LFh – Play-Off

Fleury prend l’avantage à Nîmes

zogbi de paula-fleury

Une impression de déjà vu au Parnasse ce dimanche. Nîmes et Fleury se retrouvaient encore une fois pour une demi-finale, cette fois-ci en championnat. Si les deux équipes sont toutes deux à une victoire dans leurs confrontations directes cette saison, l’équipe de Fredéric Bougeant a pris une bonne option sur la victoire en venant s’imposer à Nîmes 29-24. 

La première période a répondu aux attentes de la rencontre. Les deux équipes ont eu du mal à se départager. Dans un premier temps c’est Fleury qui a imposé son rythme. En menant seulement d’un but, les visiteuses menaient et ce, jusqu’à la 12e minute où Chebbah a fait évoluer les choses en la faveur de Nîmes (8-7). Un long duel va s’instaurer entre les deux défenses, qui ne vont pas encaisser de but pendant 6 minutes. Ce passage à vide des deux équipes pousse Même si Darly Zoqbi-De-Paula a du se faire remonter les bretelles par son coach, les Fleuryssoises lui facilitent la tâche et assurent le travail en attaque, à l’image d’Alexandrina Barbosa qui réalise une bonne première période. Lesprotégées de Frédéric Bougeant, plus appliquées que leurs adversaires du jour virent logiquement en tête à la pause, 13-14.

En deuxième mi-temps, les coéquipières de la capitaine Niombla sont revenues déterminées sur le parquet du Parnasse. Elles creusent l’écart très tôt (13-16 à la 33e). Elles vont faire preuve d’une précision chirurgicale qui leur permet de tenir Nîmes à distance. Zoqbi dans le but a retrouvé des couleurs et fait des merveilles tandis que de l’autre côté, l’attaque menée par Béatriz Fernandez met à mal la défense des Lionnes. Cela n’empêche pas Nina Jericek de prendre ses responsabilités et permet aux siennes de revenir dans la rencontre (24-26 à la 57e). Fleury qui joue à l’expérience en cette fin de match inflige un 3-0 à Nîmes et termine cette rencontre sur le score de 24-29. Le gros du travail est fait mais il faudra confirmer ce jeudi à 20 heures dans leur salle. De leur côté les Nîmoises savent que la tâche est difficile mais pas impossible. « On va rester optimiste » souligne Blandine Dancette à l’issue de la rencontre. Il faudra retrouver plus de réussite du côté de Nîmes pour parvenir à faire tomber le champion de France de la saison régulière dans son antre.

Les réactions :

Gnonsiane Niombla : « On avait à cœur de faire un beau match ici et de ne pas se faire distancer. On sait que Nîmes est une équipe qui joue très physique. On a répondu présente aujourd’hui et de ce côté-là on est vraiment contentes et on a pu exploiter toutes les failles de Nîmes. On a un avantage de cinq buts c’est rien, il faut qu’on gagne absolument à la maison ».

Manon Houette : « On est contente, mais rien n’est fait. On sait que sur des matchs aller-retour tout peut se jouer. Il nous est déjà arrivé de nous faire avoir sur un match retour donc on va être archi sérieuses. On a très peu d’avance il faudra donc qu’on soit solides. On a su rester calmes en attaque et on a bien fait les replis. Leur gros point fort c’est le jeu tout-terrain et à partir du moment où on leur a enlevé ça, ça été plus compliqué pour elles de mettre des buts. On est très contente de notre performance ce soir et on a hâte d’être jeudi ! »

Camille Ayglon : «  On a vraiment manqué de réussite offensivement. Elles nous ont posé beaucoup de problèmes. On n’a pas été assez tranchantes en attaque et en début de deuxième mi-temps alors qu’on a relativement bien défendu sur l’ensemble du match, on a eu un trou au niveau du pivot qui nous a posé beaucoup de problèmes et ce trou en début de deuxième nous coute cher. Ce sont des pénaltys, des exclusions et malgré tout on relativement bien tenu. C’est dommage qu’il y ait eu ce trou parce qu’on prend 29 buts et on n’a pas l’habitude d’en prendre autant. Il nous a manqué un peu de tout mais je pense que le problème vient principalement de l’attaque, même si on prend beaucoup de buts ce soir. Là-bas ça va être très dur, on va jouer notre chance à fond on a trouvé les clefs pour les faire galérer par moment, il va falloir garder ça et avec plus de réussite offensive on elles auront moins de ballons de contre et on va travailler, on n’ira pas là-bas pour faire du tourisme.

Blandine Dancette : « Il nous a manqué un petit peu de patience en attaque. On a la balle pour être à moins 1 et on finit à moins 5. On a lâché des ballons un petit peu tôt et on a pris des contres, ce qu’il ne fallait surtout pas faire. Je pense qu’il nous a manqué un peu de métier et de poser un petit peu plus le ballon. Fleury a fait un gros match et a su prendre nos temps faibles et mettre des buts quand il le fallait, nous on n’a pas su répondre à tout ça. On a cinq buts de retard, tout reste encore jouable mais si on sait que ça va être compliqué. Il va falloir qu’on se concentre sur nous avant de se concentrer sur elles. On va discuter avec les coachs et qu’on pose notre jeu et qu’on défende comme on sait le faire pour qu’on tente de passer en finale ça va être compliqué parce que c’est une très belle équipe mais on va rester optimiste, ça reste encore possible. »

Les stats :

Nîmes : Carretero, Colic (60’ 16 arrêts). Marchal, Lombardo, Champion, Ayglon (3/5), Dancette (1/3), Asperges, Ceccaldi, Chebbah (5/12), Clavel (1/2), Goiorani (2/4), Pineau (4/9), Jericek (8/11).

Fleury : Zoqbi-De-Paula (55’ 15 arrêts), Callave (5’ 0 arrêt). Mino-Larenas (0/1), Fernandez-Ibanez (5/8), Agathe, Kamdop (5/7), Tounkara (3/4), Houette (2/4), Bruneau, Niombla (4/8), Ngo-Leyi, Grimaud, Cabral-Barbarosa (8/13), Mangue-Gonzalez (2/6).

De notre correspondant à Nîmes, Maxime Cohen.

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).