Asobal – J18

Irún en difficulté

Ademar León

Bidasoa Irún

Au programme de cette dix-huitième journée, le déplacement du Barça à Huesca, celui de León à Valladolid pour le classique derby castillo-léonais, tandis qu’Irún recevait Benidorm. Un intéressant match d’outsiders mettait aux prises les Européens Logroño et Cuenca.

Résumé de la journée

Le leader Barcelone rendait visite au dernier du classement, Huesca. S l’on était en droit d’attendre un score large en faveur des Catalans, force est de constater qu’ils ont dû s’employer pour venir à bout de la lanterne rouge (score final : 26-32). Pérez de Vargas a été le plus en vue (16/40, 40% d’arrêts), c’est dire si Huesca s’est montré à la hauteur. Léon est allé remporter le classique à Valladolid (30-32) au cours d’un match palpitant dans lequel a brillé l’ailier droit de León Mario López (10 buts). Irún n’avance plus et concède le nul à domicile face à Benidorm (27-27, voir plus bas). Les Basques n’ont toujours pas gagné en 2020.

Logroño a battu Cuenca 31-28 dans un duel intéressant : à noter les gros matchs de Sergey Hernández (22/50, 44% d’arrêts) chez les locaux, et de l’arrière brésilien Dutra (12 buts) pour Cuenca. Granollers va mieux depuis quelques temps et a confirmé face à Santander (25-21) avec un très bon Guàrdia (14/35, 40% d’arrêts). Après sa défaite polémique la semaine dernière, Guadalajara bat Nava sur le fil (22-21) grâce à son gardien iranien Barkhordari (15/36, 42% d’arrêts). Puerto Sagunto remporte de peu son duel face à Cangas (28-27).  Enfin, Puente Genil réalise une belle performance en gagnant à Pampelune (26-28).

Au classement, le Barça reste leader invaincu (18 victoires, 36 points). León conserve sa deuxième place (15V-1N-2D pour un total de 31 points), suivi à la troisième place par Logroño (14V-4D, 28 points). Irún stagne à la quatrième position (11V-3N-4D, 25 points). Cuenca et Granollers se partagent la cinquième place avec 21 points (10V-1N-7D chacun).

La perf de la journée

Si Irún passe un moment difficile, cela ne doit pas remettre en cause la très bonne prestation des joueurs de Benidorm lors du match nul entre les deux clubs. Typique équipe du milieu de classement, Benidorm a le potentiel pour inquiéter n’importe quel outsider du championnat, et l’a montré cette semaine. Les arrière expérimentés du club de la célèbre station balnéaire ont été à la hauteur : 5 buts pour l’Argentin Pablo Simonet, 3 pour Mendéz. Un autre vétéran, arrivé cet hiver et bien connu en Proligue (du côté de Nancy), s’est mis en évidence : le pivot Portugais Da Costa (6/6). De même, le jeune Français Lignières a participé offensivement avec 3 buts. Bien qu’ils n’aient pas brillé sur ce match là, il est bon de rappeler que Benidorm compte d’autres joueurs intéressants, tels que l’ailier droit international Cabanas ou le gardien brésilien Tercariol. À douze journées de la fin, le club méditerranéen peut viser la 7ème place, qui ferait d’eux la première équipe derrière l’intouchable top 6 actuel de l’élite espagnol (Barça, et les outsiders León, Logroño, Irún, Cuenca et Granollers).

Et nos Français dans tout ça?

Ludovic Fabregas

Pour Barcelone, Mem et Fabregas étaient titulaires :  5/6 et 1 exclusion pour Dika et un parfait 5/5 pour Ludovic, qui terminent meilleurs buteurs côté catalan. N’Guessan et Sorhaindo sont entrés en jeu : 4/8 pour Timothey et 0/2 pour Cédric. À Logroño, Scott titulaire marque à 2 reprises (2/2).

À Irún, Tésorière (aucun tir) et Renaud-David (2/2) étaient alignés d’entrée. Seri n’a converti aucune de ses 2 tentatives de but et a subi une exclusion. Barthe, qui s’est engagé cette semaine à Bietigheim (à partir de la saison prochaine), est toujours indisponible. En face, Lignières signe un match propre, avec 3/3 aux shoots (rentré en cours de rencontre). Enfin, Dourte titulaire signe un 4/7 aux tirs à Valladolid (co-meilleur buteur de son équipe sur ce match).

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 23 février 2020 à 13h47

    Bonjour
    Que ce passe t'il avec Rudy Seri?
    A Selestat il a débuté sa carrière professionnelle de belle manière marquant régulièrement entre 6 et 8 buts en Starligue puis au fil du temps il s'est progressivement éteint comme s'il n'avait plus vraiment envie.
    Je pensais qu'il avait besoin d'un nouveau challenge et qu'à Irun il exploserait, voir même qu'il pourrait un jour prétendre à l'EDF lui qui était un pilier des sélections chez les jeunes.
    Les débuts furent effectivement prometteurs mais après une saison et demie j'ai l'impression qu'il est à nouveau tombe dans un faux rythme bien loin de ses capacités.
    A Selestat certains fustigeaient un peu son dilettantisme et son état d'esprit "Sea, sex and sun" sur et en dehors des terrains.

    • chavi92 - le 23 février 2020 à 15h24

      Excellente question … J'ai exactement la même sensation !

  2. ballonmain - le 23 février 2020 à 23h28

    Oui, Seri moins efficace et de ce fait moins utilisé dans la rotation (au profit de Renaud-David, voire des 2 centraux qui peuvent être alignés ensemble). L'autre jour contre le Barça il n'a évolué qu'en phase défensive (et seulement quelques minutes).

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).