Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EHF Cup (M)

Aix "tout près de l'exploit" face à Berlin

, par Zorman

Wesley Pardin (Aix)

Pour le premier match de son histoire en phase de poules, le PAUC s'est, comme son voisin nîmois, incliné face à son adversaire allemand. Dans un match peu offensif qui a fait la part belle aux gardiens, Berlin est venu s'imposer et prend la première place du groupe (23-25).

Pour ses débuts en phase de poules de coupe EHF, le PAUC avait fort à faire face à une solide équipe des Fusche Berlin, 4ème de Bundesliga. Le début de rencontre met en évidence les gardiens, avec un Martin Ziemer sur tous les ballons : Claire, Larsen, Konan, Honrubia ... tous viennent buter sur le rempart dernier rempart allemand. Le score reste donc serré (12' : 3-3 ; 27' : 10-10) et les Aixois manquent de nombreuses occasion de créer un écart, la faute aux échecs au shoot, à quelques passes hésitantes et à des ballons "qu'on perd tous seuls sans la pression de l'adversaire, déplore Jérôme Fernandez. C'est ces ballons là qu'on ne doit pas perdre." Heureusement, Wesley Pardin répond vite à son homologue et sort une première période monstrueuse avec près de 60% d'arrêts dans les 20 premières minutes. Malgré tout, l'activité offensive de Jacob Holm permet à son équipe de prendre les commandes juste avant la pause (MT : 10-11).

"On avait dit qu'on allait prendre du plaisir sur ce match avec toutes nos péripéties mais au final on s'est pris au jeu quand on a vu qu'il y avait la place" raconte le gardien aixois en fin de match. Malheureusement, le début du second acte va être compliqué pour l'équipe hôte. Si Pardin avait pris le dessus sur Ziemer en première période, le rapport de force va s'inverser en seconde. Le portier allemand, auteur de 18 arrêts sur l'ensemble du match, va limiter les aixois à 4 petits buts entre la 30e et la 45e, permettant aux champions d'Europe 2018 de créer un écart conséquent (42' : 14-18).

Sur un double échec de Camarero puis de Claire à 6 mètres, on pense la rencontre terminée. Mais il n'en est rien et les Provençaux, grâce à une défense 5-1 active, parviennent à gêner considérablement l'attaque des renards jusqu'à les faire douter. Les pertes de balles adverses sont très bien exploitées par les flèches Honrubia et Loesch (5 buts à eux deux) et le PAUC est de retour dans la course au début du money time (52' : 21-22). L'Arena se soulève, Jérome Fernandez arrangue la marée provençale, tout semble de nouveau possible. Avec un jeu à 7 contre 6, le PAUC retrouve de l'allant en attaque grâce aux missiles de Martin Larsen en appuis(6/9). Mais les pénaltys ne sourient pas aux Français ce soir et si les 7m allemands arrêtés par Pardin reviennent dans les mains des tireurs, Noah Gaudin, entré sur un coup de poker, manque le 3ème jet de 7m de son équipe, au pire moment (57' : 21-23). Jacob Holm et Stipe Mandalinic, les deux principaux dangers allemands, y vont de leur but et assurent la victoire. Score final : 23-25.

Jérôme Fernandez (Aix)

"On est passés tout près de l'exploit, se satisfait Jérôme Fernandez en fin de rencontre. Ce soir, je pense qu'on a eu les ballons pour gagner. On a eu nos chances, on a pas su les prendre, et je pense qu'il faut que ça nous serve de leçon. J'ai un petit peu le regret d'avoir sorti le 7 contre 6 trop tard à la fin, mais on sait qu'il reste du chemin à faire. Ce n'est que le premier match de la phase de poules et les garçons ont fait un match courageux en essayant vraiment d'aller chercher cette victoire." Le capitaine, Iosu Goni Leoz est également très satisfait de ses hommes et voit ce match comme un moment fondateur de leur parcours européen  "Il faut qu'on prenne conscience qu'on est capables de se battre contre les grosses équipes de cette coupe d'Europe." Et si la prochaine échéance est la réception du Paris Saint-Germain mercredi prochain, le collectif est déjà tourné vers sa prochaine marche européenne. "Mercredi, ça va être un match de gala, on va faire le mieux possible, annonce le coach provençal. Mais personnellement, on est déjà tournés vers le match à Logrono."

En somme, Aix a fait des débuts douloureux dans cette phase de poules de la Coupe EHF mais ressort plein d'espoirs, après un match perfectible mais intéressant. "J'espère que ce match va être notre curseur sur cette coupe d'Europe" termine Wesley Pardin. Avec cette envie, nul doute que la formation provençale peut rêver à un beau parcours européen pour sa première.

Gabor Ancsin (Tatabanya)

Tatabanya, co-leader

Dans l'autre match du groupe D, les hongrois de Tatabanya se sont imposés sur la plus petite des marges face aux espagnols de Logrono La Rioja (26-25). Dans une rencontre globalement dominée, avec les internationaux Gabord Ancsin et Zsolt Balogh (6 et 3 buts), les Magyars se sont néanmoins fait peur en fin de match et ont eu besoin d'une réalisation d'Adrian Sipos à 5 secondes du terme pour prendre les deux points. Côté espagnol, les jeunes arrières gauches ont encore participé à la fête avec 4 buts pour le hongrois Patrick Ligetvari et 2 pour le Nantais Junior Scott. Les rencontres de la prochaine journée permettront d'établir une première hiérarchie dans ce groupe relevé, avec des rencontres entre les deux vainqueurs et les deux perdants de ce week-end.

 

A Aix-en-Provence, Antoine Piollat

Prochain match TV

Füchse Berlin

20:45

Mar. 23 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fabienhrt
Fabienhrt
4 années il y a

Vu l'adversaire, ils ont fait leur match. Trop d'erreurs cependant qui leur coutent la victoire car il y avait la place de les battre. En face un excellent gardien, dommage que Pardin n'ai pas continué sur sa belle 1ère mi-temps… A voir pour la suite mais je suis confiant car malgré la défaite ils ont faire un bon match.

Ularu25
Ularu25
4 années il y a

Wesley chapeau comme d'habitude
pauvreté dans le jeu,
même avec un joueur de plus, et un tir de 9 mètre à 60 minutes contre une équipe où manqué plus que moitié des joueurs un exploit c'est une blague.
Pas gagné dans les conditions comme ça c'est une faute professionnelle et c'est Wesley qui cache le reste

Fadoli
Fadoli
4 années il y a
Répondre à  Ularu25

Côté Aixois vu le nombre d’absences de joueurs majeurs, pour parler de déception ou de faute professionnelle il faut être soit complètement aveugle soit anti-aixois..
Absents: Ong, Cingesar, Kavticnic, Bonnefond.
Ont joué blessés car pas le choix: Goni Leoz, Larsen.
Donc oui ils ne sont pas passé loin de l’exploit. Certes c’était pas exceptionnel dans le jeu (ni d’un côté ni de l’autre) et on a vu deux grosses défenses et de gardiens énormes, mais ça reste une belle première pour un club qui font c’est la première participation a la phase de poules d’une coupe d’Europe.

Fabienhrt
Fabienhrt
4 années il y a
Répondre à  Fadoli

@Fadoli, je suis entièrement d'accord avec toi

Ularu25
Ularu25
4 années il y a
Répondre à  Fadoli

Ces sont les mêmes joueurs contre Usam et le jeu est pareil.Même avec les blessés c'est pareil.
Larsen a fait un très bon match il faut qu'il reste "blessé"

rkj4
rkj4
4 années il y a

Sur ce genre d'opposition, il faudrait cesser d'employer le mot d'“exploit”. Parce qu'on ne peut pas dire que le championnat français se rapproche en valeur du championnat allemand et parler d'exploit quand une équipe française se fait battre de peu une équipe allemande de niveau à peu près équivalent, qui plus est à domicile. À mon avis, ça ressemble plutôt à une petite déception.

Et à ce compte-là, l'exploit, c'est carrément Nîmes qui l'a frôlé à Mannheim.

Ularu25
Ularu25
4 années il y a
Répondre à  rkj4

Bravo c'est juste

Averell
Averell
4 années il y a
Répondre à  rkj4

Sauf qu'a mon avis, l'annee du triple francais au F4, on a tous cru un peu trop vite que le championnat francais etait l'equivalent ou presque du championnat allemand.
Malheureusement, je pense que ce n'etait qu'un "accident de parcours" et qu'on reste encore en retrait…

Gabor
Gabor
4 années il y a

Le PAUC peut réaliser l’Aixploit à Berlin

Ivano06
Ivano06
4 années il y a

Certes le PAUC avait des absents majeurs, mais même au complet le jeu offensif est très poussif…et surtout il ne faut pas oublier que côté Berlin, il manquait Paul Drux et Fabien Wiede qui sont, à mes yeux, 2 joueurs majeurs (sans oublier le suédois Mattias Zachrisson)

Philippemhb
Philippemhb
4 années il y a

Aix “tout près de l’exploit” face à Berlin………….
Avec l’effectif d’Aix et, eu égard au fait que l’équipe jouait à domicile, je ne considère pas que battre Berlin aurait été un exploit…. mais juste un bon résultat

11
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x