LBE – J11

Fleury et Nantes se retrouvent après leur déplacement européen

Crédit photo : Panoramic / Kevin Domas

Toutes les deux engagées en EHF European league, Nantes et Fleury se retrouvent en championnat après un voyage et une défaite ce week-end. Ce mercredi, pour la 11e journée de Ligue Butagaz Energie, la bataille continue au milieu de tableau pour une place parmi les huit premières, synonyme d’une qualification en phases finales.

Avaler un marathon tout en ayant des obstacles à franchir au rythme d’un 100 m haies. C’est tout le défi de ces mois de janvier et février pour les entraîneurs de Ligue Butagaz Énergie dont les équipes sont engagées en coupe d’Europe. Nantes et Fleury s’affrontent ce mercredi (19h), après un déplacement de coupe d’Europe. Les deux enchaînent 12 matchs en deux mois alors qu’elles n’en ont joué que 9 lors de la première partie de saison. Les Ligériennes ont voyagé dans l’antre de Lada Togliatti, en Russie, “on a mis 21h à l’aller”, note Guillaume Saurina, et s’est inclinée (32-29). L’autre a posé ses valises en Roumanie, à Braila. Même constat, une courte défaite (29-27). Guillaume Saurina, comme Christophe Cassan, sont relativement satisfaits du contenu proposé par leurs joueuses. “On a le sentiment d’avoir raté quelque chose, on avait moyen de faire un meilleur résultat”, reconnaît le premier. Quand le second admet que ses filles “ont livré une prestation avec beaucoup d’intentions et d’attitudes positives”.

Pourtant, c’était mal engagé après la défaite à la maison, face à Nice (11e, 14 pts, 8 matchs joués), pour le premier match de l’année (25-30, le 6 janvier). “C’était catastrophique, mais on a su remobiliser tout le monde”, revient Christophe Cassan. La dynamique était toute autre chez les Ligériennes. Elles ont attaqué pied au plancher avec une victoire éloquente face à Besançon (34-25, le 6 janvier). “Il faut relativiser parce qu’elles n’étaient pas au complet mais il ne faut rien enlever à la qualité de ce qu’ont produit les filles sur le terrain”, concède Guillaume Saurina.

Il sait que pour ce nouveau déplacement (le deuxième match à l’extérieur en cinq jours), il faudra encore faire preuve de rigueur face à une belle équipe de LBE. Malgré son classement (9e, 16 pts, 8 matchs joués), Fleury reste redoutable à jouer. “Le danger peut venir de partout, la relation avec la pivot est de qualité, comme les arrières, les ailières et la gardienne qui est en forme, observe le tacticien ligérien. Malgré le contexte et les salles vides, on sait que jouer Fleury à la maison c’est compliqué. On n’a pas été en réussite sur nos derniers déplacements là-bas.” Quand son homologue relativise: “On a des joueuses sur qui on s’appuie forcément, mais on a un groupe hétérogène, on prend le temps d’intégrer tout le monde au projet de jeu”. Le tout en ménageant le temps de jeu de chacune. “C’est pour ça qu’en début de saison on voulait six arrières professionnelles, pour avoir une rotation importante et de la stabilité sur 60 minutes.”

Besançon pour accrocher les play-offs

La problématique de l’enchaînement des matchs est la même pour Brest, Metz et Paris 92. Après un déplacement compliqué à Moscou en Ligue des Champions (défaite 25-24), les Bretonnes (2e, 21 pts, 7 matchs joués) recevront Dijon (12e, 13 pts, 9 matchs joués). Après la venue de Rostov dimanche en Ligue des Champions (victoire 27-26), les Lorraines (1ères, 28 pts, 10 matchs joués)  accueilleront Bourg-de-Péage (8e, 16 pts, 8 matchs joués). Tandis que les Parisiennes (3e, 19 pts, 8 matchs joués) auront la lourde tâche de se déplacer à Besançon (10e, 15 pts, 7 matchs joués). Pour les protégées de Yacine Messaoudi, ce voyage dans le Doubs est un duel à distance avec les Nantaises pour la troisième place alors que pour les coéquipières de Chloé Valentini, c’est un match important pour arracher une place pour les phases finales. Saint-Amand-les-Eaux (6e, 17 pts, 10 matchs joués) se rend à Nice (11e, 14pts, 8 matchs joués) afin de confirmer sa place dans la moitié haute du classement, comme Toulon (5e, 17 pts, 9 matchs joués) qui va à Chambray (7e, 16 pts, 7 matchs joués). Dans le bas de tableau, Mérignac (14e, 9 pts, 7 matchs joués) reçoit le promu Plan-de-Cuques (13e, 13 pts, 10 matchs joués).

Maxime Cohen

Malgré les 9 tests Covid positifs de Rostov, lundi, après la rencontre face à Metz, aucun changement au programme. Les tests de toutes les joueuses de Ligue Butagaz Energie effectués cette semaine sont revenus négatifs. Les Messines seront testées jeudi avant leur départ à Lubjana.

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).