EdF (M)

L’équipe de France domine la Grèce


L’équipe de France s’est imposée sans trembler ce soir en Grèce (40:31), se mettant en position idéale pour valider son ticket pour le premier championnat d’Europe.

L’équipe de France pourrait être qualifiée dès jeudi après-midi pour le championnat d’Europe 2022. Il faudrait, pour cela, que la Serbie s’impose en Grèce. En attendant, les hommes de Guillaume Gille ont rempli leur contrat, en allant s’imposer ce soir dans la banlieue d’Athènes. Si leurs adversaires ont vendu chèrement leur peau, les bleus ont sur rester sérieux pour se mettre à l’abri dès la première période. Valentin Porte dans un premier temps, Michaël Guigou et Luc Abalo par la suite, c’est sur les ailes qu’ils ont débloqué la situation. Et si, dans sa cage, Vincent Gérard n’était pas en grande réussite, avec seulement deux arrêts dans les trente premières minutes, son équipe pointait tout de même à la pause avec six longueurs d’avance (22:16).

Les Français ont ensuite fait fructifier leur avantage, malgré une présence défensive un peu légère. Le gaucher grec Efthimios Iliopoulos en a d’ailleurs profité pour finir meilleur buteur de la rencontre, avec sept réalisations. Mais comme, en attaque, tout a roulé, ces errements en défense sont passés par perte et profits. On retiendra, forcément, la belle prestation de Nicolas Tournat, cherché et recherché par ses coéquipiers et qui a converti presque tous les ballons qu’il a réussi à attraper. Le joueur de Kielce finit d’ailleurs deuxième meilleur buteur bleu, un petit but derrière son homologue Ludovic Fabregas. Mais on se souviendra aussi du 1000ème but en sélection de Michaël Guigou, et du premier quart d’heure parfait de Valentin Porte. Les Bleus ont même pu se permettre de galvauder les dix dernières minutes, relâchant encore plus leur défense et pratiquant un handball complètement décousu.

Le principal, alors que certains ont joué il y a quarante-huit heures et que les Bleus n’avaient qu’un entrainement dans les pattes, était de l’emporter. La mission est accomplie, pas forcément avec la manière. Il faudra tout de même montrer autre chose dimanche à Créteil, notamment en défense…

Kevin Domas

Les statistiques :

GRECE – FRANCE 31:40 (16:22)
Arbitres : B. Kaludjerovic, I. Vujacic (MNE)

Grèce : Boukovinas (6 arrêts / 29 tirs dont 0/5 pén), Kostanidis (2 arrêts / 13 tirs dont 0/2 pén); Moraitis (1/1), Arampatzis (1/1), Nikolaidis, Mylonas (3/4), Mallios (5/10 dont 0/1 pén), Kederis (2/2), Karampourniotis (4/4), Tziras (2/4 dont 1/3 pén), Tsilis (2/2), Kandylas (2/2), Iliopoulos (7/9), Papadionysiou (0/1), Kritikos (0/1), Arapakopoulos (2/2)

France : Gérard (2 arrêts / 18 tirs dont 0/1 pén), Genty (5 arrêts / 19 tirs dont 2/2 pén); Rémili (4/4), Lagarde (1/2), Mem (3/6), Tournat (5/7), Mahé (6/7 dont 5/5 pén), N’Guessan (2/6), Abalo (4/6), Guigou (4/6 dont 2/2 pén), Fabregas (6/6), Descat (1/2), Claire, Porte (4/4), Kounkoud, Acquevillo

81 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jack3544 - le 27 avril 2021 à 21h13

    Que dire. Désespérant. On a vu 95% des joueurs qui vont faire le début de la tournée d'adieu récompense aux JOs.
    Passons sur le manque de d'implication et de toutes les excuses, ne pas s'impliquer à 100% n'empeche pas de jouer, mais pour cela il manque trop de chose.
    Les gardiens, ceux qui sont quasi sûr d'être dans l'avion et avec lesquels Paris espére gagner à Cologne (déjà il va falloir battre Kiel!). Et Gérard qui chambre le pauvre grec sur le seul arret qu'il fait! Pitoyable. 30 minutes tout les 3/4 matches cela ne suffitt pas.
    A l'aile droite, Lenne et Kounkoud qui se battent au quoitidien sur des objectifs avec leur clubn vont voir partir à leur place aux JOs un mac en vacances depuis 15 jours. Je ne parel même pas de Porte, peut-être le meilleur arrière français jouer 15 minutes à l'aile pendant que Remilli faisait de la m….pendant 15 minutes.
    Au poste d'arrière justement, Remilli au totem d'immunité, demi-centre numéro 1! Minne va regarder le dc remplaçant de Paris et l'ailier gauche de Veszprem partir au Japon. Ensuite Mem, fort sur des actions individuelles, mais transparent en défense.
    Le poste de DC, j'en ai déjà parler, enfin le manque de DC, ce qui explique le jeu déployé. Claire, intermittent ne peut même pas être jugé.
    Le poste arrière gauche. N'Guessan, ok, Acquevillo, devant Lagarde dans la hiérachie (j'hallucine), et Prandi. N'Guessan va partir, et Prandi sur la pression de la vox populi y sera sans doute. On préfère les gros frappeurs aux joueurs de ballons.
    au poste d'ailier, à part s'enthousiasmer des 1000 buts de Guigou, ok ce fut un génie. Mais aujourd'hui, il faut expliquer à Nahi, étincellant avce le PSG, qu'on lui préfère le remplaçant à Nimes! Descat sera du voyage
    Les pivots, seuls satisfaction du match. C'est drôle Tournat, quand il défend pas avec Di panda, c'est pas trop mal et en attaque Fabregas et lui c'est le top. Malheureusement pour Tournat; le retour des deux Kara et l'obligation de prendre un max de gauchers n'est pas sur de voir Tokyo.
    Donc malgré tout ce qu'on a vu aujourd'hui, rien ne ser mis en cause. Les 15 pour les JOs?
    Gérard, Genty, Abalo, Porte, Remilli, Mem, Mahé, Karabaratic N, N'Guessan, Prandi, Guigou, Descat, Karabatic K, Fabregas, 15 ième place entre Richardson ou Tournat
    C'est dommage, mais c'est comme cela.
    Degouté que Gille, joueur si fin, soit si…. je ne trouve même pas le terme, en tant que sélectionneur.

    • OhHandy - le 27 avril 2021 à 22h42

      Je plussois….. avec tristesse.
      Je rajoute juste… il est ou le plan de jeu ??? Quelqu'un l'a t-il vu dernièrement ?

      • Antinomique - le 28 avril 2021 à 00h13

        D'après les dernières infos, Sylvain Nouet est parti avec quand il quitté l'EDF.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves