LBE – J5

Brest conjure le sort face à Nice et reste avec Metz

La lutte continue en haut du classement de la Ligue Butagaz Energie entre Brest et Metz qui ne lâchent toujours pas le moindre point. Les Bretonnes ont réussi à se défaire de Nice dans les tous derniers instants (23-22). En bas de classement, c’est Dijon qui est parvenu à décrocher son premier succès de la saison.

Brest a chassé ses démons face à Nice et le doit en partie à Ana Gros qui a délivré les siennes à 15 secondes du terme alors qu’elle était complètement excentrée sur la gauche du terrain. Un dernier coup de massue donné par la Slovène témoin d’une longue bataille entre Bretonnes et Azuréennes qui ne se sont pas lâchées d’une semelle. Pourtant, les protégées de Laurent Bezeau ont plusieurs fois eu des occasion pour se détacher mais n’ont pas su les convertir comme quand elles ont galvaudé deux montées de balle coup sur coup pour prendre deux longueurs d’avance (17-17, 45e). Mais cela a été rattrapé par une défense solide qui  a complètement étouffé les Niçoises sur la fin de match les empêchant de trouver des solutions. L’essentiel a donc été assuré par les Finistériennes qui restent, avec les championnes de France en titre, encore invaincues (23-22, FM). Metz n’a pas eu de mal à se défaire de Paris 92 pour continuer sa course en tête de la Ligue Butagaz Energie. En fin de première période, les protégées de Manu Mayonnade ont commencé à faire le trou (14-9, MT), pour continuer en deuxième. “Avant le début du match on n’avait que très peu de chances et j’ai vraiment apprécié notre attitude et notre état d’esprit, jugeait Yacine Messaoudi sur les réseaux sociaux messins. Je pense qu’en première mi-temps on mérite d’être un peu plus au contact au niveau du score parce qu’on a pris des buts sur grand espace suite à des ballons sévères qu’on nous a pas rendus”. Une fois l’orage passé, il était donc bien trop compliqué pour le collectif parisien de revenir dans la rencontre pour espérer créer l’exploit à Metz (34-21, FM). 

Toulon a fait un bond au classement après sa victoire contre Fleury. Les Varoises ont pu profiter d’une grande Léa Serdarevic pour faire tomber les Loirétaines. Avec 16 arrêts à son actif elle a largement permis le succès des siennes alors qu’à la mi-temps, les protégées de Christophe Cassan étaient toujours dans le coup (11-9, MT). La défense toulonnaise en forme, a fait déjouer les tireuses adverses, à l’image de Bruna De Paula (4/10) et Alexandra Lacrabère qui a été moins efficace qu’à l’accoutumée (7/16). Sandor Rac peut donc être satisfait de la prestation livrée par ses joueuses au palais des sports qui les fait remonter dans le classement, avant la rencontre de mercredi entre Nantes et Besançon (24-21, FM). 

Dijon tient sa première

Dans le choc des lanternes rouges, c’est Dijon qui est sorti vainqueur lors de la réception de Mérignac. Très bien entrées dans leur match, les Dijonaises ont tout de suite affiché la couleur. Les Mérignacaises se sont trouvées en difficulté, mettant un peu de temps à trouver du répondant. Au moment de regagner le vestiaire, ce sont bien les protégées de Christope Mazel qui font la course en tête (18-11, MT). Face à une Déborah Kpodar en feu (9/10), les Girondines n’ont pas pu accrocher cette première victoire de la saison tant attendue (33-26, FM). Bourg-De-Péage a en revanche fait un pas de plus pour s’écarter de la JDA Dijon avec une deuxième victoire, cette fois face à Chambray. Les Dromoises ont dû batailler dur pour revenir dans la rencontre après avoir été menées à la pause sur le parquet du Vercors (13-16, MT). Camille Comte a donc pu compter sur tout son effectif pour revenir dans la rencontre et mener dans les dix dernières minutes pour finalement l’emporter sous la pression chambraysienne (27-26, FM). 

Maxime Cohen.

Pub Espace Pronos LFH

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Morcheeba - le 16 septembre 2019 à 00h34

    Voilà donc au bout de 6 journées, un classement qui ne devrait plus trop bouger : Metz finira 1er, Brest en dauphin et Nice 3ème. Pour le reste, à part Besançon qui va remonter et Bourg de Péage, Dijon et Mérignac qui joueront pour ne pas descendre, les places ne bougeront plus. Un championnat inintéressant hormis la confrontation Metz – Brest en aller-retour, juste pour savoir si les brestoise sont capable de ne pas en prendre 10. Pour être diffusé, il va falloir faire quelque chose. Les play off et play down ne sont qu’un cache misère.

    • Imladrik - le 16 septembre 2019 à 09h54

      Je pensais assez bêtement que ce qui était intéressant, c’était les matches plus que les places au classement.
      Nantes, Besançon et Nice devraient avoir des matches assez intéressants.

    • motus57 - le 16 septembre 2019 à 10h47

      Au moins il y aura un combat pour le titre entre Brest et Metz. En masculin c'est déjà plié: PSG champion….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).