Euro 2020 (F)

Un Euro “difficile” à organiser pour la Norvège

Katrine Lunde (Norvège)

La Norvège semble doucement, mais sûrement, s’écarter de l’organisation du prochain Euro 2020 féminin, qui doit débuter dans moins de trois semaines désormais (3-20 décembre). Coorganisée par la Norvège et le Danemark, la compétition s’est déjà resserrée sur deux lieux d’accueil, Trondheim en Norvège et Herning au Danemark, où jouera l’équipe de France. Mais depuis la mise en place de nouvelles règles pour les regroupements en Norvège, le doute plane quant à la possibilité pour Trondheim de rester ville-hôte. Une déclaration de la Première ministre norvégienne Erna Solberg a confirmé ces craintes : Nous travaillons sur la question de savoir s’il est possible d’avoir un protocole pour un événement aussi important. Il y a de nombreux signes qui indiquent que cela peut être difficile, a déclaré en substance la cheffe du gouvernement norvégien. La Fédération européenne (EHF) et les fédérations danoise et norvégienne ont pris acte de ces déclarations dans un communiqué commun. Reconnaissant que les circonstances rendent l’organisation difficile, “dans le même temps, toutes les parties soulignent leur coopération étroite et leur engagement à accueillir l’EHF Euro 2020 féminin comme plateforme puissante et vitale pour la promotion du handball féminin européen”, y est-il assuré. La compétition aura donc bien lieu, reste à savoir où exactement. Le Danemark avait déjà proposé d’accueillir l’ensemble de la compétition, en cas de retrait de son partenaire. La décision finale sera communiquée au plus tard mardi matin.

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. fanforn39 - le 14 novembre 2020 à 14h34

    je me demande s'ils feraient pas mieux de l'annuler, si des joueuses d'une équipe sont contaminées, ils vont faire quoi? ils pourront pas reporter le match dans 15 jours

    • samy - le 14 novembre 2020 à 14h57

      Je crois que les listes de joueuse/joueurs vont être élargies ce qui devrait laisser un peu de marge sachant d’autant plus qu’il y a déjà beaucoup de joueuses/joueurs qui ont déjà été touchés par le virus et qu’a priori, il n’y aurait que quelques cas de recontaminations sur plusieurs millions..

      Le Danemark peut également organiser l’ensemble de la compétition voire envisager une bulle comme ça semble en prendre le chemin pour le mondial masculin en Egypte en janvier

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).