LBE

Metz et Brest au rendez-vous, Paris au tapis


La défaite de Paris 92 à Bourg de Péage constitue la principale surprise de cette première journée de Ligue Butagaz Energie, tandis que les favoris Metz et Brest n’ont pas déçu.

Ce matin, c’est Metz qui prend la tête du championnat, à la différence de buts général. Les Messines se sont largement imposées face à Nice (37-22), notamment grâce à une première mi-temps de haute volée. En un quart d’heure, elles ont creusé un écart de dix buts, grâce notamment aux arrêts de Hatadou Sako (13 parades en trente minutes). Avec un tel rempart derrière, plus facile de gérer en attaque, et les Lorraines ont pris le large, comptant déjà dix longueurs d’avance à la pause. Si toutes les joueuses de champ ont marqué, Méline Nocandy et Marie-Hélène Sajka ont été les plus prolifiques avec cinq buts chacune. Brest ne s’est pas fait beaucoup plus de frayeurs à Mérignac, l’emportant 32 à 18. Avec neuf buts d’avance à la mi-temps (16-7), Laurent Bezeau a pu en profiter pour faire tourner, tandis que toutes les joueuses de champ (sauf Namizata Fofana) apportaient leur pierre à l’édifice. C’est Pauletta Foppa avec ses six réalisations qui termine meilleure buteuse de la rencontre.

Pas beaucoup plus de frayeurs pour Fleury, qui s’en est allé tranquillement prendre les points à Saint-Amand (29-22) grâce à une Alexandra Lacrabère déjà en grand forme (8 buts). Les filles de Christophe Cassan ont fait la différence dans le premier acte, passant à la pause avec sept longueurs d’avance (16-9). Scnéario peu ou prou identique à Toulon, où Besançon s’est largement imposé (31-19). De la première de Laurent Puigségur sur le banc toulonnais, on retiendra surtout la belle copie rendue par ses adversaires, dans le sillage d’une Laza Gonzales omniprésente (7 buts). Nantes, en revanche, a du batailler ferme pour arriver à ramener les points de Plan de Cuques (30-27). A la pause, les locales étaient encore dans le coup, seulement menées de trois buts. Mais l’expérience de Blandine Dancette, meilleure buteuse de son équipe avec quatre buts, et de ses coéquipières ont fait la différence en deuxième période. Les Nantaises ont pris jusqu’à sept buts d’avance au retour des vestiaires avant de gérer tranquillement la fin de match.

Pas tant de réussite pour Paris 92, qui a été s’incliner à Bourg de Péage (22-21). Les Parisiennes ont entamé la rencontre de la pire des manières, impuissantes face à Alexandra do Nascimento (6 buts dans chaque mi-temps) concédant un 7-1 dans le premier quart d’heure, avant de revenir progressivement dans la rencontre, faisant la jonction juste avant la pause (9-8 à la mi-temps). Les Drômoises ont repris le large en début de seconde période, tandis que Nadia Offendal et ses sept buts tentaient le tout pour le tout pour rester dans la partie. Insuffisant, Paris n’arrivant jamais à égaliser avant le coup de sifflet final. On notera tout de même que le club de la capitale était amputé d’un certain nombre de joueuses, à cause d’une panne de la machine d’analyse des tests covid. Enfin, dans le dernier match de la soirée, Chambray et Dijon n’ont pu se départager (27-27). Les Tourangelles ont bien eu la belle de match dans les dernières secondes mais Marie Lachat, la gardienne dijonnaise a sauvé le point pour son équipe, bien emmenée par Claire Vautier et Carmen Campos (8 buts chacun).

Téléchargez le calendrier de la saison 2020/2021 de la Ligue Butagaz Energie 

Pub Espace Pronos LFH

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tribluchon - le 10 septembre 2020 à 08h52

    Sympa comme article.
    Et qu’est ce que ça fait du bien de revoir du Hand 🤗🤗.

  2. leFnake - le 10 septembre 2020 à 10h57

    Pour info, l'Euro 2020 ne se jouera qu'avec 200 spectateurs max… https://www.eurohandball.com/en/news/en/trondheim

  3. fanforn39 - le 10 septembre 2020 à 13h14

    surpris par la claque que s'est prise Toulon, encore une saison en chemin de croix pour ce gros budget??

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).