LBE – J8

Metz s’en sort de justesse, Brest déroule encore

Louise Burgaard (Metz Handball) peut lever le poing après la victoire à l’arrachée de son équipe

La Ligue Butagaz Energie a entamé une nouvelle journée captivante, tout en essayant de terminer les autres. Le début de la 8è journée a permis à Metz et Brest de continuer leur invincibilité. Nantes s’en sort à domicile pour la J6, pendant que Fleury rattrape son retard de la 5è en terre Dijonnaise.

Il y en avait pour toutes les envies ce mercredi pour les fans de LBE. Avec 3 journées au programme, le championnat a essayé d’harmoniser le classement. Devant, les leaders ont débuté la 8è journée, avec un match alléchant entre Metz et Paris 92, deux équipes sur le podium. Derrière, les poursuivantes pouvaient rétablir une certaine vérité à la hiérarchie. Nantes et Fleury ont donc pu affirmer leur statut d’outsider dans des matchs décalés.

Paris y a cru

Hatadou Sako (Metz Handball)

C’était le choc de la soirée, le Metz Handball accueillait Paris 92. Les Messines ont d’entrée de jeu montré qui était le patron aux Arènes. Avec le duo Orlane Kanor – Burgaard, elles ont directement creusé l’écart, infligeant à 5-1. Après 10′ et une nouvelle accélération des Dragonnes, Yacine Messaoudi est obligé de poser son temps-mort (7-2, 10′). Un rappel à l’ordre efficace, puisque avec l’aide de Laura Flippes (8/15), de retour en Moselle, son équipe est revenue dans la partie à 3 longueurs (9-6, 20′). Mais Metz en avait encore à donner avant la pause. Alors que Paris maintenait l’écart, elles n’ont pu vu le but dans les 5 dernières minutes, encaissant un dernier 3-0. Metz pouvait se reposer confiant (16-10, MT).

Pourtant, le retour sur le parquet annonçait la couleur de la seconde période. Si Metz avait bien entamé la rencontre, Paris a rendu la pareille avec un 4-1 pour revenir au score (17-14, 35′). Les Dragonnes n’ont réagi que timidement par Sajka (6/8) sur 7m et maintenaient leur avance. Timidement, parce que Paris a mis aussi plus d’agressivité dans sa défense. Et elle a provoqué énormément de pertes de balles pour les Messines. Les Jaunes et Bleus ont déjoué. Les Parisiennes, avec de la profondeur en défense, ont récupéré des ballons et sont revenues progressivement au tableau d’affichage. Grâce une nouvelle fois à sa Danoise Offendal (8/11), elles ont réussi à recoller au score à l’entame du money-time (21-21, 52′). Louise Burgaard (6/9) a relancé la machine pour maintenir Metz devant (25-23, 59′). La dernière minute est tendue. Paris a réussi à revenir encore au score (25-25, 60′). C’est alors que Luciano délivre les Arènes d’une possible défaite. Il reste le temps d’un tir pour Paris 92, que prend Laura Flippes. Mais Hatadou Sako (12/36) en grande forme, a assuré le succès messin (26-25, SF) !

Metz reste invaincu en LBE, Paris malgré la défaite conserve sa place sur le podium avec une belle performance.

Brest sans forcer

C’était beaucoup moins tendu dans le Var pour Brest. A nouveau bien aidé par sa paire de gardienne, le BBH prend rapidement les devants. Sandra Toft (8/18) en première période, a permis à son équipe de faire l’écart. Pendant que Cléopâtre Darleux (6/16), a laissé ses coéquipières maintenir le cap. Si défensivement, la prestation a été exceptionnelle, offensivement, les joueuses ont aussi fait le travail. Les Bretonnes ont pris deux buts d’avance rapidement et maintenu l’écart les premières minutes (3-5, 7′). Mais elles ont rapidement accéléré avec un énorme 8-1 en en 10′ (4-13, 18′). Toulon a tenté de rentrer avec cet écart. A la pause, Brest est devant largement (10-18, MT).

La seconde période est un copié-collé. Pop-Lazic (7/9) et les siennes ont poursuivi leur marche en avant. Les Toulonnaises n’ont rien pu faire, malgré la bonne copie de Marine Dupuis (5/6). Brest s’impose en seconde période comme en première 10-18 (20-36, SF). A l’instar du Metz Handball, le BBH continue sa série de victoire en LBE. De son côté, après 2 victoires, Toulon rechute et reste en bas de classement.

Nantes fait les montagnes russes

Ça jouait le match en retard de la J5 à Nantes. Pourtant, Mérignac n’a pas eu le temps d’entrée dans le match qu’elles étaient déjà menées de 5 longueurs (7-2, 10′). Les Girondines ont bien réagi pour raccrocher le score. Une fois à 2 longueurs, les Nantaises ont remis un coup d’accélérateur, avec Kpodar (8/13) et a infligé un nouveau 5-0 pour prendre le large (14-7, 27′). Mais encore une fois, dans une période à tour de rôle, Mérignac a bien terminé pour revenir à la mi-temps à 5 buts d’écarts (15-10, MT).

Alors que l’avance aurait pu sembler suffisante pour aborder les 30 dernières minutes, Léa Lignières (6/7) et ses coéquipières se sont battues jusqu’au bout. Nantes pourra confirmer. Elles ont tenté de maintenir l’écart en leur faveur. Mais, en milieu de seconde période, une joueuse s’est blessée et est obligé de rester sur le banc pour 3 attaques. Rentrée trop tôt, elle est exclue 2′. Mérignac s’est retrouvé en double supériorité numérique, et profitant du temps faible adverse, est revenu à un but (21-20, 45′). L’incident a pu inquiéter, cependant Nantes s’est remobilisé pour arriver dans le money-time avec 4 buts devant (26-22, 55′). Les Mérignacaises auront tenté jusqu’au bout, mais la marche était grande pour aller récupérer un point supplémentaire. (28-26, SF).

Fleury assure

De son côté, Fleury aura mis du temps avant de se défaire de Dijon. La première période a été défensive entre les deux équipes. Peu de buts sont marqués. Les Loirétaines ont réussi à prendre un écart après le début poussif (5-7, 20′). Mais Carmen Campos (7/8) a mené son équipe sur cette période pour revenir à égalité à la pause (11-11, MT).

Au retour des vestiaires, Christophe Cassan fait entrer en jeu Gabriela Moreschi dans les buts. Un choix déterminant puisque sa gardienne a réalisé 53% de parades (9/16) en 30minutes ! Offensivement, Lacrabère (7/8) a réussi son match et permis à son équipe de prendre le large progressivement. La JDA a craqué sur cette seconde période et Fleury a été plus consistant pour remporter ce match. (19-24, SF).

Fleury, tout comme Nantes, reste à l’affût du podium, pendant que Dijon continue de végéter au fond du classement toujours sans victoire.

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 12 novembre 2020 à 09h01

    Beaux matchs à suivre en confinement, sur SportEnFrance et Mirabelle TV.
    Un peu partial les comm à Metz mais bon l’essentiel c'est que c'est retransmis!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).