CDM (F)

La Norvège sort la Russie

La Norvège rejoint le dernier carré de la compétition. Les Scandinaves ont facilement disposé d’une équipe de Russie après avoir fait l’effort en première période (34-28). Elles croiseront la route des Espagnoles en demie.

Les Norvégiennes n’ont pas forcé leur talent pour rejoindre les demi-finales. Grâce à une première période dominée dans les grandes lignes, elles ont logiquement distancé une équipe de Russie limitée. Malgré une reprise un peu compliqué, Stine Oftedal et les siennes ont su accéléré à nouveau pour ne laisser aucune chance de retour. Au prochain tour, c’est l’Espagne avec un public enflammé qui se dressera sur la route des Norge.

Une attaque millimétrée

La différence c’est faite progressivement sur le début du match. Les Russes ont commencé à louper des occasions où en face la Norvège ne s’est pas fait prier. Les offensives norvégiennes sont justes techniquement, le jeu est léché. Après 13′ de jeu, le coach russe doit poser un temps-mort pour remobiliser ses troupes (9-5, 13′).

La pause tactique a fait du bien. Le jeu tsar s’est accéléré. La différence au tableau d’affichage s’est maintenue. En face, les joueuses de Thorir Hergeirsson ont un peu levé le pied. L’armada offensive a fait suffisamment pour maintenir l’avance tout en laissant leur adversaire à distance respectable à la mi-temps (19-15, MT).

La Norvège supérieure

Cependant, le clou aurait pu être enfoncé, il ne l’a pas été. La reprise du jeu a été un peu compliqué pour Nora Mork et ses partenaires. Moins efficace en attaque, les Russes en ont profité pour faire une partie de leur retard. Obligeant le technicien norvégien a poser son temps-mort après 7 minutes. (21-19, 37′).

Alors un peu en-dedans, c’est naturellement qu’elles ont infligé un 4-0 sans sourciller. Dans les cages, Katrine Lunde, rentrée pour suppléer Sije Solberg, a fait l’effort pour que ses coéquipières prennent de l’air (26-21, 45′). Même si les Norvégiennes ont baissé à nouveau de régime, l’avance était suffisante pour aborder le money-time et finalement l’emporter (34-28, SF).

Prochaine étape en demie, l’Espagne où le duel risque d’être sur le terrain mais aussi en tribunes entre les cloches norvégiennes et les bruyants espagnoles.

À Granollers, Nolann ROCK

 

Pub Espace Pronos EDF

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 15 décembre 2021 à 20h24

    C'est une catastrophe pour la Russie, je ne m'attendais pas qu'elle joue comme ca.
    D'accord, Anna Viakhireva est une grande joueuse mais je ne pensais pas que la Russie, sans elle, est plutot faible….

  2. Poulette79 - le 15 décembre 2021 à 23h28

    Il n’y a pas que viakhireva qui manque… il leur manque aussi sen, makeeva, dmitrieva, kusnetsova qui a pris sa retraite et leurs 2 gardiennes c’est quand même une équipe complètement remaniée avec peu de cadres..

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).