ESP

Micmacs en tout genre en Asobal

À quelques semaines de la reprise en Espagne, de nombreux doutes subsistent et diverses querelles éclatent, ce qui ne laisse présager rien de bien positif pour le bon déroulement de cette saison 2020-21.

Le Covid-19 est au centre de toutes les attentions de l’autre côté des Pyrénées, dans un pays fortement touché par ce virus, et le monde du handball n’échappe pas à la règle. Le championnat espagnol, déjà miné par les problèmes financiers et en perte de vitesse depuis bon nombre d’années, se serait bien passé des récentes tensions liées au coronavirus. Nous allons vous passer au crible ces accrochages.

Logroño très critique envers l’Asobal

Les cas de contagions n’ont pas manqué durant les matchs de préparation, en particulier du côté de Santander qui affrontait Logroño, avant que l’un des joueurs de Santander ne soit contrôlé positif par la suite. Le club de la Rioja s’est donc retrouvé en confinement préventif, et s’est montré très critique à l’égard de l’Asobal. Par le biais d’un communiqué pour le moins tranchant, Logroño leur a reproché de ne pas se préoccuper de l’état de santé du staff et des joueurs de leur équipe et a fustigé l’Association pour ne pas avoir envoyé au club les protocoles de mesure à adopter pour la pré-saison. Pour rappel, Logroño est avec le Barça le premier club à avoir abandonné l’Asobal, et ce depuis fin juin (cela n’empêchant toutefois pas ces clubs de participer au championnat).

Pour terminer en beauté, le club riojano a conclu son communiqué en mentionnant qu’ils regrettaient que les dirigeants de l’Asobal aient continué pendant tout ce temps à se battre pour conserver leurs fauteuils (plutôt que de se soucier des problèmes purement sportifs et du domaine sanitaire). Bonjour l’ambiance…

Un calendrier très incertain

Bon nombre d’incertitudes rôdent autour du calendrier et notamment des premiers rendez-vous, à l’instar de (quasiment) tous les pays en Europe. La saison est censée débuter par la Supercoupe d’Espagne à la fin du mois, et la ville de Benidorm doit organiser cette première compétition 2020-21. Le problème, c’est que la pandémie a repris entre-temps du poil de la bête en Espagne et il est coûtume de réagir au jour le jour dans ce genre de situation…Hier, le président du club de Benidorm se plaignait de n’avoir aucune nouvelles de l’Asobal à ce sujet : “Il ne reste que 10 jours et nous avons besoin d’une réponse afin de pouvoir commencer à tout organiser : hébergements, arbitres, personnel…“, a t-il déclaré au journal espagnol Marca.

Finalement le communiqué de l’Asobal est tombé aujourd’hui, et la Supercoupe aura bien lieu le week-end du 29 août. En tout cas, on se rend compte que chaque organisation d’événement s’annonce fastidieuse, sans parler des journées de championnat qui vont s’enchaîner tout au long de la saison, avec le spectre de la recrudescence de pandémie constamment présent. L’Asobal se prépare à une édition 2020-21 des plus compliquées…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).