Pol

Piotr Przybecki prend la porte

Crédit: Wisla Plock

Sélectionneur de la Pologne depuis deux ans, Piotr Przybecki a été démis de ses fonctions par la fédération polonaise de façon assez expéditive alors que l’entraîneur polonais a officialisé il y a quelques jours sa signature avec Lübeck-Schwartau, club de 2. Bundesliga.

Architecte principal de la reconstruction de la Pologne après le départ de ses stars (Szmal, Bielecki, les frères Lijewski etc), l’ancien coach de Plock n’a pas réalisé de coup d’éclat lors de ces deux ans à la tête de la sélection polonaise puisque cette dernière n’a pas réussi à se qualifier pour l’Euro 2018 et le Mondial 2019. Mais cela ne dérangeait personne dans les hautes sphères du handball polonais puisque tout le monde a enfin pris conscience de la chute vertigineuse de la formation polonaise ces dernières années et par conséquence du manque de joueurs de haut niveau international. La reconstruction autour du prometteur Arkadiusz Moryto et des frères Gebala a donc été lancé avec plus ou moins de succès lors des matchs amicaux de ces derniers mois mais c’est véritablement la signature de Piotr Przybecki en 2. Bundesliga qui a signé la fin de son bail à la tête de la sélection.

Assuré il y a plusieurs semaines par Andrzej Kraśnicki, le président de la fédération polonaise, qu’il n’y avait aucun problème à ce qu’il soit simultanément sélectionneur de la Pologne et entraîneur de Lübeck-Schwartau, Piotr Przybecki avait donc naturellement répondu favorablement à l’offre du club allemand. Mais le Conseil des entraîneurs polonais, qui a un réel pouvoir sur le maintien, ou non, du sélectionneur en place n’a pas vu ça du même œil et a décidé de demander le départ de l’entraîneur polonais. Une décision qui interpelle, puisqu’à l’époque de sa nomination en 2017, Piotr Przybecki  était entraîneur du Wisla Plock et que cela n’avait semblé poser de problème à personne…

C’est le sélectionneur de la Pologne B, et ancien entraîneur du Motor Zaporozhye, Patryck Rombel qui prendra désormais place sur le banc de la Pologne, épaulé par l’emblématique ancien gardien de la sélection, Slawomir Szmal. Toujours en course pour la qualification à l’Euro 2020, l’avenir de la Pologne s’écrit malgré tout en pointillés…

HandNews nouvelle application

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 27 février 2019 à 10h17

    Quand on ne veut plus de son chien on l'accuse d'avoir la rage…

  2. Sasori9 - le 27 février 2019 à 19h42

    Piotr Przybecki était entraîneur du Wisla Plock et que cela n’avait semblé poser de problème à personne…
    Il faut connaitre la mentalité Polonaise. Ca ne pose pas de pb quand il était coach de Plock parce que c'est un club Polonais. La, c'est un club Allemand, Lübeck-Schwartau, dans le fin fond de Schleswig-Hostein….
    Certains polonais sont anti Allemand donc forcément. Deux poids deux mesures, c'est tellement stupide…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).