Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

CDM (F) - Finale

La Norvège réalise le doublé Euro-Mondial en renversant la France

, par Sterbik

La Norvège récupère le titre mondial après avoir retourné la situation contre la France en finale du Mondial (22-29). Après une première période rêvée, le second acte a été un véritable cauchemar pour les Bleues qui ont sombré physiquement. La Norvège redevient championne du monde. Les Bleues ont longtemps cru pouvoir décrocher le graal après un premier acte quasi parfait. Mais les Norvégiennes ont su renverser la rencontre pour s'adjuger un quatrième titre mondial. Comme à l'Euro, Solberg a éteint les espoirs français, mais c'est surtout le réveil de Reistad au retour de la pause qui a fait mal à la France.

29 minutes incroyable

Coralie Lassource avait annoncé la couleur. Après la demi-finale irrespirable au contenu loupé, elles n'ont pu que mieux jouer. Les 29 première minutes ont confirmé les dires. Seule la dernière minute a pu laisser quelques frustrations sur le banc tricolore. Une mauvaise passe, une interception norvégienne, deux minutes pour Estelle Nze Minko et derrière Mork conclut sur 7m. Les Bleues ont eu jusqu'à ce moment la maitrise de la rencontre. Et elles ont eu la possibilité de mettre sept buts d'avance aux Scandinaves. Pourtant la finition ne s'est pas dégoupillé de cette minute. De cette balle de +7, la France est retournée au vestiaire avec "seulement" quatre longueurs. Car avant ça, la copie a été quasi parfaite. Faiblesse française depuis le début de la compétition, l'efficacité offensive a plus qu'été retrouvée. 76% de réussite au tir pour les Bleues.

La Norvège muselée

Sur le terrain, la défense a contenu et même dérangé la base arrière norvégienne. À part sur quelques illuminations ou percée solitaire, les Françaises ont tenu les attaques. Mieux, Stine Oftedal et les siennes ont enchainé les mauvaises passes, les déchets. Et les filles d'Olivier Krumbholz ont su tirer profit de ces cadeaux. Dans ses cages, Laura Glauser s'est montrée plus que présente. Les deux équipes se sont tenues les premières dix minutes (5-5, 13'), avant que les Bleues en blanc ne commence à trouver Foppa. Par la suite, la pivot a fait le premier break (9-7, 20'). Thorir Hergeirsson a du poser son temps-mort. S'ils a ajusté ses consignes, Olivier Krumbholz aussi a sorti la défense 1-5 de la boîte. La défense a fait douteré encore plus le jeu de la Norvège. Granier met la balle d'un 5-0 (12-7, 25'). La première période s'est déroulée comme dans un rêve pour les Bleues. Elles ont coulé leur adversaire méconnaissable (16-10, 28'). Mais à cause d'une passe manquée, la dynamique a changé (16-12, MT).

Reistad renverse le match

La Norvège reste la Norvège. Et comme la France contre le Danemark, rien n'est joué tant que la fin du match n'est pas sifflée. Relancées par cette fin de première, les Scandinaves sont remontées comme des lionnes sur le terrain. Reistad en tête. La demi-centre inarrêtable sur cette reprise a ramené quasiment à elle seule son pays dans la course. Pire. Les Bleues ont sombré. De 16-10, la Norvège est d'abord revenue à hauteur (16-16, 32'), avant de prendre les commandes pour la première fois du match (18-19, 36'). Puis de s'envoler. À la 40e, Olivier Krumbholz a posé un temps-mort, célébré par les Scandinaves. (20-23, 41'). Le technicien a même enchainé avec le troisième dans la foulée (20-23, 43').

Les Françaises épuisées

La France a pêché là où elle puisait sa force. Physiquement, les Tricolores ont disparu, laissant les Championnes d'Europe enfoncer le clou. Pour définitivement assommer le moral. Silje Solberg a refait le coup de l'Euro 2020. Sept parades consécutives pour muter l'attaque des Bleues en plus du retour des déchets techniques (20-26, 49'). À la différence des championnes olympiques, les Norvégiennes ont résisté avant de réussir à mettre la fameuse balle du +7. Trop forte, la Norvège a complètement retourné la situation pour battre une nouvelle fois la France après l'Euro (22-29, SF). Oftedal et ses coéquipières font le doublé Euro-Mondial et décrochent une quatrième étoile. La troisième, elle, attendra pour les Bleues.

À Granollers, Nolann ROCK

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
60 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
OliQc24
OliQc24
2 années il y a

L'épuisement n'est absolument pas le facteur expliquant la mauvaise 2e mi-temps en attaque: les nombreux tirs faciles ratés et les nombreux ballons perdus bêtement, ça a été ça depuis le début de la compétition alors qu'il n'y avait pas encore de fatigue.
Les Bleues ont complètement craqué mentalement en 2e alors que le mental est pourtant une de leurs forces.
Bravo aux Norvégiennes qui sur ce match ont mérité le titre.

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  OliQc24

La fatigue bave sur la technique… Et pour réaliser un bon shoot, tu as besoin d'un corps qui répond… En outre, ça ralentit aussi les synapses… Il fallait voir la tête et le body linguage de Zaadi…

cam
cam
2 années il y a

6-17 en 2e mi-tps, c’est un peu trop juste pour espérer aller au bout… Solberg a fait une Nielsen !
Les conseils d’Amandine Leynaud à Laura Glauser n’auront pas été très utiles…

Poursur
Poursur
2 années il y a

Sur la cette année 2020-2021, la Norvège n'aura "raté" que ses JO.
Euro 2020: Ok.
LDC 2021: Ok.
JO 2021: non Ok.
Mondial 2021: Ok.

Sanson8
Sanson8
2 années il y a

On a pas su enfoncer le clou en première mi temps pour mettre définitivement les norvégiennes sous l’eau. 2 ème mi temps catastrophique… manque de lucidité? Fatigue? Rattrapées par l’enjeu? Certes les norvégiennes ont fait une 2 ème mi temps énorme mais ça n’explique pas. J’aurais tout de même aimé voir l’état des norvégiennes si elles avaient eu le même parcours que le notre car en poules et au tour principal elles ont pu beaucoup faire tourner pour arriver fraîches sur les matchs plus difficiles…

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  Sanson8

La Norvege a eu qq matchs plus facile que la France: Porto Rico (43-7), l'Iran (41-9) et le Kazakhstan (46-18).
Alors que le seul match "facile" sur le papier pour la France, c'etait l'Angola, qui est quand meme plus fort que les 3 precedents…

Sanson8
Sanson8
2 années il y a
Répondre à  Averell

C’est exactement ce que j’ai dit averell 😉 j’aurais aimé voir l’état des jambes et des têtes norvégiennes avec le même parcours que celui des françaises

Sasori9
Sasori9
2 années il y a
Répondre à  Sanson8

C'EST UN PIEGE !!!!

C'est que j'ai expliqué dans l'autre article. La Norge exploite le point faible de l'adversaire pour mieux le détruire.
SI on regarde depuis le début de mondial, les Bleues ne jouent pas à haute intensitive pdt 1h et elles jouent souvent dans la deuxième mi temps après la première mi temps plus ou moins catastrophique. Plus elles jouent, plus le match est difficile et plus elles ratent les buts "faciles".
J'ai oublié de dire que le coach Norge est un stratège et un sournois.
Tout le monde pense que les Bleues ont fait la première mi temps parfaite !!!
Je ne pense pas comme ca. c'est que Les Norges n'ont pas joué la première mi temps. C'est troooop beau pour etre vrai. Les Norges ont un parcours facile et aucune adversaire n'est capable de le tenir tête. Meme la Russie a a été balayé. La façon qu'elles jouent la première mi temps, ca pue à mort !

L'équipe de Oftedal a joué express de mal joué pour faire croire aux Bleues qu'elles sont dans la m.rde.
Le but des Norges est de pousser les Bleues de jouer comme en la période de 2007 à 2016 c a d fort en premiere mi temps et catastrophe en deuxieme mi temps
C'est risqué que le coach propose mais connaissant la mentalité des joueuses Norvégiennes, elles sont pretes à toute pour gagner.

C'est un piège que personne n'a vu. j'ai meme raler dans tweet. enfin bon..

Je suis très décu de ce match et très decu que aucune joueuse n'a remarqué le piège et meme le coach. J'ai arreté de regarder à la 45ème minute. C'est fini.

Comme d'habitude, la défense c'est bien mais elle ne fait pas tout malheureusement. J'ai joué comme poste de défenseur.

Sans parler l'arbitrage trop gentille avec la Norge, Darleux a recu un ballon dans la gu.uele et aucun carton.
Et Pineau a eu un rouge en 2018.

Et ca n'aide pas non plus de voir bcp joueuses loupent trop souvent les buts faciles depuis le début de la compétition. Ca ne pardonne pas face à la Norge. 5 buts raté mais pas plus. La c'est 26 si j'ai bien compté, 17 rien que la deuxieme mi temps c'est trop

Franchement, c'est une défaite de déja vue et les Bleues n'ont pas encore compris la lecon.
Voila pourquoi les filles Norges passent leur temps à mépriser les Francaises en Norvège, meme les Russes lors interview TV Norvégienne. DOmmage vous ne parlez pas la langue des Norges.

Sanson8
Sanson8
2 années il y a
Répondre à  Sasori9

Pour le ballon dans la tronche le rouge ce n’est que si ça arrive sur 7m et que la gardienne n’a pas bougé. La elle a pris le ballon suite à un tir des 9m. Sinon si on suit ton raisonnement Toublanc aurait dû prendre un rouge en demie. L’année prochaine par contre tout tie dans le visage de la gardienne peu importe le contexte ça sera 2min. La ou j’ai trouvé l’arbitrage un peu léger c’est sur le sort réservé par les norvégiennes à Foppa, sinon j’ai pas trouvé si cata comparé aux espagnols…

bombjack4M
bombjack4M
2 années il y a
Répondre à  Sasori9

Tu as déjà entrainé une équipe ? 35 ans de hand j'ai jamais entendu un coach nous dire, vous allez faire exprès de mal jouer pour mettre en confiance l'adversaire, et on les tue en 2ème mi temps

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  bombjack4M

À l'aise !…

Jeanf
Jeanf
2 années il y a
Répondre à  Sasori9

En français et en clair svp ?
Sinon un cacheton ça aide à calmer.
C est le jeu , jamais la Norvège ne fait exprès de mal jouer .
En 1ère mi-temps elles se font surprendre par les françaises qui ont mal négociés le 6 v 4 où elles pouvaient passer à 17 / 10 . Trop de ratés sur des tirs faciles en contre …. au moins 4 buts …
Après grande fébrilité et complètement déjoué…
C est comme ça, c est le handball.
Des fois tout et ok on y arrive pas , parfois l inverse .
Et parfois on gagne sans être bon.
Aujourd’hui c était pile et face , manque de bol pour nous.
Beau parcours les filles franchement on peut pas leur reprocher d avoir mis la viande.
Ce que je reproche à l équipe masculine qui à tendance à regarder ses chaussettes et plus jouer collectivement.
Vive le handball français

tortillas
tortillas
2 années il y a

France-Norvège chez les filles c’est un peu l’équivalent des France-Danemark chez les Hommes… A l’image du Danemark chez les Hommes, l’EDF féminine semblait prendre petit à petit le lead chez les filles après une longue période de domination norvégienne mais la Norvège chez filles comme les Bleus sont des équipes capables de faire preuve de beaucoup de résilience et de redevenir au sommet !

Bon à choisir, il valait mieux gagner les JO que ce mondial… Il ne faudra d’ailleurs pas en vouloir aux Bleus s’ils ne gagnent pas l’Euro après leur victoire aux JO !

Imladrik
Imladrik
2 années il y a
Répondre à  tortillas

Et encore cette Norvège n’est pas si dominatrice.
À mon avis, sur ce mondial, le Danemark était le plus fort, mais elles se sont fait surprendre par les Françaises.

Averell
Averell
2 années il y a

Quel dommage de faire un mondial quasi parfait (bon, pas tout a fait parfait en attaque) et de se louper completement sur les 32 dernieres minutes…
Loin de moi l'idee de lancer une chasse aux sorcieres, mais globalement sur la competition, quelques filles n'etaient pas au niveau attendu: Nze Minko, Servier Ugolin. Et Flippes apres sa blessure n'a pas pu retrouver son niveau de debut de mondial non plus…
Au rayon satisfactions: Foppa bien sur, Nocandy, Lassource et les nouvelles venues a l'aile droite.

En realite, il suffirait d'une serial buteuse a 9m pour que cette equipe soit imbattable…
Belle competition malgre tout et Saluons cette incroyable regularite au plus haut niveau depuis 7-8 ans.

cochonne
cochonne
2 années il y a
Répondre à  Averell

Bonjour Averell
Vous avez tout dit, il n'y a aucune shooteuse å 9m capable d'arriver lancée et de mettre le feu.
En plus d'alimenter la marque ca forcerait les défenses à monter ce qui ouvrirait les espaces et là éffectivement cette équipe en serait grandement bonifiėe.

Imladrik
Imladrik
2 années il y a
Répondre à  Averell

Kanor, à son plein niveau aurait pu jouer ce rôle.
Espérons que la 2e moitié de saison lui permette de retrouver ce niveau en prévision de l’Euro l’année prochaine.

À plus long terme, Emma Jacques pourra peut-être le remplir également, si elle continue sa progression.

Et pourquoi pas retenter Mahé Sajka.

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  Imladrik

J'allais la citer… La pauvre s'est faite incendier par OK sur un TM, d'ailleurs il la sort… Il y a mieux pour donner de la confiance… Kanor a besoin de systèmes où elle peut venir sur une grande course, placer son jump de ouf et son tir surpuissant… Et là, 9, 10, 12m, c'est la même… Bref, elle a besoin de vitesse et d'un travail préparatoire…
Niakaté, autre style… Son gros souci, c'est qu'elle pose trop systématiquement un dribble devant la défense, qui glisse… Un autre, et c'est ce qu'on a vu sur ce tournoi, c'est l'indolence qu'elle dégage… Pas déter… Mais quand elle l'est, elle peut aussi bien déclencher de loin (également sur une course) ou attaquer la profondeur avec passage de bras… Et son shoot est souvent bien placé…
Je crois qu'OK n'a pas vraiment rencontré ces deux filles, au potentiel aussi certain qu'exceptionnel… Il a viré la première, sans trop commenter il me semble, et a peu utilisé la seconde, jusqu'à lui pourrir la vie sur un TM…

OhHandy
OhHandy
2 années il y a

Comment peut on passer d'un mi temps exceptionnelle à cette bouillie de hand en seconde mi temps ???
Je n'arrive pas à comprendre !
La fatigue ?? pourquoi ne pas faire tourner avant ? Certaines joueuses étaient fraiches non ?
Le mental ? Probable.
Il faut dire que tirer sur la gardienne adverse, à la fin, c'est usant ! Parce que, ok, en seconde mi temps la gardienne norvegienne est parfaite mais est ce qu'elle l'est de son fait ou est ce que les joueuses ne lui on juste pas tiré dessus ?? Clairement, le nombre de tir sur la gardienne est hallucinant ! Et ça ne date pas de cette final ! Cela à été comme ça tout le tournoi il me semble !
Bref, ce prendre un 17/6 en 30 mn m'interroge …. Pour être gentil 🙂
Dommage, on a eu 30 mn de bonheur que l'on va essayer de conserver en mémoire 😉

Averell
Averell
2 années il y a

@jpf_hb
Pour rebondir sur ton commentaire precedent, peux tu nous expliquer la decision arbitrale a la 29e: une norvegienne chope une passe dans les mains de Nze Minko qui du coup les lui met dans le visage (perso, j'ai plus l'impression que c'est le visage qui va aux mains, mais bon passons…)
Mais pourquoi penalty contre la France? Nze Minko n'est deja plus attaquante en un 1/10e de seconde???
Et surtout, je croyais que le peno n'etait automatique que dans les 30 dernieres secondes??? Et ne doit il pas sanctionner un acte d'anti jeu? Ce qui n'etait clairement pas le cas…
Bref, je veux bien ton analyse

Sanson8
Sanson8
2 années il y a
Répondre à  Averell

Ils considèrent que comme la France n’avait plus de gardienne c’était une faute pour une  » occasion manifeste de but » dans les textes c’est 7m malheureusement la décision est juste

OliQc24
OliQc24
2 années il y a
Répondre à  Sanson8

Le péno est justifié une fois que l'arbitre décide qu'il y a faute et 2 minutes, mais le problème, c'est qu'il n'y a absolument pas faute de Nze Minko comme l'explique Averell.
Ceci dit, j'ai trouvé les arbitres assez bonnes sur l'ensemble du match.

Sanson8
Sanson8
2 années il y a
Répondre à  OliQc24

Oui c’est clair que la décision de sanctionner la faute ( involontaire car nze minko ne voit pas la norvégienne arriver ) est sévère.

Jpf_hb
Jpf_hb
2 années il y a
Répondre à  Averell

Les autres commentaires ont bien répondu.
La gardienne française n’étant pas dans les cages, nze miko déjoue une occasion manifeste de but en faisant une faute. Donc 7m obligatoire…
C’est effectivement d’autant plus rageant qu’effectivement la faute ne semble pas « volontaire » mais les arbitres ne sont pas là pour juger du côté volontaire ou non, la main est sur la tête donc 2 minutes. Occasion manifeste de but déjouée irrégulièrement donc 7m…
L’un des tournants du match en fin de Première mi temps malheureusement

alors voilà
alors voilà
2 années il y a

L’écart est sévère mais cette victoire norvégienne n’a rien de surprenant même si la 1ère période pouvait permettre d’espérer. Les Norvègiennes restent dans l’ensemble la meilleure équipe du Monde.. Les Bleues avaient déjà trop souffert en demi face au Danemark, elles étaient complètement cuites en 2e sur cette finale après avoir été en surrégime en 1ère… Peut-être se sont-elles vues un peu trop vite gagnantes aussi à la mi-tps ?

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  alors voilà

Perso je n'ai pas trouvé la Norvège dominatrice… Pertes de balles, tirs foirés, peu de montées de balles alors qu'elles adorent ça, Oftedal n'a pas souvent breaké seule, Christiansen en difficulté, Lunde à la rue et Solberg, à part 2,3 beaux arrêts, qui a bénéficié de la maladresse au shoot des Françaises… Le score est longtemps resté à 23-20, avec 2 ou 3 grosses occases pour recoller…
Bon, et à part le coup de bambou, la question demeure : mais que s'est-il passé dans ce vestiaire ?…

Naufrage
Naufrage
2 années il y a

Incroyable ce naufrage en 2e ! C’est certes la Norvège en face mais les Bleues sont championnes olympiques il y a quelques mois c’est pas une équipe lambda… Un naufrage…

Ymo34
Ymo34
2 années il y a

Le match est perdu sur le surnombre à 6 contre 4 en fin de premier mi-temps que les bleues n’exploitent pas du tout. Foppa seule aux 6 m ? Oubliee deux fois d’affilée. Les françaises se sont vues championnes du monde et n’ont pas su gérer cet état mental. Ce n’était plus des conquérantes mais des filles qui se disaient « On est championnes déjà ? Comment on a fait ? » Le +7 échappe aux bleues. Les Norvegiennes rugissent et c’est parti pour elles.

L’arbitre russe avait une coiffure qui décoiffe. La classe capillaire.

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  Ymo34

Clairement le tournant du match!

A moins que ca faisait partie du plan mis en place par les novegiennes que Sasori nous a decrypte?? :-)))

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  Ymo34

Ou alors cette incapacité à bonifier cette supériorité numérique est un symptome supplémentaire… Et le syndrome reste inexpliqué… En d'autres termes, peut-être est-ce parce que les Françaises souffraient globalement d'une apathie, physique et/ou mentale, qu'elles ont totalement gâché cette occasion offerte de marquer, vite et plusieurs fois…

Barto04
Barto04
2 années il y a

Le match bascule déjà en fin de première où à +6 et en double supériorité numérique c'est perte de balle ( faute professionelle) , 2min pour Nzminko + 7 m. A partir de là tu remets un peu les Norvégiennes dans le match au lieu de leur mettre encore plus la tête sous l'eau.
Dommage, effectivement derrière le physique et la tête qui pèche face à ce qui se fait de mieux au monde depuis quelques années. Quand elles sont devant, c'est très difficile de les faire douter
Mis Bravo pour leur parcours qui n'aura rien eu de facile et pour cette très belle année 2021

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  Barto04

Sans oublier le lob rate par Flippes seule a 6m sur l'action qui suit…
Elles auraient presque pu rentrer aux vestiaires avec +8…
Ho but wait! C'etait justement le plan des Norges 🙂 @Sasori 🙂

rkj4
rkj4
2 années il y a

Je ne suis pas un habitué du handball féminin et ce que je vais dire vaut donc ce qu'il vaut. Mais en général, j'apprécie le jeu plus fluide des filles, celui que j'ai vu mis en œuvre ici par les Norvégiennes — y compris en première mi-temps, d'ailleurs — alors que celui des Françaises est davantage un jeu en force, où il faut d'abord s'imposer individuellement pour l'emporter. Cet aprèm‘, ça n'a pas fonctionné et quand ça ne marche pas, elles n'ont aucun recours. Nos attaques ont été de plus en plus laborieuses et même pénibles à regarder pour le fan, dès lors qu'elles s'empalaient mollement sur la défense très vivace des Norvégiennes. Le manque de lucidité comme d'idées a été flagrant.

J'ai été frappé par le jeu aux ailes qui se faisait toujours en 2 temps très (trop) scindés : d'abord je vois ma partenaire, et puis ensuite je lui fais la passe alors que ça devrait se faire dans le même tempo. Sans parler des passe dans les chaussette ou dans les tribunes.
Sans oublier le jeu d'attaque en deuxième, globalement à l'arrêt et visiblement sans idées. Je ne vais pas tirer sur les taulières (effectivement insuffisantes) mais seulement dire que leurs suppléantes m'ont fait de la peine : Horacek (terriblement empruntée) ou Kanor (très visiblement ailleurs) n'avaient à l'évidence pas le niveau cet après-midi.

À mon avis, la bascule s'est faite en fin de première mi-temps. D'abord, les Françaises se tirent super bien d'une double infériorité et on se dit que ça sent bon. Puis c'est au tour des Norvégiennes de prendre des 2 mn et notre équipe joue cette supériorité avec une désinvolture qui les fait terminer la mi-temps à plus 4 alors qu'elles auraient pu réussir beaucoup beaucoup mieux. Les Norvégiennes, qui avaient la tête sous l'eau, n'en demandaient pas tant et ont repris leur respiration. Les commentateurs de TF1 avaient l'air de ne pas le voir et on peut se demander à quoi ça sert de s'adjoindre une spécialiste si c'est pour servir la même soupe tiède que son compère.

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  rkj4

Oula !.. Nodjialem Myaro… Alors, DC de légende de l'EdF, Championne du Monde 2003, vice-Championne du Monde 1999, médaillée de bronze Championnats d'Europe 2002… Présidente de la LFH depuis 2013… Elle est également psychologue et diplômée de neurolinguistique, et bosse dans des services de rééduc et de cancérologie… Donc pas soupe tiède…

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  rkj4

C'est sur que si c'est le seul match que tu as regarde, tu es forcement reste sur une mauvaise impression…
Globalement, je trouve le hand feminin plus fluide, plus en mouvement, moins bourrin a regarder que les mecs. Je les trouve aussi plus expressives sur le terrain et sur le banc.

Apres c'est aussi vrai que globalement et presque traditionnellement la France a des difficultes avec son jeu offensif et en particulier dans le rapport tireur/gardien. Mais ca s'est pas mal ameliore quand meme.

Je pense qu'il faut se garder de les juger sur ce seul match car elles ont fait un tres bon parcours avec des adversaires de qualite plus homogenes que les autres 1/2 finalistes. Et surtout elles sont perennes dans la perfomance: 6 medailles sur les 8 dernieres competitions si je ne trompe pas? Pas mal non?
Et en plus, elles ont une moyenne d'age plus basse que les norvegiennes.

bdid
bdid
2 années il y a
Répondre à  Averell

7 médailles sur 8 compétitions 😉

Jpf_hb
Jpf_hb
2 années il y a

Effectivement pour moi aussi le tournant du match c’est la fin de première mi temps où les Françaises auraient pu tuer le match…
Tant pis pour le doublé, un très beau parcours des françaises (et de plus haut niveau que celui des norvégiennes…) Mais la finale se gagne sur un match sec et pas sur un parcours, et la Norvège a fait un exploit monstrueux il faut le reconnaître.

Au niveau des bons points de l’année, on retiendra Pauletta Foppa, incroyable joueuse

T44
T44
2 années il y a

Défaite logique quand on perd aussi facilement ses moyens en si peu de temps.

L’inexpérience de certaines nous fait mal particulièrement les ailieres avec Toublanc et Garnier qui nous empêchent par plusieurs ratés consécutifs de ralentir la monter en pression des norvégiennes idem pour certaines jeunes arrières qui ne prennent plus aucun shoots ou qui tirent sur la gardienne.

Après c’est un risque qu’il fallait prendre pour leur donner de l’expérience pour cette olympiade.

Face à la Norvège l’inexpérience ce paye cash et aujourd’hui la fin de la première mi-temps est un bon exemple.

Le Danemark était moins expérimenté a ce niveau que les bleues et a perdu, la Norvège elle au contraire en avait plus que la France donc résultat logique.

Ne pas oublier aussi la fatigue d’un parcours bien plus difficile que n’importe qu’elle équipe dans ce tournoi même si ça ne doit pas être l’excuse qui cache tout car il y a un problème sous-jacent depuis longtemps en France et ce match l’a encore mis en lumière c’est le manque de qualité dans les tirs en France souvent compensé par des qualités physiques et tactiques extraordinaires mais je pense qu’un jour là Fédé va devoir régler ce problème dans la formation et arrêtée de compter sur l’exportation des joueuses ou joueurs dans d’autres championnat ou la technique du tir est plus travaillé.

Sanson8
Sanson8
2 années il y a
Répondre à  T44

Je vous trouve dur avec les jeunes arrieres qui ont été lancées dans le match car les anciennes ne faisaient pas le taf. Ok les 2 jeunes ailieres ont été en difficulté au tir en 2 ème mi temps mais au même titre que le reste de l’équipe… pas sûr que l’expérience soit un facteur de cette finale

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  T44

Valentini a aussi raté des tirs, Flippes, Zaadi… Même Foppa, plutôt assurancetourixe dans le domaine…
Et celle qui remet la Norvège sur pieds, Reistad a 22ans… Même si la moyenne d'âge de la Norvège, c'est vrai, est largement plus élevée que celle des Françaises… Mais Lunde, 41 ans, a été à la rue… Donc son expérience ne l'a pas aidé..
Non, les raisons de cette finale double-face sont à chercher ailleurs… Comme nous ne sommes pas dans le secret du vestiaire, on peut pointer une demi énergivore contre le Danemark, qui vient à la suite de matchs, la Suède, également plus énergivores que ceux de la Norvège… Et au coeur de ce manque de souffle, Grace Zaadi et son temps de jeu ahurissant ( alors que Mémé Nocandy cirait le banc ), un pion essentiel voire indispensable pour cette EdF… On peut ajouter dans le panier des handicaps la blessure de Laura Flippes, visiblement pas à 100%, et le tournoi raté d'Estelle Nze Minko, plus zébulon boosté aux amphètes que jamais, signe chez elle de flagrante méforme…
Ces trois joueuses doivent être celles qui ont eu les plus gros temps de jeu, Zaadi ayant passé plus de 6h, avant la finale, sur le parquet…
Des pistes pour comprendre… Mais pas vraiment la réponse…

bombjack4M
bombjack4M
2 années il y a

La France reste championne Olympique… et une finale des championnats du monde

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  bombjack4M

Championnes Olympiques et Vice-Championnes du Monde… Pas mal, non ?…

SHREK 70000
SHREK 70000
2 années il y a

Le lob de FLIPPES, est le seul shoot de sa palette qu’elle ne devait pas tenter….
La passe de ZAADI, sur nzeminko est totalement absurde….
A 6 contre 4, les bleues ont déjoué comme jamais….
Un manque de lucidité et/ou de confiance ??
Je ne saurais dire….
Mais… malgré TOUT…,
MERCI MERCI MERCI pour votre TRÈS TRÈS BELLE ANNÉE DE HANDBALL….

Revenez plus fortes encore

Belete34
Belete34
2 années il y a

Le lob de flippes et pas le tir à faire ensuite même si doudou lui a donner des conseil glauser ne doit pas commencer la 2eme mi-temps ces darleux qui a toujours fermé la baraque qui doit jouer je trouver que on lui manque beaucoup de respect à darleux

Martin
Martin
2 années il y a

Rarement vu l’EDF autant sombrer depuis des années… C’était une finale de Championnat du Monde, pas de Coupe de la Ligue ! Incroyable de ne pas être sortis des vestiaires en 2e mi-tps..

bdid
bdid
2 années il y a

Bravo à nos handballeuses pour cette belle médaille.

1ère compétition (ou au moins depuis longtemps) avec un seul match perdu. J’ai presque envi de dire, une mi-temps perdue.

Je suis vraiment fier de leur parcours, même si, sur ce dernier match, la manière était un peu cruelle.

En ce qui concerne le jeu déployé sur l'ensemble de la compétition, certains ont évoqué la piètre attaque française, rappelant l'équipe d'avant 2016. Moi, je n'ai pas connu cette époque, mais depuis le début, leur parcours m'a fait pensé à Tokyo 2019. Souvenez-vous, les échecs aux tirs, les balles perdus en attaque. J'avais vraiment cette impression de déjà vu.
Alors pourquoi la France en 2021 fait un si beau parcours par rapport à 2019 ? La défense de fer depuis le début qui nous offre des montées de balle et des contre-attaques avec buts faciles à la clé. Et là, malgré une attaque passable, la France creuse des écarts assez importants et tout le monde, à juste titre, trouve que la France joue bien. La différence avec 2019 est aussi que, face à ces échecs au tir, elles ne paniquent pas et restent concentré en défense. Était-ce préparé, avaient-elles compris que ces échecs étaient comblés par leur défense de fer ? Je ne sais pas, mais le constat pour moi était que les françaises ne paniquaient plus face à leurs difficultés en attaque.

Ce que j'ai vu sur ce dernier match, c'est 12 buts encaissés en 1ère mi-temps, 17 en 2e, et sur les 17, je pense qu'une bonne partie a été encaissé au début de la 2e mi-temps.
Si les françaises avaient mieux défendu sur ce match, et surtout en 2e mi-temps, elles auraient sûrement eu plus de balles de contre et d’attaques faciles.
Voilà un peu ma vision des choses, pour prendre un peu à contre-pied l'idée générale d'une attaque lamentable fautive de cette défaite.
Oui attaque lamentable sur ce match, mais comme depuis le début de la compèt, ce qui n'empêche en rien la France de performer.
Si, au lieu de se dire « on n’arrive pas en attaque », elles s’étaient dit « on n’est plus performantes en défense », peut-être auraient-elles pu éviter la débâcle.

Après, savoir pourquoi et comment la défense à fait défaut, est-ce qu'on aurait pu faire mieux face à une attaque peut-être retrouvée et indéfendable côté Norvégien, je ne sais pas.
Une autre piste est aussi de dire que la défense norvégienne était de très haut niveau. Un peu, mais sûrement moins que la défense danoise.

Alors trouver des bras, je veux bien, les danoises, les suédoises, les russes, les allemandes, les slovènes, … ont des bras, mais cette défense, quand l’équipe d’en face ne sait plus quoi faire, quand tu vois la détresse dans leurs yeux, moi je kiffe trop.
(après une naturalisation d’Ana Gros … pourquoi pas … on ne cracherait pas dans la soupe, mais on fait avec ce qu’on a, et quand même, on fait bien, je trouve)

Merci les bleues, à l’année prochaine pour d’autres aventures !!!

rkj4
rkj4
2 années il y a
Répondre à  bdid

Beaucoup de contre-attaques ratées en seconde mi-temps quand même. Dont certaines auraient pu permettre de sonner la charge d'une éventuelle remontada. J'ai en mémoire une interception vers la 45e où Zaadi remonte toute le terrain avec 2 joueuses sur le dos et court aveuglément au bout de son idée (très mauvaise), loupe son tir en bout de course alors que deux équipières démarquées l'accompagnent. Là, je me suis dit qu'on ça ne sentait pas la victoire finale.

Pourtant, à ce moment là, l'écart n'était pas encore si grand, les Françaises défendaient mieux, prenaient moins facilement des buts et récupéraient des ballons, mais la réussite de nos contre-attaques a été terriblement aléatoire. Les Norvégiennes ont compris qu'elles pouvaient baisser le pied sans trop s'inquiéter des conséquences et elles ont continué à creuser l'écart presque sans le vouloir, tellement les Françaises étaient maladroites en attaque.

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  rkj4

Oui le score est logtemps resté bloqué à 20-23… Les Françaises ont eu les occases, montées de balles, tirs aux deux ailes, tous foirés… Maintenant, la réussite au shoot, et même si c'est un secteur que devront bosser les filles, sur cette finale, elle a été défaillante en raison de l'énergie laissée sur le 1/4 et la 1/2, matchs tous les 2 jours, + 6 autres matchs plus énergivores que ceux joués par la Norvège… L'autre raison, c'est la perte de confiance dûe au scénario du match : jusqu'à 6 buts d'avance, me semble-t-il, avant de laisser les Norvégiennes revenir à 4 buts et avec le sentiment qu'elles ont bien limité la casse… Quid du vestiaire ? On ne sait pas…
Au retour, on constate juste que Cléo darleux n'est pas sur le terrain, et que l'EDF repart avec les filles du début de match… Et là, les Françaises se prennent un 6-2, je crois, qu'elles ne réussiront pas à digérer…
Et Darleux toujours sur le banc… Je pense qu'OK aurait dû la mettre d'entrée de mi-temps, histoire de couper, si possible net, l'amorce du come-back nordique de fin de première mi-temps… En tout cas c'était à tenter, nouvelle gardienne, nouvelle donne, ajustements… À minima, ne pas attendre que l'écart soit si conséquent pour la faire entrer, et alors redonner un coup de boost à la défense… Qui en avait besoin, c'est vrai, Edwige moins efficace, les postes 2 sur les talons, des replis absents…
Ne pas zapper quand même qu'une grosse défense, c'est aussi une rampe de lancement pour l'attaque… Pas seulement sur les montées de balles, mais aussi pour le mental… On se sent moins sous pression quand on vient de fèmé boutik !…

bdid
bdid
2 années il y a
Répondre à  Chabalabala

"Ne pas zapper quand même qu'une grosse défense, c'est aussi une rampe de lancement pour l'attaque… Pas seulement sur les montées de balles, mais aussi pour le mental… On se sent moins sous pression quand on vient de fèmé boutik !… "
Tu as résumé tout le blabla de mon commentaire.

Pour ce qui est de l'entrée de Darleux, après coup, c'est plus simple (Glauser tournait je crois à 38%), mais effectivement, j'aurais changé la gardienne un peu plus tôt.

Jona
Jona
2 années il y a
Répondre à  bdid

D accord avec toi. J ai continué d y croire meme en debut de 2 eme car la defense francaise avait tellement mange l attaque adverse que je les pensais capables de revenir. Le soucis est que mentalement et physiquement elles n y etaient plus. Tout a coup le terrain sembalit trop grand de leur cote et trop petit en attaque.
Je ne suis pas énormément le hand feminin, et je ne sais pas ce qu il faut attendre de Kanor mais cette fille semble avoir un tel potentiel athlétique hors norme que son ecolsion (je sais qu elle revient de blessure) rendraut vraiment la France tres dure a battre.
Nicandy n a t elle pas un potentiel sur les tirs de loin ?
Dommage d avoir sabotte cette finale en tentant passe et shoots desinvoltes qui ont en 10 min sappé toute la premiere mi temps des francaises.

Jancovici
Jancovici
2 années il y a

Grosse coupure de courant chez EDF à la mi-tps !

Thibz212
Thibz212
2 années il y a

Bonjour à tous,
De mon coté, je rejoins pas mal le commentaire de bdid. L'attaque est un point faible depuis le début du championnat et nous n'avons jamais trouvé de point de fixation / tir au delà des 9 metres (échecs de l'utilisation de Kali Niakaté, puis d'Orlane Kanor, et Tamara Horacek et d'Océane). Quand on regarde les statistiques aux tirs de ces arrières, nous en sommes péniblement à 35% de réussite (incluant les tirs à 6 metres). Quand on ajoute les arrières qui ont mieux performé (Grace, Laura) elles n'en sont qu'à 50% en comptant les penalties de Grace ou d'Allison). donc notre plus gros probleme vient de là.
Je veux bien que l'on dise qu'on peut gagner un championnat avec la défense (ce qu'on a pu montrer sur pas mal de matchs, mais dans la durée (d'un championnat ou de plusieurs championnats d'ailleurs) cela ne passera pas car on tombera toujours sur une équipe qui soit jouera très vite (un peu style PSG avec engagements rapides systématiques) ou jeu de transition qui fait mal (Danemark en demi). Et là sur des matchs qui se terminent à plus de 25 buts, et bien on sera perdant.
Il n'est pas ridicule de prendre 28 buts contre la norvege en finale, le tout est d'en marquer un de plus. mais il est extremement rare de voir l'EDF marquer plus de 30 buts aujourd'hui dans les dernieres compétitions.

Nous avons un probleme de fond de jeu pour mettre en situation les arrieres et d'efficacité au tir (et OK fait le bon constat la dessus). c'est pour moi la principale chose à régler car notre jeu de perforation (Nze + Flippes) avec Foppa en point de fixation ne permet plus de créer les espaces dans des défenses regroupées à 6 metres. e début de 2e contre la norvege entre la 35 et la 45 est criant. on tourne autour sans aucune solution et sans aucun danger.

Ce qu'il manque un peu également à mon sens est une ailiere un peu fantasque (genre Descat en ce moment) qui meme avec un metre d'angle peut aller sauver une action mal engagée. Aujourd'hui ca manque de décalage propre (tant sercien que estelle) font des passes moisies à l'aile et coupent les décalages ou se font intercepter. On a plus vu de but de coralie lassource sur son 1v1 externe que sur des décalages c'est dire..

Enfin, pour moi on a vu émerger les deux futures meilleures joueuses du monde pour les 10 prochaines années : Foppa + Reistad. confirmation certes mais elles vont faire mal pour les années à venir (LDC et en équipe nationale).

Et note heureuse, c'est quand meme pas degueu de finir sur une medaille d'argent. ne boudons pas notre plaisir, on aurait signé au début du mondial pour ca…

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a
Répondre à  Thibz212

Beaucoup de choses dans ton com… J'ai l'impression que ce sont surtout les systèmes qui ne sont pas adaptés… Kanor s'est faîte incendier par OK (et sortir) parce que dans un moment où les filles faisaient portnawak en attaque, elle n'était pas allé vers le but pour prendre un shoot… Ce qui est vrai… Or elle sait très bien le faire, on l'a vu d'ailleurs sur son entrée, contre le Danemark il me semble…
Kali Niakaté, quand elle l'a décidé, et sur un système compatible, est aussi capable de prendre un shoot dans la profondeur, ou d'attaquer l'espace en 1 v 1…
Inutile de préciser que Zaadi sait faire, je veux dire mettre ses ARG_D sur orbite… Nocandy aussi, et les deux savent aussi shooter au-delà des 8m…
Le souci, c'est la fixation… La base pour créer des intervalles… Or, sur ce tournoi, on a vu une Nze Minko, utilisée en ARG, bien en mal de fixer qui que ce soit, d'où déséquilibre, et une défense qui comprend qu'elle peut se concentrer sur une demi-largeur…
Enfin, entre la mise à l'écart de Niakaté et l'engueulade servie à Kanor, on peut s'interroger sur la gestion des joueuses par OK et son staff… (Outre le préposé aux changements qui a coûté 4mn d'infériorité en 2 matchs)…
La Présidente de la LFH étant également psychologue, OK pourrait peut-être organiser un petit dîner avec Nodjialem Myaro (la chance !)…

jeanloup47
jeanloup47
2 années il y a

Je ne rajouterai rien aux commentaires ci devant .
Une médaille d'or et une d'argent la même année, BRAVO ! Aucun sport co français ne l'avait réalisé (à vérifier)

leFnake
leFnake
2 années il y a
Répondre à  jeanloup47

les hommes ont remportés le bronze à l'Euro puis l'or à Pékin en 2008, mais le laps de temps était plus important (janvier-août) avec entre temps des échéances plus importantes (fin des coupes d'Europe et des compétitions nationales)

bdid
bdid
2 années il y a
Répondre à  leFnake

Les filles ont fait argent à l'Euro en décembre 2020 (1 mois avant la compétition des hommes), Brest vice-championne de la LdC, titre olympique cet été, et médaille d'argent maintenant.
Si c'est pas des légendes ces filles …
Bon, les Norvégiennes, c'est pas mal non plus (cf post Poursur au début du fil des commentaires …)

Chabalabala
Chabalabala
2 années il y a

"Trop fortes" les Norvégiennes ?.. Je dirais plutôt que ce sont les Françaises qui leur donnent le match… À part le baroud Riestad en début de 2ème, on n'a jamais vu une Norge dominatrice… D'ailleurs, et y compris avec le marasme français, elles n'ont aggravé le score qu'en toute fin de partie… Le 20-23 est resté longtemps au tableau d'affichage, et les Françaises ont eu les ballons et les shoots pour recoller.
Idem pour les stat de Solberg, 2, 3 parades bien vues, mais une maj de tirs foirés, sur la gardienne, mi-hauteur, mous, hors-cadre…
Alors, on n'est pas dans le groupe, ni même dans les coulisses ou les vestiaires… Que s'est-il passé à la mi-temps ?.. Quel a été le speech d'OK ?.. Qui a pris la parole et pour dire quoi ?..
Ce qu'on sait, c'est que Darleux ne débute pas la seconde mi-temps… Symptome d'un "tout va bien" en zappant le "jusqu'ici" ?… Parce que même si Glauser a sorti quelques beaux stop, ça ne semblait pas justifier qu'elle enchaîne…
Il me semble qu'entre la grosse fatigue de Zaadi, Flippes, peut-être aussi Edwige, et Nze Minko, si tant est que ça se traduise par des pieds dans le tapis et des mains mouflées, et les us de coaching d'OK, semant plus la pagaille chez des filles qui ne comprenaient plus trop ce qui se passait et ce qu'elles devaient faire pour sortir du seau, le staff a manqué de sang-froid, d'idées, de discours et de psychologie…
Quand on entend, sur un TM, OK gueuler sur Orlane Canor parce qu'ele ne va pas au shoot (ce qui est vrai), la sortir sans ménagement, on s'interroge sur l'escient du renvoi de Niakaté pour la Messine… S'il avait conclu que l'EdF avait besoin d'elle, pourquoi plutôt ne pas lui rappeler calmement, avec les bons mots, ce qu'il attend d'elle ?…
Dans le même TM, il lui reproche aussi de laisser tout le boulot à Zaadi… Vrai… Et il enchaîne en proposant une combinaison que Grace doit conclure…
On peut pointer tous ces coaching biaisés : Zaadi overdosée de temps de jeu, Nze Minko en difficulté qui reste sur le terrain en attendant sa mue messianique, Horacek mal utilisée et pas au bon moment, les entrées tardives de Darleux, l'effectif derviche tourneur, le temps de jeu rachitique de la doublette Zaadi-Nocandy…
Des pistes…. Mais la question demeure : que s'est-il passé dans les vestiaires pour passer d'une mi-temps "de rêve" à ce marasme douloureux pour ces filles perdues dans une finale qui leur échappe, inexorablement ?…

Averell
Averell
2 années il y a
Répondre à  Chabalabala

Rectification: c'est Servier Ugolin qu'il engueule. Kanor, il se "contente" de la sortir alors qu'elle vient a peine d'entrer en jeu.
Sur les miettes de temps de jeu que Kanor a eu, elle a pas ete trop mauvaise. peut etre en effet aurait il ete payant de la laisser plus longtemps.
Apres, je trouve ca un peu facile de lui reprocher son coaching "derviche tourneur" alors que justement sur les competitions precedentes tout le monde louait sa politique de turn over qui permettait d'economiser les filles.
Ceci dit, je te rejoins sur le cas Zaadi. Quand tu pars avec 4 DC (zaadi, pineau, nocandy et horacek), tu devrais etre en position de faire souffler plus ta meilleure DC.
Quant a Horacek, c'est pour moi un mystere: elle fait une belle preparation, mais en competition, des qu'elle est entree en jeu, c'etait pas terrible…

Thibz212
Thibz212
2 années il y a
Répondre à  Averell

Tamara Horacek fait 8/20 au shoot sur la compétition dont 6 sur 9 à 7m.
Donc si mes calculs sont bons, 2 sur 11 sur le terrain. Elle sort des bons matchs en LDC mais elle est apparue très empruntée sur toute la compétition je suis d'accord.
OK engueule les deux lors de son temps mort : Océane car elle n'ose pas aller au tir, et comme Orlane cafouillait les enclenchements il l'a sorti sans ménagement mais sans l'engueuler personnellement. juste qu'elle est rentrée sur 2 actions et ressortie aussi sec.

Aussi la grande inconnue, quelqu'un a compté les pertes de balle de Nze Minko sur la demi et la finale ? je pense que sur les 15/20 pertes de balle de la finale il doit y en avoir bien la moitié pour elle entre passage en force, passes en touche, passes à l'adversaire. sa rentrée en 2e mi temps elle a perdu trois ballons sur les 3 attaques…

Thibz212
Thibz212
2 années il y a

Je ne sais plus dans quel post (peut etre sur un autre site) on critiquait le choix de Sandra Toft dans l'équipe type du championnat. j'ai sorti les stats de gardiennes sur ce champ du monde…

Pas flagrant pour les ardents défenseurs de Cleopatre.

PS : evidemment que le pourcentage ne fait pas tout, il faut savoir etre decisif au bon moment et ne pas que sortir 50% lors des matchs de poule a faible enjeu, mais ca donne quand meme une tendance…

ank Name Team % Saves Shots
1 REINHARDT Althea Rebecca DEN 50% 71 141
2 TEN HOLTE Yara NED 44% 24 54 6
3 TOFT Sandra DEN 43% 80 188 9
4 GRAOVAC Kristina SRB 40% 26 65 6
4 WESTER Tess NED 40% 72 181 6
6 ALBERTO Marta Samuel ANG% 37 43 115 7
7 BUNDSEN Johanna SWE 36% 20 56 6
7 CASTELLANOS SOANEZ Mercedes ESP 36% 50 137 9
7 NAVARRO GIMENEZ Silvia ESP 36% 64 179 9
7 OGUNTOYAVA Viktoria SVK 36% 38 107 6
7 SOLBERG Silje NOR 36% 45 124 8
12 LUNDE Katrine NOR 35% 49 140 7
12 PANDZIC Amra SLO 35% 53 150 6
12 PLACZEK Adrianna POL 35% 56 160 6
15 DARLEUX Cleopatre FRA 34% 41 120 9
15 DUMANSKA Yuliya ROU 34% 43 127 5
15 GLAUSER Laura FRA 34% 58 173 9

60
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x