ESP

Dourte : “Important de sortir de ma zone de confort”

Robin Dourte (Valladolid)

Nous avons pris des nouvelles de Robin Dourte, exilé cette saison à Valladolid en Espagne. Le pivot prêté par le PSG nous dévoile ses impressions sur son équipe, son adaptation à la ligue Asobal, et ses ambitions personnelles.

En ce début mars, le club de Valladolid connaît une mini-trêve. En effet le club entraîné par David Pisonero ne rejoue pas avant la semaine prochaine, n’étant pas qualifié pour la Coupe du Roi qui aura lieu ce week-end. Nous en avons profité pour faire le point avec Robin Dourte afin qu’il nous raconte son parcours et ses ressentis durant cette année de prêt.

De bonnes sensations dans l’équipe

Sans faire de bruit, Robin s’est progressivement imposé dans le collectif de Valladolid.  Son apport offensif s’est accru au fil des journées, avec plusieurs matchs à 3 et 4 buts (notamment contre Barcelone et Irún), un impeccable 6/6 contre Cuenca, 6 buts contre Puerto Sagunto et 7 face à Granollers. Le jeune pivot français est également utilisé à maintes reprises en défense, où son physique met à rude épreuve les pivots adverses. Il nous confirme se sentir bien à ce stade de la saison : “Je suis content de ma progression pour le moment. Il reste encore une bonne partie de la saison et je compte bien l’utiliser pour encore plus travailler et aider mes coéquipiers à atteindre nos objectifs. Valladolid est une équipe qui joue beaucoup avec les pivots, donc c’est intéressant pour moi“.

Il n’est jamais simple de débarquer si jeune dans un nouveau championnat, qui plus est pour succéder à Abel Serdio qui a fait ses valises pour Barcelone. Sans parler de devoir s’adapter à une nouvelle langue. “Il est vrai que ce n’est pas facile d’arriver dans un autre pays, cependant j’ai été très bien accueilli. Pour la communication ça été compliqué au début. Maintenant que je comprends bien l’espagnol c’est beaucoup mieux. Je pense qu’à mon âge il était important de sortir de ma zone de confort pour pouvoir encore plus progresser“, nous confie Robin.

Les objectifs fixés avec le nouvel entraîneur

Le pivot lorrain nous dévoile les ambitions de son club pour le restant de la saison : “Cette année notre objectif est de faire mieux que l’année dernière, c’est à dire la 7ème place. Derrière le groupe de tête, c’est très serré, chaque match est difficile“.

Interrogé sur son apprentissage auprès de Pisonero, revenu à Valladolid après sa courte expérience au Vardar, il se montre enjoué : “David est un super entraîneur, il m’apprend beaucoup, il a beaucoup d’expérience. Nous travaillons beaucoup individuellement, c’est très important pour moi. Son retour a eu un impact car c’est un grand entraîneur qui revient dans son club. Cependant j’ai aussi apprécié travailler avec Óscar (Ollero, son prédécesseur et actuel adjoint) au début de l’année“.

Son avis sur l’Asobal et la saison du PSG

Nous avons voulu connaître le ressenti du champion du monde junior 2017 quant au niveau général du championnat espagnol. “Derrière le Barça, il y a de très bonnes équipes, Irún, Ademar León, Logroño ou encore Cuenca. Cette année nous n’avons pas perdu de beaucoup contre ces équipes, mais la fin de match nous a été défavorable lors de chacune de ces rencontres. Je trouve que le championnat est moins physique en Espagne, cependant très technique et rapide” nous livre t-il.

Enfin, on ne pouvait terminer l’entretien sans aborder le thème de son club, qu’il retrouvera à la fin de son prêt : “Pour dire un mot sur la saison du PSG, c’est une très bonne saison pour le moment. Mais le plus important arrive maintenant, c’est là que se joue la saison“.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 4 mars 2020 à 09h56

    Un jeune qui bosse bien et progresse bien.
    Au début il avait un peu de mal avec son physique, comme souvent chez les très grands. Mais aujourd'hui ça semble être maîtrisé, j'ai hâte de le revoir en LSL un jour 🙂

  2. Loulou - le 4 mars 2020 à 10h25

    Tête sur les épaules, il bosse, c’est top !

  3. Averell - le 5 mars 2020 à 10h07

    Ou sera t il l'an prochain?
    Au PSG? Entre LK, Toft Hansen (s'il revient un jour) et le Polonais, y a t il de la place pour lui?
    Ou sera t il encore prete, voire transfere?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).