EDF (F)

La France fait le plein contre le Danemark

Après le premier round jeudi, la France et le Danemark se sont retrouvés, toujours à Créteil, pour le même résultat. Auteures d’une première période réussie, les Bleues ont changé de visage en seconde mais ont réussi à l’emporter à nouveau face à cette équipe scandinave (24 – 23).

Même match, même lieu et même résultat pour l’Equipe de France. Après la première rencontre entre la France et le Danemark jeudi, les deux équipes ont joué le second round ce samedi à Créteil. En manque d’efficacité offensive il y a trois jours, Olivier Krumbholz a pu compter sur Orlane Kanor pour trouver des solutions de buts. Mais tout n’a pas été parfait pour les Bleues qui ont connu un gros trou d’air en seconde période. En se remobilisant dans les derniers instants, elles sont parvenues à aller chercher la victoire face à une valeureuse équipe danoise.

Le début de match, c’est bien l’un des points qui a changé par rapport à jeudi. Directement dans la partie, Anne Mette Hansen a d’entrée décrocher la toile d’araignée pour ouvrir le score dans la partie. Mais les Françaises n’ont pas été en reste. Alignée dans la composition de départ, Orlane Kanor jouait ses premières minutes dans cette double confrontation. L’arrière messine a rendu immédiatement la confiance que le sélectionneur lui a donnée. L’attaque des Bleues s’est appuyée autour des qualités de la numéro 21. Aussi bien à l’impact que dans le jeu au loin, elle a concrétisé les ballons de ses coéquipières (5-3, 10′).

Après dix minutes, Olivier Krumbholz a effectué les premières rotations. Le jeu offensif de la France a marqué le pas. Mais en face, le Danemark a toujours autant de problèmes pour trouver le chemin des filets. Pourtant, à force de récupérer les ballons perdus des Bleues, elles ont rattrapé l’écart au score. Sur une énième montée de balles, Andréa Hansen a remis les deux équipes à égalité (8-8, 19′). Alors avec la balle du +1, Laura Glauser a redressé la barre pour les siennes et a commencé son show. Avec la gardienne de Gyor en chaleur dans ses cages, le trio Nocandy, Nze Minko et Flippes trouvait des solutions dans la défense des Scandinaves. Pour conclure la première période, Orlane Kanor, atout de l’attaque française, a donné la balle du +5 avant de retourner aux vestiaires (14-9, MT).

Le jour et la nuit pour les Bleues

Lancée sur le même rythme que la fin du premier acte, Grace Zaadi, à l’origine des 2 buts, a pensé donner le ton de cette reprise. Mais après une exclusion temporaire, Jesper Jensen a mis une place une défense étagée dévastatrice pour les vice-championnes d’Europe. Perturbée, la France a enchainé les pertes de balles et le Danemark est revenu une nouvelle fois au score (16-16, 39′). Cette fois, Catherine Garbiel n’a pas empêché les visiteuses de prendre la tête au score. Pire, les Danoises se sont, à leur tour, échappées (17-19, 46′).

En difficulté, le sélectionneur a donc répondu à son homologue avec aussi la mise en place d’une 5-1. Malgré l’expulsion d’Haugsted et la défense française, le Danemark n’a pas baissé le rythme. Au contraire, les Bleues sont retombées dans leur travers en attaque avec des déchets au tir ou dans les transmissions et Mia Rej et les siennes en ont profité (19-23, 49′). Si elles pensaient avoir fait le plus dur, les Françaises n’ont pas abandonné. Laura Glauser de retour dans les buts a lancé la révolte. En attaque, les bleues ont retrouvé des solutions pour a minima provoquer des 7m et Lacrabère a ramené son pays à hauteur pour un dernier money-time rempli de suspens (23-23, 56′).

Les Danoises ont balbutié leur attaque face à une défense qui s’est remobilisée, les Françaises sont tombées sur une Kristienssen qui a fermé la boutique. Mais à force de persévérance et après un premier face à face loupé, déjà sur contre attaque, Nze Minko est repartie sur ses grandes enjambées pour crucifier la gardienne scandinave dans les ultimes secondes. Avec la balle d’égalisation, le Danemark s’est encore trouvé sans solution pour décrocher un nul. La France s’est finalement imposée à l’arraché dans un match qu’elle s’est rendu compliqué en deuxième période (24-23, SF).

Une nouvelle fois grâce à l’appui de sa défense, les Françaises remportent cette double confrontation face à cette équipe du Danemark. Les Bleues commencent bien 2021 et leur préparation pour les Jeux Olympiques. Les JO qui vont arriver rapidement surtout pour le sélectionneur.

Nolann Rock

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. Imladrik - le 20 mars 2021 à 21h09

    Deuxième mi temps compliquée.
    Laura Flippes a sans doute marqué des points en ARD, où elle a fait deux rentrées tranchantes par rapport à Kouyaté en difficultés.

    Tous les 7M ont été marqués, c’est bien.
    Résultat satisfaisant, dans l’ensemble.

  2. Mcdown - le 20 mars 2021 à 21h36

    Étonnant que Darleux n’ait pas joué ce soir. Gros dilemme pour le choix des GB a tokyo !
    La polyvalence de flippes est hyper importante, une vraie solution surtout avec une liste a 14 +1

    • Averell - le 20 mars 2021 à 21h42

      Elle n'a pas joue pour pouvoir tester un peu Gabriel je pense.
      Mais oui, gros dilemme pour le choix des gardiennes…
      Leynaud a priori sure.
      Je pense que Glauser a la preference d'OK, mais si moi perso je prefere Darleux.
      Mais c'est un probleme de riche que de pouvoir compter sur 3 gardiennes d'excellent niveau!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).