LBE – Phase retour

Besançon fait tomber le leader, la course au maintien lancée

La première journée des phases finales de LBE a bien débuté. En play-off, Besançon a commencé à la perfection son aventure en battant Brest (25-24). En play-down, Plan de Cuques a rappelé que rien est fait pour le maintien après son succès à Dijon (25-30).

Rien est joué avant la fin. Pour la première journée des play-offs et play-down, le message a bien été reçu par toutes les équipes du championnat. Après l’interlude de la Coupe de France, les clubs de Ligue Butagaz Energie ont recommencé ce qui pourrait s’apparenter à une nouvelle compétition. Et tout le monde a voulu montrer les crocs.

A commencer par Besançon qui recevait le leader breton. Ayant terminé la phase aller sur une défaite face à Chambray, les joueuses de Raphaëlle Tervel avait l’envie de bien entamer cette reprise. Pourtant, c’est Brest qui a mieux démarré la partie. Mais sans paniquer, les Bisontines se sont appuyées sur leur défense solide pour récupérer des ballons et rattraper leur retard (13-13, MT). Le plan mis en place par la coach de l’ESBF était en marche. Si Brest a repris les devants grâce à la grosse prestation de Darleux (14-17, 37′), les locales ont eu du répondant, notamment à travers une Lara Gonzalez omniprésente. L’internationale espagnole a impulsé le rythme autant offensivement que défensivement pour contre Ana Gros. En tête pour le money-time, Besançon a maintenu son avantage pour faire chuter le BBH (25-24, SF). Un second revers de Brest qui pourrait relancer la course à la 2è place et donc au titre.

Paris, première réussie

La défaite en Coupe de France a été lourde. Les Parisiennes ont voulu repartir de l’avant pour la 1ère journée des play-offs et c’est chose faite. Sans doute un peu frileux en début de match, Paris 92 et Bourg-de-Péage ont offert une entame très défensive. Mais supérieure dans tous les domaines, les coéquipières de Nadia Offendal ont pris progressivement les devants dans la partie pour rentrer en tête à la pause (14-10, MT). Le second acte a prouvé la solidité défensive des locales. Les Péageoises ont peiné pour tenter de recoller au score. Mais à défaut de rattraper l’écart, elles ont maintenu la différence. Complètes, les filles de Yacine Messaoudi se sont bien rattrapées pour le début de ses play-offs (25-20, SF).

Play-down

Dans l’autre championnat, le moindre point risque aussi de compter. Lanterne rouge à l’entame de ces play-down, Plan de Cuques s’est rendu à Dijon pour la 1ère journée. Avec l’envie de rendre cette dernière place peu enviable, les joueuses des Bouches-du-Rhône ont directement imposé leur jeu. Malgré leur quatre buts d’avance, elles ont vu leurs adversaires réagir. En s’appuyant sur sa défense, la JDA a recollé au tableau d’affichage au meilleur moment, juste avant la pause (12-13, MT). Mais ce sursaut s’est éteint à la reprise du jeu. Si Christine Elm (12 arrêts) a retardé l’échéance, les Plan de Cuquoises ont dominé le reste de la rencontre. Logiquement, elles ont creusé une différence décisive et se sont imposées 25-30, laissant ainsi libre la 14è place.

Toulon, Fleury avec un meilleur démarrage

Et cette dernière place, c’est Mérignac qui l’a récupéré. Tout s’est quasiment joué en première période face à Fleury. Grâce à leur gardienne, Gabriella Moreschi, les Fleuryssoises ont pris l’avantage dans les 30 premières minutes. (8-11, MT). Offensivement, Ondono a concrétisé les récupérations de balles. Son équipe a pris jusqu’à 7 buts d’avance (12-19, 38′). En face, les Girondines ont tenté de revenir au score. Mais au plus proche à 2 buts, il était trop tard quand pour les 5 dernières minutes, Fleury s’est présenté avec +5 au score. Au final, Fleury aura fait la différence dans le premier acte pour mettre fin à 9 défaites consécutives. (23-26, SF).

Tout comme Fleury, Toulon a fait la différence dans la première période du match l’opposant à St-Amand. Pour son premier match officiellement en tant qu’entraineur, Stéphane Plantin a pu voir ses joueuses bien place défensivement pour construire un bel écart dès la pause (14-9, MT). Un écart important, puisque malgré la révolte des Nordistes, les Toulonnaises n’ont pas craqué. Si les Amandinoises ont remporté la seconde période, le TSC a compté sur la différence faite en première pour s’imposer (28-24, SF).

Après cette 1ère journée, tout est relancé en Ligue Butagaz Energie. Nice-Metz et Nantes-Chambray restent à jouer pour compléter les résultats. Pour les autres équipes de play-down, pas le temps de tergiverser avec la deuxième journée qui se jouera dès ce mercredi.

Nolann Rock

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. DanBirdy - le 1 mars 2021 à 20h48

    Aucun commentaires !!! Bizarre ???

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).