EDF (M)

Gille, de l’espoir et de la prudence

Crédit photo : K. Domas / Panoramic

Invité en direct dans le Moscato Show sur RMC cet après-midi, Guillaume Gille est revenu sur les chantiers en cours pour les Bleus, le niveau de jeu décevant lors de la double confrontation face à la Serbie la semaine passée, et a tenu à répondre à Patrice Canayer qui s’interrogeait sur le manque de renouvellement au sein du groupe.

Vingt-quatre heures avant son entrée en lice dans le Mondial égyptien face à la Norvège, Guillaume Gille s’est montré tour à tour déterminé, serein et réaliste sur le niveau de jeu des Bleus. Le sélectionneur tricolore espère que le travail entamé depuis plusieurs jours portera ses fruits face aux norvégiens. « On est en train de monter en puissance, a-t-il expliqué sur les ondes de RMC. Le travail réalisé lors des derniers entraînements est porteur d’espoir. Ce qui compte, c’est de rentrer dans la compétition en montrant un autre niveau d’engagement et de plus grandes performances individuelles. On aura besoin de bien plus de qualités pour construire notre chemin dans cette compétition. »

Jouer le Mondial à fond pour préparer au mieux le TQO

Crédit photo : K. Domas / Panoramic

Dans ce contexte, difficile d’imaginer les Bleus en favoris sur la ligne de départ du championnat du monde. Le changement de staff, conjugué aux dernières sorties peu rassurantes de l’équipe de France, incitent à la prudence. « Nos derniers résultats nous font un peu dégringoler du cercle fermé des favoris des compétitions, reconnaît Guillaume Gille. Cependant on reste une référence au niveau mondial. J’espère qu’on sera capable de redorer notre blason lors de ce mondial. On est aussi dans une phase de transition : nouveau staff, peu de temps de travail ensemble, beaucoup de chantiers ouverts avec un nouveau projet de jeu. Qui dit nouveaux hommes dit aussi nouvelles idées. On est au travail. On sait qu’on doit mieux faire. L’équipe de France ne balancera pas une compétition pour préparer l’avenir. Cela n’a jamais été le cas dans l’histoire de cette équipe.»

Le sélectionneur tricolore compte sur son groupe pour s’affirmer au fil de la compétition et ainsi voir émerger de nouveaux leaders. L’ombre du grand absent, Nikola Karabatic, planera au-dessus du groupe France pendant ce Mondial. « Il faut trouver la bonne recette. On met tous les ingrédients dans la marmite, on espère que la soupe sera bonne » illustre le chef des Bleus.

Le renouvellement de l’équipe en toile de fond

Crédit photo : K. Domas / Panoramic

Avec son calme habituel, Guillaume Gille a également répondu aux propos tenus hier par Patrice Canayer, le manager général de Montpellier, qui s’interrogeait sur la gestion court-termiste du groupe France et de l’absence de rupture au sein de son effectif.  « Ce que je trouve intéressant dans ses propos, c’est qu’il soulève des sujets importants qui touchent au renouvellement de cette équipe, reconnaît Guillaume Gille. Ces sujets sont quotidiennement sur notre to do list au sein du staff. Mais c’est la forme qui me déplait dans ses déclarations. Je me demande si ses propos ne sont pas teintés d’aigreur suite au résultat des élections fédérales. » Et de donner rendez-vous à l’issue du mondial : « On va travailler, on fera le bilan ensuite. »

Olivier Poignard

 

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fabienhrt - le 13 janvier 2021 à 16h13

    on verra une fois le championnat du monde terminé; Ca ne sert à rien de faire des polémiques avant !

    • jpf_hb - le 13 janvier 2021 à 16h31

      Clairement, Gilles n'a pas à s'occuper des déclarations de Canayer actuellement…
      De plus, Patrice Canayer est actuellement d'un des mieux placé pour commenter ce qu'il veut.

      Enfin, si GG ramène ça à l'élection fédérale, ça montre le niveau quoi… Ce copinage avec Bana pour la fédé c'était indigne, quand on regardait le débat on voyait que les deux autres candidats avaient + bossé leur sujet, Bana s'est fait élire grâce à son nom et son palmarès

    • steph0034 - le 13 janvier 2021 à 21h29

      Oui laissons sa chance à GG, on verra à la fin du championnat (même si je pense qu’il se trompe avec cette sélection de joueurs et le message qu’il envoie en faisant de Mickael Guigou son capitaine). Mais ça n’empêche pas de faire des commentaires avant, pendant et après la compétition, ce que font journalistes et personnes comme nous ici qui commentons. Je trouve tout à fait légitime l’intervention de Patrice Canayer et je n’y ai pas vu de propos polémiques, plutôt l’impression qu’il est inquiet et désespéré de la situation. A l’inverse, la réaction de GG est pour moi synonyme de fébrilité, ce qui n’est pas bon signe …

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).