Mondial U19 (M)

Qui pour arrêter la machine croate ?

Crédit photo : IHF

Après 4 matchs en 5 jours de compétition, les sélections U19 ont en cette 5ème et dernière journée de phase de poules une échéance cruciale pour la suite de la compétition. Dans la poule A comme dans la poule C, les 4 qualifiés pour les 1/8èmes sont d’ores et déjà connus mais toutes les équipes auront un fort enjeu. Que ce soit pour monter au classement ou maintenir sa place.

Groupe A

Classement provisoire à la fin de la 4ème journée :

1 – Croatie – 8 points (+61)

2  – Espagne – 7 points (+28)

3 – Norvège – 5 points (+17)

4 – Slovénie – 4 points (+0)

5 – Chili – 0 point (-52)

6 – Arabie Saoudite – 0 point (-54)

Dans ce groupe A dominé par l’impressionnante Croatie, les 4 premières équipes joueront des matchs décisifs pour le placement avant d’attaquer les matchs à élimination directe.

En marge de ces deux chocs, le Chili affrontera l’Arabie Saoudite dans un avant-goût de la coupe du Président. L’Arabie Saoudite, qui n’a pour le moment pas montré de grandes satisfactions dans la compétition, tentera de s’imposer grâce à son collectif homogène et son jeu physique. Les chiliens, quant à eux, pourront s’appuyer sur leur belle première mi-temps face à l’Espagne lors de la dernière journée pour déjouer le piège saoudien. Le trio Jose Miquel Cayul (demi-centre), Matias Paya (demi-centre) et Rodrigo Aedo (ailier gauche) sera une fois de plus incontournable pour développer le jeu offensif sur le côté gauche.

Crédit photo : IHF

Pour la deuxième rencontre de cette dernière journée, on assistera à un véritable choc de ce groupe A entre la Norvège et la Slovénie. Sur des dynamiques diamétralement opposées, nous retrouvons des norvégiens qui, après leur lourde défaite inaugurale face aux solides croates, n’ont plus perdu depuis 3 matchs alors que les slovènes ont été battus successivement lors des deux dernières journées par les espagnols et les croates, laissant leur compteur bloqué à 4 petits points. Dans ce match pour la 3ème place (voire la 2ème pour la Norvège en cas d’une défaite importante de l’Espagne), le Norvège tâchera de mettre en avant ses ailiers Mads Falck Rekstad à gauche et Tollef Oskar Lindqvist et Ola Hoftun Lillelien à droite, essentiels dans leurs dernières victoires. Il s’agira de construire sur la bonne dynamique du moment, le match nul face à l’Espagne et les deux dernières victoires. Néanmoins, après 2 matchs « faciles », les norvégiens pourraient être surpris par une Slovénie qui sort de très rudes confrontations et sera prête à en découdre. Croates et espagnols l’ont bien compris, pour battre les slovènes, il faut neutraliser Tadej Kljun, l’arrière droit auteur de deux très grosses performances lors des deux premiers matchs. Aussi, la Slovénie pourra compter sur les frères Jovicic Slatinek, le demi-centre Enej et l’ailier gauche Stas pour trouver des solutions dans la défense norvégienne.

Enfin, le choc de la journée et peut être bien de ce début de compétition se jouera entre la Croatie et l’Espagne pour la 1ère place. Qui parviendra à arrêter ces croates ? 4 victoires en 4 matchs, aucune victoire de moins de 10 buts, difficile de ne pas donner la sélection balkanique favorite. Les espagnols, sortant d’une large victoire face au Chili arrivent en forme et donneront tout pour réaliser le hold-up et ravir la 1ère place aux croates. Pour cela, l’Espagne s’appuiera un côté gauche solide avec le demi-centre Ander Izquierdo Labayen, l’arrière gauche Alberto Diaz Hernandez et Alex Pascual Garcia à l’aile. En face, les croates, meilleure défense et 2ème meilleure attaque du tournoi feront face aux forces espagnoles avec un côté droit très dangereux, animé à la pointe par le génial Fran Mileta, meilleur ailier droit du mondial U21 en Juillet, et sa doublure Marin Sincic. Aussi, derrière la solide défense se dressera Stipe Puric, 3ème meilleur gardien au nombre d’arrêts de cette compétition malgré un temps de jeu partagé avec son n°2.

Les rencontres de cette dernière journée du groupe A :

16h30 : Chili – Arabie Saoudite

18h30 : Slovénie – Norvège

20h30 : Croatie – Espagne

Groupe C

Classement provisoire à la fin de la 4ème journée :

1 – Danemark – 8 points (+33)

2 – Japon – 6 points (+4)

3 – Argentine – 4 points (-9)

4 – Macédoine – 4 points (-1)

5 – Bahreïn – 2 points (+2)

6 – Nigéria – 0 point (-29)

Dans ce groupe C, bien moins dense que les 3 autres groupes, le sort du Bahreïn et du Nigéria est déjà acté, ils finiront respectivement 5èmes et 6èmes. Quant aux autres équipes, si le Danemark est assuré de finir premier après sa victoire face à la Macédoine du Nord, les 3 autres peuvent encore toutes terminer 2ème comme 4ème, place synonyme de 1/8ème de finale face au Portugal.

Pour le premier match, l’Argentine devra éviter le piège d’un vaillant Nigéria pour rester en course pour la 2ème place. Le Nigéria pourra compter sur 2 arrières prolifiques, le demi-centre Ibrahim Dikko et l’arrière droit Faruk Yusuf qui, à seulement 15 ans (né en 2004), est meilleur buteur de sa sélection et 3ème buteur du mondial avec près de 8 buts par match. Le pivot Ebinatei Kiripoimini Ekpodio compliquera d’autant plus la prise en charge de ces arrières pour des argentins qui ne pourront pas se permettre de prendre cette confrontation à la légère. En face, les tirs de loin des nigériens rencontreront probablement Juan Ignacio Villarreal, meilleur gardien de la compétition sur les tirs à 9m. Les argentins pourront aussi s’appuyer sur les frères Barcelo Garcia avec Santiago en demi-centre et Joaquin à l’aile gauche.

Crédit photo : IHF

Le match entre le Danemark et le Bahreïn n’aura aucun enjeu si ce n’est celui de maintenir une bonne dynamique collective et de travailler en vue du 1/8ème de finale pour le Danemark et la coupe du Président pour le Bahreïn. Après un match compliqué face aux macédoniens, les danois profiteront probablement de cette dernière rencontre pour faire souffler leurs cadres, à l’image de l’ailier gauche Jeppe M. Cieslak, l’arrière gauche Emil Jessen ou encore le gardien Svend Bro Rughave. Mais même en reposant ses titulaires, cette équipe danoise semble bien armée pour l’emporter avec des joueurs comme l’arrière gauche Lauritz Reinholdt Leger ou le demi-centre Simon B. Pytclick. Le Bahreïn n’ayant pas l’effectif luxueux du Danemark, on risque fort de se passer pour cette dernière confrontation du demi-centre Mohamed Mohamed et de l’arrière gauche Ali Ali ou encore de l’ailier droit Qasim Qambar, principaux artilleurs de cette formation.

Pour finir cette journée, le petit choc du groupe C se jouera entre la Macédoine du Nord, défaite avec les honneurs par les danois lors de la dernière journée et le Japon, à 6 points après des victoires face au Bahreïn, au Nigéria et à l’Argentine. Cette opposition est également une opposition de styles : D’un côté, les asiatiques développent un jeu rapide et présentent un collectif très homogène, laissant peu de part aux individualités. De l’autre, les macédoniens ont un jeu plus physique et axent leur jeu autour de 2 joueurs majeurs qui trustent les 2 premières places au classement des buteurs du mondial : L’ailier droit Nenad Kosteski (32 buts) et l’arrière droit Martin Serafimov (33 buts), monstrueux face au Danemark avec 9 réalisations.

En cas de victoire de l’Argentine, un succès macédonien pourrait donner une situation compliquée au niveau du classement avec 3 équipes à 6 points. On aurait alors plusieurs scénarios possibles tels que décrits dans le tableau ci-dessous :

Japon gagne Macédoine gagne

+1 ou +2

Macédoine gagne

+3

Macédoine gagne de +4 ou plus
Argentine gagne  

2 – Japon

3 – Argentine

4 – Macédoine

2 – Japon

3 – Argentine

4 – Macédoine

Goal average général

(avec le Japon classé derrière la Macédoine)

2 – Macédoine

3 – Argentine

4 – Japon

Argentine perd                                        2 – Macédoine

3 – Japon

4 – Argentine

Les rencontres de cette dernière journée du groupe C :

16h30 : Argentine – Nigéria

18h30 : Danemark – Bahreïn

20h30 : Macédoine du Nord – Japon

Antoine Piollat

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 13 août 2019 à 16h52

    Qui pour arrêter la machine croate ?
    La France par exemple……

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).