EdF (M)

Chez les Bleus, la confiance est à reconstruire

Lors de la conférence de presse de rentrée de la Fédération Française de Handball, le sélectionneur Guillaume Gille a donné sa vision de la situation actuelle de l’équipe de France masculine. Et des chantiers ouverts pendant le confinement.

Cela remonte au 28 janvier. Ce mardi-là, quelques jours après le retour d’un championnat d’Europe où les bleus avaient été piteusement éliminés au premier tour, Guillaume Gille était officiellement intronisé sélectionneur de l’équipe de France, prenant la succession de Didier Dinart. A l’époque, il semblait pressé par le temps. Mais la crise sanitaire de la covid-19 est passée par là, et a tout chamboulé sur son passage. Que ce soit le Tournoi de Qualification Olympique d’avril ou le barrage de qualifications pour le Mondial en juin, toutes les échéances sportives ont été annulées. Mais pas que, puisque le nouveau staff, où Erick Mathé a rejoint Gille, n’a pas eu de contact physique avec les joueurs depuis la mi-mars, au mieux…“L’équipe de France répond de nouveau” sourit le nouveau sélectionneur, qui a rassemblé son staff sur le weekend du 15 aout, afin de commencer à envisager l’avenir. Tout en soldant un passé récent plus que compliqué. Tous les joueurs présents à l’Euro ont eu le droit à leur entretien individuel, “afin de creuser plus en profondeur, et pour relancer la machine. Le constat était pas très positif : beaucoup de frustration, de problèmes de communication non soldés qui avaient entamé la confiance des joueurs d’une manière que je ne soupçonnais pas.”

“Se regarder droit dans les yeux”

Si les mots commencent à sortir, comme ils l’avaient fait déjà au retour immédiat du championnat d’Europe, où les joueurs de l’équipe de France s’étaient enfermés à la Maison du Handball pour un débriefing, tout n’est pas soldé pour autant. Pour Guillaume Gille, il va falloir attendre encore un peu avant de savoir, exactement, quelles traces la fin de l’ère Didier Dinart sur le banc va laisser. “Il faudra que tous ceux qui seront du rassemblement en novembre puissent se regarder droit dans les yeux, dans une même pièce et tirer un trait sur ce que nous avons vécu en début d’année” continue “Gino”. Le processus sera nécessaire pour entamer la reconstruction, le nouveau chapitre qui attend l’équipe de France. Il ne faudra pas trop tarder, alors que la saison sera remplie de multiples échéances. Premiers matchs de qualification en vue de l’Euro 2022 en novembre, championnat du monde en Egypte en janvier, TQO à Montpellier en mars prochain avant, si tout va bien, des Jeux Olympiques l’été prochain.

Si le lien de confiance, que ce soit entre les joueurs eux-mêmes ou avec le staff est à retisser, le chantier de l’effectif est également ouvert. “On remet à plat toute la structure de l’équipe” annonce le sélectionneur, tout en se refusant à donner des indices sur sa première liste, qu’il livrera à la fin octobre. Celle-ci contiendra 35 noms et portera forcément la patte Guillaume Gille. Faut-il s’attendre à des changements ? Sans doute, alors que tout est remis en jeu, y compris le capitanat de Cédric Sorhaindo. L’ancien adjoint pourrait décider de donner sa chance à certains jeunes en vue dans le championnat tout en gardant une ossature habituelle. Car “qui dit reconstruction dit aussi s’appuyer sur les gens qui ont connu les difficultés.” L’équipe de France, marquée par ses derniers moments ensemble, n’a pas encore soldé tous les traumatismes de son passé récent. Elle en est juste aux prémices de son opération reconquête. Mais il faut bien commencer quelque part…

Kevin Domas

20 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tournate - le 4 septembre 2020 à 09h26

    “Sans doute, alors que tout est remis en jeu, y compris le capitanat de Cédric Sorhaindo”
    Il n’y a pas que son capitanat qui devrait être remis en jeu…

  2. Averell - le 4 septembre 2020 à 09h38

    De belles intentions dans les dans les declarations, mais il faudra surtout attendre la premiere liste pour voir si le changement c'est vraiment maintenant…

    • leFnake - le 4 septembre 2020 à 10h03

      plus que la première liste de 35 joueurs (où il y aura forcément des "surprises"), c'est surtout la deuxième pour les premiers matchs qui sera intéressante car on verra alors lesquels sont retenus et lesquels seront recalés.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).