LNH – J2

Le quarantième rugissant pour Nantes contre Créteil

IMG_3112

En faisant monter très haut la température offensive pour son premier round à domicile, le HBC Nantes a su marquer son territoire dans sa nouvelle salle contre un Créteil loin de ses standards. 

“On ne marquera 34 buts à tous les matches!” Thierry Anti avait vu juste la veille du match, puisque ses joueurs n’en ont pas inscrits 34 mais bien 40 face aux Cristolliens, leurs premiers hôtes dans cet exercice 2015-2016. Un nouveau record de buts pour l’équipe de Thierry Anti, qui n’avait jamais validé le cap de la quarantième, le tutoyant toutefois en décembre 2012 face à … Créteil  (39-32). Car bien que privés de leur goleador Valero Rivera et de leur portier numéro un Gorazd Skof, c’est un H au diapason qui s’est dressé devant Mokrani et les siens. « Quarante buts encaissés, c’est beaucoup trop, surtout quand tu veux venir faire un résultat ici… Clairement, rien n’a fonctionné sur ce match, regrette l’ancien dunkerquois, on a tout fait à l’envers en attaque comme en défense, quand eux exploitaient impeccablement toutes nos pertes de balles, maîtrisant le rythme. »

En témoigne l’impact d’un tandem Claire-Tournat sous son meilleur jour et donnant le ton d’entrée (6-3, 8e), le défense nantaise démontrant qu’elle aussi avait sa pierre à mettre à un édifice déjà solide (17-9, 21e). Dépassés, les hommes de Mazel cherchaient la lumière par Csepreghi, Ferrandier faisait au mieux pour amener des solutions (18-14, 27e), mais Delecroix bouclait en tornade avant la pause pour regonfler le matelas violet (21-15). “J’ai, je crois, cette année, une équipe qui aime le jeu et le ballon. Ce serait dur de ne pas les laisser s’exprimer dans ce secteur, même si certaines choses restent très perfectibles en défense”, tempère le coach de la cité des ducs.

IMG_3138

Et face à “une entame calamiteuse” et cette fluidité offensive, son homologue cristollien ne pouvait que confirmer qu’en seconde mi-temps, “tout devient anecdotique… Quand tu comptabilises 6-7 immanquables et que 21 buts ont déjà été encaissés en rentrant aux vestiaires…, soupire ce dernier. On pensait que l’on était capable de rivaliser, mais sûrement pas en jouant ainsi. On a manqué de dynamisme dans tout.” En se cassant les dents sur un Schulz au top de sa forme, laissant sa blessure de préparation à “un lointain souvenir”, les Val de Marnais subissaient la fougue de Camarero -redoutable d’efficacité malgré une douleur au pied (26-19, 39e) – jusqu’à une avance définitive de dix longueurs à dix minutes du gong. “Je reste sur mon idée qu’il faudra encore mieux défendre, insiste Anti, mais… le public a vraiment dû se régaler! On ne s’enflamme pas, nous sommes encore amoindris. Et puis l’écart créé ne reflète vraiment pas le niveau de Créteil.” 

Le HBC Nantes avance prudemment, septembre lui réservant un calendrier tout en déplacement avec un round chambérien et un derby. De quoi se faire une idée un peu plus précise du niveau de ce H renouvelé avant le retour à la Trocardière pour le choc contre Saint-Raphaël.

NANTES – CRETEIL : 40-28

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).