EdF (M)

Direction Budapest pour la suite du programme

crédits : ffhb

Qualifiés haut la main, les Bleus partent pour le tour principal et la capitale de la Hongrie, Budapest pour décrocher un ticket pour les demi-finales de cet Euro. Au programme de ce tour principal, quelques gros morceaux ! D’abord les Pays-Bas, qui se sont qualifiés de justesse face au Portugal après leur victoire inaugurale face à la Hongrie. Kay Smits à l’artillerie et Luc Steins à la mène, cette rencontre a tout du match piège. Ensuite, c’est l’Islande qui sera au menu des Bleus. Conquérante dans leur groupe, la nouvelle génération islandaise semble arriver à maturité, prête pour viser plus haut. Autre surprise de la compétition, le Monténégro se dressera sur la route de la France en tant qu’avant-dernier match de ce tour principal après avoir éliminé la Slovénie de Vranjes. Et enfin pour terminer avec le plus gros morceau, il ne s’agit ni plus ni moins que du Danemark, double champion du monde en titre. De beaux matchs en perspective, et un tour principal qui promet !

Jeudi 20 janvier 18h00 : France – Pays-Bas
Samedi 22 janvier 18h00 : France – Islande
Lundi 24 janvier 20h30 : France – Monténégro
Mercredi 26 janvier 20h30 : France – Danemark

37 CommentairesPoster un commentaire

  1. zizou - le 18 janvier 2022 à 22h58

    Gare aux Pays-Bas, ils peuvent nous la mettre !

    • Brunhand - le 18 janvier 2022 à 23h14

      Je n’y crois pas vraiment. Ils ont une belle équipe avec quelques très bons joueurs et méritent amplement leur qualif mais ils n’ont pas le banc de la France ou du Danemark. On a déjà vu de la fatigue ce soir par rapport aux premiers matchs et ça va être de plus en plus durs face aux grosses cylindrées. J’aurais tendance à plus craindre l’Islande mais eux aussi vont sentir la fatigue. Je suis assez confiant mais va falloir faire aussi avec le Covid. On va rapidement voir comment s’adapte la défense sans Konan.

      • pulpompa - le 19 janvier 2022 à 03h54

        Effectivement, les Pays Bas sont un ton en dessous, par contre si on fait l'erreur de les sous-estimer, comme ont fait les portugais qui ont mis leur gardien en chaleur alors que c'est pas du gros niveau. Les mecs sont des battants, sur une super dynamique, tout est possible.
        L'Islande est costaud, par contre, peu de rotations et un effet melon chez Palmarson plus préjudiciable qu'utile à l'équipe (cf. dernière minute contre la Hongrie où il fait une faute flagrante logiquement sanctionnée de 2 minutes et qu'il reporte la faute sur un de ses partenaires innocent dans l'affaire en se disant, c'est pas grave, je suis plus important que lui!!! et en plus, les arbitres le suivent!!). Bref, une compétition loterie où les bleus paraissent bien armés avec un fond de jeu plus important que sous l'ère Dinart et quelques individualités saillantes mais, franchement, de là à les voir qualifiés en demies, c'est du fifty fifty pour moi.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).