Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EdF (F)

Premier test concluant pour les Bleues

, par Lanfillo

Pour ses derniers matchs de préparation avant l'Euro, l'équipe de France a réussi son premier test contre la Pologne à Cesson-Sévigné (33-26). Une prestation collective encourageante pour les Bleues avant d'affronter à nouveau les Polonaises dimanche.

Deux matchs amicaux contre la Pologne, c'est le programme de l'équipe de France avant de lancer son championnat d'Europe la semaine prochaine à Skopje, face à une équipe de Macédoine du Nord qui jouera à domicile. Avant de jouer en terrain hostile, les Bleues emmagasinent du soutien dans les salles de l'ouest de la France, et à la Glaz Arena de Cesson-Sévigné pleine comme un œuf, l'équipe d'Olivier Krumbholz ont aussi emmagasiné de la confiance avec une partie maîtrisée et des automatismes qui ont semblé bien en place, face à une équipe polonaise un ton en-dessous.

Le clou planté en début de match enfoncé avant la pause

Les Françaises prennent progressivement les devants en début de rencontre. La défense, bien en place, récupère plusieurs ballons et s'offrent ainsi des occasions faciles en contre. Dès le premier quart d'heure, l'écart grimpe en faveur des Françaises, jusqu'à cinq longueurs d'avance après un but de Grâce Zaadi (10-5, 17'). Les Polonaises, en difficulté en début de rencontre des deux côtés du terrain, parviennent à mettre plus d'intensité en défense et à trouver de la variété en attaque, qui perturbe les Françaises, qui ne marquent que deux buts entre la 15e et la 22e minute. Olivier Krumbholz pose alors son temps-mort (11-8, 22'), et propose un système mis en place à merveille dans la foulée : le kung-fu initié par Coralie Lassource est conclu par Estelle Nze Minko (12-8, 22').

Le petit passage à vide est passé. Les Bleues retrouvent leur aisance, qui se transmet aussi à la nouvelle, Audrey Dembélé. Pour sa première avec les A, la joueuse de Besançon a d'abord vite été sanctionnée pour un deux minutes, avant de débloquer son compteur sur un superbe tir à neuf mètres (15-9, 26'). A la pause, les Bleues mènent de sept buts (17-10, 30') et ont montré de la maîtrise, y compris techniquement, avec des automatismes vite retrouvés.

Pas de suspense, mais des points encore à travailler

Au retour des vestiaires, les Françaises prennent encore davantage le large. La barre des dix buts d'écart est atteinte dans les dix premières minutes de la deuxième période, avec une attaque toujours efficace. Laura Flippes est l'autrice du but du +10 (24-14, 39'). Et comme c'est une rencontre de travail, Olivier Krumbholz donne du temps de jeu à celles qui en ont moins habituellement, pour qu'elles aussi se fondent bien dans le moule. La charnière défensive est ainsi composée par Audrey Dembélé et Oriane Ondono en fin de rencontre, entourées par Déborah Lassource et Tamara Horacek. Dans les buts, Camille Depuiset a peu de réussite pour sa première sélection, mais sort tout de même un penalty (46'). Le dernier quart d'heure avec ses rotations est logiquement moins maîtrisé, mais l'écart, lui, n'évolue pas. Les Bleues comptent toujours entre huit et onze longueurs d'avance, avant de retomber à sept buts sur un dernier jet de 7 mètres polonais (33-26).

Le résultat est très satisfaisant et correspond bien à la physionomie d'un match à sens unique. Le staff des Bleues garde quelques pistes d'améliorations pour une montée en charge encore dimanche à Nantes, face au même adversaire.

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

France

16:40

Ven. 19 Juil.

Croatie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
1 année il y a

Gagner largement contre cette faible équipe polonaise (à l'exception de sa paire de pivots) me parait être la moindre des choses…
Toujours autant de plaisir a voir oeuvrer N'Ze Minko, Zaadi, Flippes et Valentini…
Mais cette équipe de France féminine, pourtant très forte, me donne l'impression qu'il y a de la marge pour qu'elle soit encore bien meilleure.

Etienne221
Etienne221
1 année il y a
Répondre à  Philippemhb

Même si l'équipe de France est moyenne, elle a un vrai coach avec de l'expérience et surtout des idées ! On ne peut pas en dire autant des bleus masculins avec G.Gille qui n'a comme expérience d'entraîneur, que l'équipe de France, comme Dinart en son temps.

Handfilles
Handfilles
1 année il y a
Répondre à  Etienne221

comparons ce qui est comparable!!! J'ai beaucoup aimer le temps mort, quand OK propose le kung fu. on sent un apaisement certain..

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x