Pro D2

Angers déjà au pied du mur

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Sans victoire depuis le début du championnat, Angers est déjà dans une situation compliquée au classement. Si l’exemple de Pontault-Combault la saison passée (10 défaites lors des 10 premières journées) démontre que rien n’est définitif pour la suite, les angevins se doivent de vite réagir. Leur meilleur buteur, Enrique Plaza Lara, se confie avant le match de la peur contre Valence vendredi.

Pour Angers, les semaines se suivent et se ressemblent. La morosité semble gagner progressivement les rangs angevins tant le début de saison vire au cauchemar pour le groupe de Laurent Sorin : neuf défaites en autant de rencontres. La claque reçue lors du dernier match à domicile contre Limoges (25-39) est encore dans toutes les têtes. « C’est difficile d’expliquer nos difficultés actuelles, reconnaît Enrique Plaza Lara, meilleur buteur du championnat la saison passée. J’imagine que c’est une série de facteurs qui s’est unie contre nous. L’équipe est rentrée dans une dynamique négative et cela nous demande beaucoup d’efforts pour y mettre fin. »

Un match à 6 points contre Valence

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Si le recrutement à l’intersaison a laissé place à la jeunesse, rien ne laissait présager d’une saison aussi difficile dans le Maine-et-Loire. L’équipe, qui a évolué sans son demi-centre Nicolas Zens la saison passée à cause d’une longue blessure, semblait en effet mieux armée pour exister dans un championnat de plus en plus homogène. « Je ne crois pas que le groupe soit plus faible que la saison passée, poursuit Enrique Plaza Lara. Il est en revanche peut-être plus jeune et donc un peu moins expérimenté. »

Angers a trouvé un autre compagnon d’infortune pour lui disputer la lanterne rouge : Valence. Les drômois vivent eux aussi une première partie de saison cauchemardesque, avec neuf défaites en championnat. Autant dire que le duel entre les deux équipes prévu vendredi soir à Jean Bouin constitue un match à six points. Malheur au vaincu … « Je crois et j’espère qu’une victoire redonnera confiance à tout le groupe, confie le buteur espagnol. Notre objectif est désormais d’assurer notre maintien en Pro D2. Après un tiers des matches disputés, cet objectif est clair pour tout le monde. »

« Pour l’instant, je ne pense qu’à Angers »

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

Joueur de référence à son poste, Enrique Plaza Lara prend son mal en patience alors qu’il affole régulièrement les statistiques en se muant en buteur numéro un des angevins. «  J’ai commencé le championnat en étant un peu irrégulier, regrette-il cependant. Mais progressivement, j’ai élevé mon niveau. Il faut toujours exiger plus. » Son sens du but, couronné la saison passée par le titre honorifique de meilleur buteur du championnat, pourrait-il le pousser à viser plus haut à l’issue de la saison en changeant d’air ? « Pour l’instant, je ne pense qu’à Angers, précise-t-il. Nous sommes dans une situation très compliquée. Mon rôle est de tout donner pour aider l’équipe à se sauver. Evidemment, tous les sportifs aiment toujours jouer au plus haut niveau possible. Mais je le répète : pour le moment, je suis concentré sur Angers. On verra ce qui se passera l’année prochaine. »

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).