Superglobe

Magdebourg remet ça

Omar Ingi Magnusson (SC Magdeburg)

Le SC Magdebourg conserve son titre de champion du monde des clubs ! Pour la deuxième année consécutive, le club allemand a dominé le FC Barcelone lors d’une finale qui s’est jouée à peu de choses, puisque les deux équipes ont dû en découdre après deux prolongations : 35-35, 38-38, puis 41-39 en faveur des partenaires d’Omar Mangusson, excellent dimanche soir (12 buts). Avec notamment un immense Nikola Portner dans les buts, Magdebourg a signé une première période XXL, gênant les Catalans comme rarement. Mais les champions d’Europe ont montré qu’ils avaient de la ressource en deuxième mi-temps, remontant au score avec autorité pour finalement arracher les prolongations. Toutefois, l’abnégation des Allemands a eu raison d’eux lors de la seconde prolongation, alors que le Barça avait l’opportunité d’empocher la victoire lors de la première, à quelques secondes près.

Outre Magnusson et Portner, on soulignera le très bon match de Magnus Sausgtrup (5 buts), Gisli Kristjansson (7) et des ailiers Lukas Mertens et Daniel Pettersson (6 reálisations chacun). Côté Barça, Aleix Gómez y est allé de ses 10 buts. Les Français ont été à la hauteur du choc : Dika Mem a inscrit 5 buts, Ludovic Fabregas 7, et Timothey N’Guessan 3. Seul Melvyn Richardson, un peu moins utilisé, n’a pas scoré. Après 2021, il s’agit donc du deuxième Superglobe pour le club de Magdebourg, qui empoche au passage la somme de 400 mille dollars.

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. alex - le 24 octobre 2022 à 10h13

    Décidément, Magdeburg est bien la bête noire du Barça ! Pourtant quand on voit le match des allemands face à Paris il y a quelques semaines, le niveau avait pas l’air folichon

  2. Soleidou - le 24 octobre 2022 à 11h39

    Je conseille vivement à Melvyn de quitter ce club. Ce n’est pas la première fois qu’il n’a pas beaucoup de temps de jeu.

  3. Simba - le 24 octobre 2022 à 14h33

    Paris propose un style de jeu bien différent que Barcelone. Plus costaud mais plus lent et plus prévisible.

    Finalement, le club allemand comme espagnol ont des caractéristiques assez similaires avec des profils de joueurs techniques rapides et dotés d’un excellent sens du jeu.

    Félicitations aux deux équipes, et notamment à Magdebourg qui marque un peu plus son territoire sur le plan international. Et dire que Portner évoluait en N1 sous l’aire de Montpellier avec 3 gardiens… Attention à nos 2 internationaux français Bonnefoi et Desbonnets. Ce sera la même situation.

    Quand à Melvyn, derrière Dika Mem c’est compliqué d’exister. Pour autant en deuxième demi centre derrière le Croate ou bien derrière Mahé en bleu ca le ferait ! Donc il peut rester au Barca et rester en bleu. Et puis les saisons sont longues. Entre les pépins physiques et les rotations pour faire souffler, c’est normal quun grand club dispose d’un gros effectif. En revanche ce nest pas normal qu’un club comme Paris dispose d’un seul arrière droit pour une demi-saison….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).