LBE – J10

Metz subit le tonnerre de Brest

Pour la reprise de la LBE, le choc entre les deux ténors a vu Brest faire imploser le Metz Handball. Derrière, Nantes réalise le bon coup dans la lutte au podium pendant que Paris s’est fait accrocher à Dijon.

Le retour de la Ligue Butagaz Energie aura été animé toute la soirée. En conclusion d’une journée animée, Brest a dominé avec la manière un Metz Handball absent. Et devient la seule équipe à rester invaincue dans ce championnat. Avant ça, Nantes a facilement disposé de Besançon pour se rapprocher de la 3è place. La bonne opération du jour, quand Paris ne fait pas mieux que décrocher le nul en Bourgogne. Dans les autres résultats, Nice surprend Fleury et prend de l’air sur les dernières places. Toulon, Chambray et Bourg-de-Péage ont fait respecter la logique.

Metz éteint, Toft lumineuse

C’était le choc attendu en LBE entre les deux équipes qui ne connaissaient que la victoire. Si Metz avait pu reprendre le goût des matchs 3 jours plus tôt, les Bretonnes faisaient leur rentrée. Mais c’est bien Brest qui a réalisé le match parfait ou du moins la seconde mi-temps parfaite. Toft (18/35, 51%) a construit le mur quand sa défense cadenassait les offensives adverses. En attaque, Ana Gros (9 buts) a donné le rythme et son équipe a fait rouleau compresseur pour dominer le choc. Pourtant, les Messines avaient bien entamé la rencontre. Le duel était équilibré, Sako répondait aussi présent tandis que Kanor virevoltait dans la défense du BBH. Mais les exclusions temporaires ont miné la dynamique des Dragonnes. Grâce à ses supériorités numériques, le BBH prend enfin la tête (7-6, 14′). Et alors que Metz allait rentrer en tête à la pause, un nouveau 2′ pour mauvais changement offre l’égalisation à Loseth (12-12, MT).

En 1ère période on n’a pas joué ensemble, déclarait Laurent Bézeau. J’ai laissé les filles parler et ensuite, réglé 2, 3 détails à la pause.” Tout a changé. Brest revient plus conquérant, avec plus d’intensité. Après 10 minutes, la défense est resserrée, l’attaque s’offre des boulevards. Metz, sans solution, bute sur Sandra Toft (19-14, 40′). La Danoise devient infranchissable. Tirs lointains, à 6m, 7m, rien ne passe. Mayonnade a déjà posé tous ses temps-morts, mais rien ne change. “On revient des vestiaires, on n’arrive pas à marquer, analyse Manon Houette. On se met en difficulté au score. Derrière, la défense manque d’agressivité et c’est un cercle vicieux.” Ni Micijevic, Sajka ou Kanor n’arrive à percer le mur breton et changer cette mauvaise spirale. Le reste du match voit Brest dominer de la tête et les épaules une impuissante équipe messine. Les Bretonnes continuent de creuser l’écart. Comme un symbole, Agathe Quiniou stoppe le dernier 7m sur le buzzer pour appuyer la supériorité de sa formation. Le BBH s’impose largement de 11 buts et reste invaincu (30-19, SF). Metz devra vite réagir pour montrer un autre visage.

Nantes relance la 3è place

En ouverture de la 10è journée, Nantes accueillait Besançon dans un match qui pouvait s’annoncer intéressant. Mais là aussi, le match a tourné court. Les Nantaises ont dominé leurs adversaires d’entrée de jeu et jusqu’à la fin. Besançon a tenu un quart d’heure au tableau d’affichage (7-6, 14′). Mais dans les buts, Adriana Placzek (13 parades) a donné le rythme et les Bisontines ont craqué. En face, c’est l’armada offensive qui est de sortie. Sylla (9/10), Mitrovic (6/7) et Grigel (6/11) permettent au NAHB d’être devant à la mi-temps (15-11, MT). Le mal est fait, et Nantes ne s’arrête pas, notamment les 3 artilleuses. Malgré Roxanne Frank et Sakura Hauge à 8 parades chacune, Nantes prend le dessus dans un match abouti et termine la rencontre avec 9 buts d’avance (34-25, SF). Les filles de Guillaume Saurina reviennent à hauteur de la 3è place et Paris en déplacement à Dijon.

Les Parisiennes sentaient donc le souffle des Ligériennes au moment d’affronter la JDA toujours en quête d’un succès. Le match semblait donc à portée. Et Paris prend les devants dès le début. Mais dès que les joueuses de Yacine Messaoudi prenaient un peu ses distances, Dijon recollait. C’est ainsi, alors que les visiteuses étaient 3 buts devant à 5 minutes, elles ne marquent plus. Les Dijonnaises restent dans la course à la pause (11-12, MT). Paris 92 tente de repartir de l’avant, Dijon s’accroche. A l’entame de la 40è minute, Carmen Campos (6 buts) et les siennes sont récompensées avec temps-fort concrétisé par un 5-0 (20-17, 45′). Elles peuvent enfin croire au premier succès de la saison, mais craquent. Campos marquera une nouvelle fois, la dernière. Paris réagit et se bat pour ne pas perdre. Laura Flippes accroche le nul à 30 secondes du terme (21-21, SF). Paris 92 garde de justesse sa 3è place. De son côté, la JDA loupe encore sa première victoire en championnat.

Nice commence bien 2021

Si Dijon a loupé la victoire, Nice n’a pas laissé échapper l’occasion. Fleury en a fait les frais. Le premier acte est équilibré. Nice prend les devants mais est vite rattrapé par les hôtes (5-5, 12′). Malgré ce coude à coude, les Fleuryssoises prennent l’avantage à la pause (14-11, MT). La formation européenne pense avoir fait le plus dur. Mais les Azuréennes n’abdiquent pas. La seconde période est presque à sens unique. les Niçoises passent par à-coups. Noémie Lachaud (8 buts) ramène d’abord son équipe à hauteur, avant qu’Ehsan Abdelmalek donne un bel avantage (18-21). Les Loirétaines subissent le coup. A la différence des Parisiennes, elles ne vont pas réagir. L’OGC Nice continue sur sa lancée pour prendre 7 longueurs au tableau d’affichage (22-29). Avec une réaction d’orgueil dans les derniers instants, Fleury était trop loin et s’incline face à une solide équipe niçoise (25-30, SF).

Toulon et Chambray enchainent

Dans les dernières rencontres, Toulon a pris le dessus sur Mérignac. Une victoire logique avec une équipe toulonnaise en tête quasiment tout du long. Les Varoises en tête dès l’entame de match, se sont malgré tout fait surprendre par les Girondines en fin de première période. Avec 3 buts d’avance pendant 20 minutes (12-9, 20′), les coéquipières d’Audrey Deroin (8/11) arrivent enfin à recoller au score et reviennent à égalité à la pause (16-16, MT). Pourtant Toulon repart de plus belle dans le second acte en creusant l’écart tout du long. Mérignac comme en 1ère, réagit en fin de match avec notamment un 3-0 final. Mais l’écart était fait, Toulon commence 2021 comme elles ont terminé 2020, avec la victoire (31-28, SF).

Enfin, Chambray et Bourg-de-Péage ont fait respecter la logique face aux deux promues. Dans un match accroché, les Chambraisiennes se seront fait peur. Au coude à coude au score, c’est Saint-Amand qui repart à la pause en tête (11-10, MT). Mais Ana Paula Rodrigues (6 buts) a remis son équipe sur les bons rails. Après avoir repris l’avantage (14-16, 42′), ses coéquipières ont étouffé leurs adversaires dans les 10 dernières minutes pour s’offrir la victoire (20-25, SF). De son côté, Plan de Cuques n’a pas digéré sa bonne prestation à Metz. Le déplacement à Bourg-de-Péage a tourné à la domination. En tête du début à la fin, les Péageoises ont pu compter sur une extraordinaire Alexandra Do Nascimento (10 buts) pour s’imposer de 7 buts, soit l’écart à la pause (29-23, SF).

Pub Espace Pronos LFH

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 7 janvier 2021 à 16h33

    COOL un résumé de tous les matchs, merci merci!!
    Bonne année! Bloavez mad comme en dit en breton.

  2. Imladrik - le 7 janvier 2021 à 16h45

    Chouette titre.
    Sur Brest Metz, une première mi temps correcte (malgré l’échec relatif au tir) avec une défense solide et inspirée, et un effondrement en 2e mi temps comme on n’en avait plus vus depuis longtemps.

  3. Chantereyne - le 7 janvier 2021 à 17h53

    C est le capitaine Haddock qui va être content .

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).