dire », lâchait Manon Houette en fin de match au micro de Sport en France. « C’est la victoire qui prime, mais dans le contenu on a eu une bonne agressivité et une défense solide, confie Grâce Zaadi (4/7). J’ai aimé le caractère de ce soir. »

Brest en démonstration, Dijon se relance

Dans l’autre duel au sommet, le match a tourné court entre Paris et Brest. Les parisiennes ont tenu les brestoises neuf minutes jusqu’au but de Melvine Delba (4-5, 9′). Par la suite, les co-leaders de LBE ont déroulé. Aidées par une Sandra Toft (7/15 47%) encore dans le rythme de son mondial et par les échecs parisiens – Horacek 4/11 –, elles infligent un énorme 11-1 en moins de 20 minutes à leur adversaire (5-16, 23’). Après, Laurent Bezeau a fait tourner son équipe et géré le score pour s’imposer largement 19-31. Elles conservent leur 1ère place au classement.

En bas, c’était un match serré entre Dijon en déplacement à Toulon. Les deux équipes, à égalité avant la rencontre, pouvait se relancer pour la course aux playsoff. La JDA aura réussi à faire craquer les toulonnaises notamment grâce à Barbara Moretto (10/14) qui aura marqué le but de la victoire sur un dernier jet de 7m. En face, Toulon n’a rien lâché, car même si elles étaient menées à la pause, elles étaient devant à 5minutes du terme (26-25). Mais le money time aura été dijonnais avec un 4-0 décisif pour aller chercher victoire importante (26-28, SF)

De son côté, Fleury continue son chemin face à Bourg-de-péage. Avec une Alexandra Lacrabère en feu offensivement (8/8) et une Gabriela Moreschi qui ferme boutique (14/35, 40%), les joueuses de Christophe Cassan reviennent sur la 4è place grâce à leur victoire assurée 30-22. Besançon aussi suit le rythme des fleuryssoises, pourtant mal embarquée face une belle équipe de Chambray (11-13, MT), Marine Dupuis (6/8) a sonné la révolte de son équipe au retour des vestiaires pour finalement s’imposer d’un but 24-23. Derrière Mérignac a cru tenir sa première victoire. Après un début de match difficile, les girondines résistent et repartent même devant au vestiaire face à Nice (13-12, MT). Mais les azuréennes ont poussé en seconde période avec une Mélissa Agathe dans un grand jour (8/10) pour obtenir la victoire et se relancer pour les playoffs (25-31, SF)

Nolann Rock

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. fanforn39 - le 31 décembre 2019 à 13h18

    Merignac est laché, mais pour le reste chaque points compte

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).