LBE – Phase retour

Besançon assure sa place en Europe

Paris chute une nouvelle fois face à Nantes, un concurrent direct pour la dernière place européenne. C’est Besançon qui a assuré la sienne avec son succès à Nice. En play-down, Saint-Amand peut nourrir des regrets et Fleury retrouve la tête du classement.

Les résultats se décantent en play-off de la Ligue Butagaz Energie. A commencer avec la lutte pour le podium où Besançon s’assure l’une des deux places pour se disputer la finale 3-4. Les Bisontines ont pris leur temps avant de disposer de Niçoises courageuses. Mais après avoir résisté pendant un peu plus d’une période (14-13, MT), et même pris la tête au retour des vestiaires (17-19, 39′), Clarisses Mairot et ses partenaires se sont envolées (25-20, 49′). Et après un match solide, le club du Doubs s’est imposé 30-26, et pour la dernière saison de Raphaëlle Tervel au club retrouvera a minima l’Europe. Il ne reste plus qu’à savoir qui rejoindra l’ESBF pour accrocher le podium.

Nantes se relance dans la lutte

A ce jeu, c’est sans doute Nantes qui a fait la bonne opération. Avec la réception de Paris, la rencontre promettait une confrontation directe à enjeu. Les deux équipes n’ont pas loupé le rendez-vous. Sous l’impulsion d’une nouvelle grosse performance de Nathalie Hagman, les Nantaises ont mené toute la seconde période pour l’emporter d’une unité. Pourtant en face, Paris avait tout donné pour s’assurer la victoire et éloigner le NAHB de la course à l’Europe. Malgré le match flamboyant de Sagna, Offendal et Ouattara, les joueuses de Yacine Messaoudi n’ont pas réussi à arracher au minimum le nul (30-29, SF). Avec deux matchs en moins, le NAHB est revenu à 1 point de son adversaire du week-end et a gardé les cartes en main pour sa fin de saison.

Brest et Metz ont assuré

Déjà qualifiés pour la finale de LBE, Brest et Metz n’ont pas tremblé. Les leaders bretons ont maitrisé une équipe de Bourg de Péage au terme d’un match maitrisé. Malgré des prestations honorables de Péageoises, les Brestoises ont fait parler leur puissance tout en comptant sur leurs gardiennes. Sans forcer, elles ont compté jusqu’à 10 buts d’avance avant de gagner le match 30-23. De l’autre côté de la France, Metz aussi n’a pas vraiment tremblé contre Chambray. Emmanuel Mayonnade avait décidé de faire tourner son effectif. Après un premier round d’observation, les Messines ont distancé avec une belle performance de Sako dans les cages. Ana Paula Rodrigues a bien posé des problèmes aux Dragonnes mais le collectif messin n’a pas tremblé (35-25, SF).

Une seule victoire en play-down

Dans l’autre moitié de Ligue Butagaz Energie, les équipes n’ont pas réussi à se départager. Notamment à Saint-Amand alors que le match aurait pu laisser le contraire. En effet, avec la réception de Toulon, les Amandinoises avaient fait le plus dur en distançant d’entrée son adversaire. A la pause, les locales semblaient maitriser la partie (15-9, MT). Pourtant, la seconde période était à l’opposé de la première. Les Varoises se sont réveillées jusqu’à prendre la tête dans les derniers instants. Mais sur la dernière action, Kouaya a obtenu un dernier 7m converti par sa partenaire Frecon pour égaliser au buzzer (23-23, SF). Si les Nordistes ont fêté ce but du nul comme une victoire, elles pourront nourrir des regrets après leur prestation dans la première partie du match.

A Dijon, les deux formations non plus n’ont pas réussi à se départager. Dans une rencontre loin d’être un festival offensif, Plan de Cuques avait réussi à distancer son hôte en fin de première période, pour arriver en tête à la pause (8-10, MT). Au retour des vestiaires, les Dijonnaises ont réagi pour recoller au score. Silversten a égalisé à plus de deux minutes du terme, mais aucun but ne sera plus inscrit (19-19, SF). Enfin dans la dernière rencontre, Fleury a retrouvé le chemin de la victoire à Mérignac. Pourtant sur une série de trois victoires de suite, les Mérignacaises n’ont pas réussi à contenir les Fleuryssoises et se sont inclinées 23-29. Une mauvaise opération puisque toutes les autres équipes ont pris des points sauf elles. Elles restent dernières du classement à 3 longueurs de Saint-Amand, quand en tête, les quatre premières équipes se tiennent en trois points.

Nolann Rock

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Vinch1 - le 4 mai 2021 à 08h47

    Les Bisontines peuvent remercier leur gardienne qui ferme la boutique dans le dernier quart d'heure… Je n'ai pris le match qu'à la 15ème minute,et un moment, je me suis dit "faudrait peut être la changer Roxane FRANCK, elle en touche pas une"… puis son show a commencé….

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).