Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LBE - J8

Nantes remporte le duel face à Paris au bout du suspens

, par Sterbik

Jessica Ryde a offert la victoire à son équipe avec une ultime parade. (NEPTUNES DE NANTES)
Au terme d'un match qui semblait joué après 15 minutes de jeu, Nantes a finalement remporté un duel qu'elles ont dominé tout du long. Les Parisiennes, absentes en première période se sont réveillées en seconde pour offrir une fin de match haletante. Sur le papier, c'était une affiche entre deux prétendants à l'Europe qui s'annonçait alléchante. À égalité de points avant la rencontre, Paris 92 et Nantes avaient l'occasion de prendre un avantage face à un prétendant au podium. Dans ce match, les deux équipes ont joué chacun leur tour leur handball, avant d'enfin avoir le duel attendu. En première période, le suspens semblait avoir duré aussi longtemps que Nantes s'est rapidement envolé au score. Plus engagées offensivement, les Neptunes ont facilement trouvé des solutions dans la défense parisienne. Placzek dans les buts, n'a rien pu faire face aux assauts répétés menés par une Marie-Hélène Sajka juste. En défense, Ryde a d'entrée de jeu mis en échec les tentatives des joueuses de la capitale. Et quand ce n'est pas Ryde, c'est par des tirs non cadrés que se sont conclus les attaques des coéquipières de Déborah Lassource. Le tableau d'affichage a affiché un score à l'avantage de +5 pour Nantes sans tarder (2-7). Yacine Messaoudi a alors été obligé de poser son premier temps-mort. Mais rien y fait. Nantes a continué sur sa lancée. De +5, l'écart s'est encore creusé pour atteindre les huit buts d'avance (5-13). Sans solution, le coach parisien est alors obligé de poser un deuxième temps-mort. La défense aplatie passe en étagée, ce qui a permis de contenir un peu son adversaire. À la pause, Nantes retourne tout de même avec six buts d'avance, sans trop avoir été inquiétée grâce à une grande Hélène Fauske (12-18, MT).

Le réveil parisien

Au retour des vestiaires, Paris 92 a affiché un tout autre visage pendant que Nantes avait totalement disparu. Les Lionnes ont presque comblé leur retard en 10 minutes de jeu. Des attaques plus incisives quand les Neptunes ont balbutié les leurs. Et une Léa Serdarevic qui fait douter ses adversaires. Il a même fallu attendre 9 min avant de voir un but des roses. Le match, qui semblait plié, est relancé (19-20). Les Nantaises ont malgré tout repris leurs esprits et sont repartis vers l'avant pour reprendre un écart de trois buts. Mais le score fait le yo-yo entre 1 et 3 buts d'avance, toujours en faveur de Tamara Horacek et ses partenaires. Les équipes se rendent coup pour coup même si le jeu n'est pas flamboyant entre tirs manqués et pertes de balles. Dans le money-time, le score est toujours à l'avantage des Nantaises. Mais Paris ne lâche rien et a même plusieurs balles pour enfin revenir à égalité. Sans succès. Elles sont même retombées dans leur travers en se précipitant en attaque. Cela a permis aux Neptunes de refaire un break. Mais alors que Paris a eu une énième balle d'égalisation dans les mains dans les toutes dernières secondes, Ryde arrête le kung-fu pour donner la victoire au bout du suspens (26-27, SF). Nantes repart avec les trois points après avoir dominé toute la rencontre, mais en faisant peur. Tous les résultats et le classement après cette huitième journée, à retrouver ici.

Prochain match TV

Slovénie

18:00

Jeu. 29 Fév.

France

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x