EDF (M)

Le Danemark trop fort pour les jeunes Bleus

PRANDI Elohim-EDF Masculine

Dans une salle relativement vide et froide, l’équipe de France a perdu nettement face au Danemark pour le compte de la Golden League (26-31). Les Bleus, relativement peu expérimentés, ont souffert en première mi-temps (13-19 MT) et n’ont jamais pu refaire leur retard. Ils se sont notamment heurtés à un très bon Emil Nielsen. 

Dans cette revue d’effectif, l’équipe de France s’est inclinée face au Danemark (26-31). Très remaniés, les Bleus ont perdu à Trondheim face aux médaillés d’argent aux JO, dans une salle assez vide et impassible et avec un arbitrage souvent décousu. Les jeunes Bleus ont livré un match de travail finalement face à une équipe du Danemark supérieure.

EMIL JAKOBSEN ET NIELSEN FONT MAL AUX BLEUS EN PREMIERE PERIODE

Dans cette atmosphère assez froide, les Bleus commencent plutôt bien leur rencontre mais tombent rapidement sur deux principaux problèmes. Dans ses buts, sans être stratosphérique comme il peut l’être à Nantes, Emil Nielsen commence à stopper certains tirs français, dont un jet de 7 mètres d’Hugo Descat.

De l’autre côté du terrain, c’est un autre Emil, Jakobsen, qui crucifie le pauvre Rémi Desbonnet dans ses buts. L’ailier gauche de Flensburg finira la première mi-temps avec un diabolique 9/9 (dont 3/3 à 7 mètres) au tir.

Côté français, les automatismes ne sont bien entendu pas encore au rendez-vous et certaines pertes de balle permettent aux Danois de se détacher. Si certains jeunes Bleus parviennent à se mettre en évidence, à l’image de Théo Monar (2 buts), globalement les Danois prennent le dessus, avec une base arrière Lasse-Holm-Gidsel plus expérimentée. Ils mènent ainsi 8-11 à la 18e minute puis 13-19 à la mi-temps.

LES BLEUS RESISTENT MAIS N’ONT PAS LES ARMES POUR REVENIR

Au retour des vestiaires, les Bleus ne cèdent pas face aux Danois. Elohim Prandi montre la voie à ses coéquipiers avec quelques missiles envoyés (5 au total). Pour autant, la France ne revient pas au score et reste toujours à distance raisonnable des Danois. Car en face, Emil Nielsen reste bon dans ses buts et Gidsel décide de faire l’étalage de sa classe, distribuant les caviars à Saugstrup ou en marquant lui-même. Le Danemark s’impose finalement tranquillement 26-31.

Les statistiques du match

France – Danemark 26:31 (13:19)
Trondheim Spektrum, 3500 spectateurs
Arbitres : L. Jørum & H. Kleven (NOR)

France : Bonnefoi (7 arrêts / 18 tirs dont 0/1 pén), Desbonnet (2 arrêts / 21 tirs dont 0/3 pén); Y. Lenne, Minne (1/3), Bos (1/4), Prandi (5/7), Mahé (3/5 dont 2/3 pén), N’Guessan (4/7), Descat (1/3 dont 0/1 pén), Porte, Kounkoud (2/4), Nahi (4/5 dont 1/1 pén), Monar (2/3), Konan (1/1), Tobie, Acquevillo, A. Lenne (2/4)

Exclusions temporaires : Porte (7’), Monar (15’), Lenne (27’), Konan (37’, 50’)

Expulsion : Monar (51’)

Danemark : Nielsen (12 arrêts / 38 tirs dont 1/4 pén), Green, Moller; Kirkelokke, M. Landin Jacobsen, Jakobsen (10/10 dont 3/3 pén), Antonsen, Wiesmach Larsen (3/3), Saugstrup Jensen (4/5), Hansen, Damgaard Nielsen (2/6), Andersson (1/2), Mensing (2/3), Holm (3/7), Gidsel (4/6), Hald Jensen (1/1), Lassen (1/1), Pytlick.

Exclusions temporaires : Antonsen (18’), Jakobsen (23’), Hald (33’, 42’), Saugstrup (45’)

Expulsion : Antonsen (30’)

Tristan Paloc

 

45 CommentairesPoster un commentaire

  1. kine83 - le 6 novembre 2021 à 16h22

    Même pas un petit mot sur Kévin Bonnefoi pourtant élu meilleur français du match…… juste une allusion au "pauvre" Desbonnet……

    • Bouboule00 - le 6 novembre 2021 à 18h35

      Bon match de Kevin, qui a la présence pour jouer en équipe de France.
      Rémy Desbonnet n’a pas le niveau, c’est dommage mais c’est ainsi….

      • Jack3544 - le 7 novembre 2021 à 16h52

        il fait la même parade à chaque tir à l'aile et à m! je ferme les jambes et je rapproche mes bras de la tête…Ca suffit contre Saran, pas contre les danois…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).