CdF (M)

Quatre nouveaux clubs de l’élite qualifiés

Quatre nouveaux clubs de l’élite ont composté ce soir leur billet pour les quarts de finale de la coupe de France.

Aix a retrouvé les joies du Val-de-l’Arc pour débuter cette année en Coupe de France. Face à Nîmes, les Provençaux sont allés chercher une victoire, au mental qui était loin de leur être acquise. Menés toute la rencontre, ils sont parvenus à faire plier la défense nîmoise qui avait été solide, bien appuyée par Rémi Desbonnet dans le but. Cette bonne assise défensive a permis à Nîmes de rentrer devant à la pause (12-14, MT). Alors qu’Elohim Prandi semblait avoir planté la balle de match dans le but de Wesley Pardin (19-25, 54e), les Aixois sont revenus. Ils ont profité de leur défense 1-5 efficace. “Malgré les pertes de balle et les tirs ratés, les garçons se sont tous donnés sur cette 1-5 et ça a fini par payer, a reconnu Jérôme Fernandez. Wesley (Pardin) a été très bon ce soir”.  C’est d’ailleurs après une belle séquence défensive aixoise que les Nîmois ont perdu la balle, après un refus de jeu sifflé.  Cela a permis à Jordan Camarero d’égaliser (25-25, 60e). Les deux équipes ont donc joué leur qualification aux jets de 7 mètres. Encore une fois, c’est Wesley Pardin qui a fait la différence avec deux arrêts (face à Nyateu et Tesio) et une barre de Michaël Guigou (28-26, FM). “Les garçons y ont cru et n’ont rien lâché. Il y a des fois en première partie de saison, ils ne croyaient pas à ce qu’on disait, ça nous posait problème. On sait que pour le club c’est important de passer des tours en Coupe de France, tant au niveau de l’image que financier, on va s’accrocher à ça et faire le dos rond avant de récupérer quelques joueurs”, a conclu le tacticien aixois.

Montpellier n’a pas eu autant de difficultés face à Sélestat, et c’est un euphémisme. Sans Marin Sego, laissé sur le banc, ni Gilberto Duarte, toujours blessé, les Héraultais ont survolé la rencontre face à des pensionnaires de Proligue incapables de trouver la faille face à Kevin Bonnefoi et son taux d’arrêts à 59%. Il n’y aura donc plus de clubs de deuxième division en quarts de finale, puisque Cherbourg et Billère ont également pris la porte hier soir. Dans les autres rencontres de la soirée, Dunkerque a été brillamment s’imposer sur le terrain de Saint-Raphaël (31-27) en faisant la différence dans le dernier quart d’heure, tandis que Chartres a également du attendre le deuxième acte pour se défaire de Tremblay. Si les deux équipes étaient encore à égalité à douze minutes de la fin, les hommes de Toni Gerona ont profité des multiples pertes de balle adverses pour prendre le large et finalement s’imposer 33-30.

Kevin Domas (avec M. Cohen)

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. croco - le 1 février 2020 à 21h52

    +6 à la 54e pour l’USAM pour se faire rejoindre en fin de match, c’est clairement une faute professionnelle

  2. LOCATELLI patrice - le 3 février 2020 à 10h01

    Je dirai même plus … comme est ce possible ???? On a recruté Guigou à t il joué DC dans les 8 dernières minutes. ??? Je suis sur qu une fois encore le managera a été déficient comme à Toulouse et Chambéry d’ où l’ on doit revenir avec la victoire …. un ami toulousain m’ a dit Nimes à tout fait pour ne pas gagner c’ est grave ce manque de décision et de lucidité

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).