LBE – J13

Brest s’en sort de justesse, Metz continue sa route

Paris a ouvert la 13e journée de Ligue Butagaz Energie par un succès très tôt ce mercredi contre Toulon. Brest arrache la victoire contre Nantes. Besançon et Nice se sont également fait peur pour décrocher un succès. En tête, Metz n’a pas été inquiété.

Le retour de la Ligue des Champions a été difficile à digérer pour Brest. Si la victoire a facilement été acquise en Croatie, elle a été largement moins évidente en championnat. En déplacement à Nantes pour un derby breton, les Brestoises ont même mal démarré la rencontre. Rapidement menées 5-2 après une réalisation d’Hagman sur 7m, elles ont su se remobiliser pour repartir de l’avant, notamment grâce à Darleux. En cinq minutes, le BBH a infligé un 6-0 cinglant pour reprendre les commandes (5-8, 12′). La suite du premier acte a été dans le même sens, l’écart continuant de se creuser petit à petit. (12-18, MT).

Le plus dur pensait avoir été fait pour les joueuses de Pablo Morel, surtout quand Pauletta Foppa a donné huit longueurs dès la reprise. C’était sans compter sur la révolte nantaise. Et celle de Floriane André. La gardienne a répondu à la première période de son adversaire dans les cages. Avec des parades décisives, l’écart au tableau d’affichage a fondu. Après 50 minutes de jeu, les deux équipes se sont retrouvées dos à dos. Mais dans le money-time, aucune des deux n’a réussi à enfoncer le clou avant que la solution ne vienne de l’inévitable Pauletta Foppa qui a sauvé son équipe d’un nouveau coup d’arrêt dans les ultimes secondes. Brest repart de Nantes avec la victoire, et c’est le principal pour elles. (31-32, SF).

Besançon et Nice d’une courte tête

Besançon et Nice ont de leur côté vécu la même fin de match. Les Doubistes étaient en déplacement à Mérignac après leur match d’European League. Il est peu de dire qu’elles aiment se faire peur. Au coude-à-coude une bonne partie de la première période, c’est finalement les Girondines qui ont fait le break au meilleur moment, juste avant la pause (16-14, MT). Les coéquipières d’Audrey Deroin ont même continué sur leur lancée au retour des vestiaires. Mais sans jamais réellement distancer l’ESBF. Les bisontines ont su revenir avant les 10 dernières minutes avant de prendre la tête et de ne plus jamais la lâcher malgré un dernier but d’Emma Puleri. (29-30, SF).

Pour l’OGC Nice, la rencontre a été aussi compliquée face à la lanterne rouge de LBE. Fleury a même mieux démarré le match. Même si les Niçoises ont renversé la tendance, les deux formations sont rentrées à la pause sur un score de parité (14-14, MT). En seconde période, les Azuréennes ont tout de même pris les devants avec jusqu’à quatre longueurs d’avance. À cinq minutes de la fin, elles ont pensé avoir fait le plus dur. Pourtant les Fleuryssoises ont fait douter leur adversaire jusque dans les derniers instants. Même si Rizo Gomez marque le dernier but de la rencontre, Abdelmalek avait assuré l’essentiel pour son équipe juste avant. (25-24, SF).

Horaire inhabituel pour le Paris 92 et Toulon qui ont ouvert la journée de Ligue Butagaz Energie bien en amont de la soirée. Avec un coup d’envoi à 14h30, les Parisiennes n’ont pas eu de mal à rentrer dans le match. Tout le contraire des visiteuses. Les toulonnaises n’ont trouvé le chemin des filets qu’à 6 reprises dans les 30 premières minutes (14-6, SF). La seconde période aura eu le mérite de voir un sursaut varois. Même si elles sont revenues à trois unités, Paris a été supérieur et a su géré la fin de match pour l’emporter au final. (26-22, SF)

Le duo de tête inchangé

En tête du championnat, Metz n’a pas eu à s’inquiéter longtemps de Dijon pour acquérir sa 12e victoire en 12 match. La JDA a tenté de s’accrocher en début de partie. Mais les Dragonnes ont produit l’effort progressivement pour distancer son adversaire (12-9, MT). Les Messines ont poursuivi sur ce rythme tout au long de la deuxième mi-temps et remporter le match confortablement (25-17, SF). Elles restent largement en tête du classement.

Juste derrière, Bourg-de-Péage a pris son temps pour conserver sa place de dauphin. À Plan-de-Cuques, les Abeilles ont mal débuté. Les sudistes ont pris les devants de quatre buts. Mais après vingt minutes, les Péageoises ont su revenir pour à seulement une longueur à la mi-temps (12-11, MT). La bataille a ensuite été rude avant de voir les partenaires de Sofia Deen prendre un avantage significatif dans le money-time. Plan-de-Cuques a craqué et Bourg-de-Péage a pu repartir avec les trois points (26-30, SF).

Enfin dans la dernière rencontre, Chambray a quasiment fait la course en toute la rencontre. Devant toute la première période, les Chambraysiennes ont même réussi à prendre un petit matelas à la pause (10-13, MT). Sur son parquet, Celles-sur-Belle n’a pas abdiqué. Les filles de Maxime Martin sont revenues à hauteur et même devant au début de la période. Mais elles ont ensuite laissé refiler leur adversaire qui n’a plus jamais lâché le match (24-26, SF).

N.R.

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 27 janvier 2022 à 13h45

    Quelle superbe soirée TV "en clair "hier soir pour le hand….
    Nantes/BBH puis France/Danemark, heureusement que le cœur a tenu 🙂
    VIve le sport, vive le hand

  2. bdid - le 27 janvier 2022 à 17h43

    Tu as oublié Metz – Dijon sur moselletv 😉

    Le Match Nantes-Brest était assez sympa à regarder. Les nantaises ont de bonnes individualités, je trouve. Elles devraient mieux réussir la seconde partie de la saison.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).