Pro D2 – Barrages

Limoges dans la cour des grands ?

stanic-limoges

Pour la première fois de son histoire, Limoges est en position d’accéder en Pro D2. Les limougeauds espèrent conclure de la plus belle des manières leur belle saison en Nationale 1.

Avec un budget de « seulement » 400.000€, soit deux fois moins que le minimum exigé pour jouer en Pro D2 (830.000€), Limoges a réalisé une saison très appliquée dans leur poule de N1. Les limougeauds, qui n’avaient terminé que huitièmes de leur poule la saison passée, ont cette fois-ci mis les bouchées doubles pour régner sans partage sur leur poule. Avec Nenad Stanic à sa tête, un jeune entraîneur de 39 ans qui a porté le maillot de Bordeaux et Pontault-Combault durant sa carrière, Limoges a très tôt validé son ticket pour les play-offs. Un luxe que ni Saran, ni Vernon, n’ont pu bénéficier, devant batailler jusqu’au bout.

Seulement trois défaites cette saison

limogesLimoges a conclu sa saison régulière avec un match nul (30-30) contre Villeurbanne. Ce match sans enjeu a surtout permis au LH 87 de peaufiner ses réglages en vue du week-end francilien qui l’attend. « On a eu trop d’hésitations offensivement et un manque d’agressivité en défense, regrettait Nenad Stanic dans le quotidien « La Montagne » après le match. On a pensé que l’on gagnerait sans se faire mal. Il était néanmoins important de ne pas perdre pour la confiance et c’est bien que les joueurs soient restés soudés jusqu’à la fin ».

Invaincu à domicile cette saison, Limoges a réalisé un championnat presque parfait. Avec sept points d’avance sur le deuxième, Nice, son bilan est élogieux à l’heure de jouer sa place en Pro D2 : 17 victoires, 2 matches nuls et trois défaites. Nenad Stanic sait que sa formation devra hausser son niveau de jeu à Villemomble si elle veut éviter de voir le train de la Pro D2 lui passer sous le nez. « Il y aura de la pression, confie Nenad Stanic à Handnews. Mais ce sera une pression positive. On est impatients que ça commence ! »

Saran, Vernon et Pontault seront des adversaires redoutables.  « Ce sont toutes des grosses équipes, tout le monde voudra gagner et c’est donc un vrai combat qui s’annonce, analyse Nenad Stanic. Il faudra être encore plus fort que cette saison. Il n’y aura pas de calculs à faire ». Les principaux atouts offensifs de Limoges seront Omar Benali et le demi-centre Marius Randriant Seheno, respectivement quatrième et cinquième meilleur buteur de la poule 1 de Nationale 1. A trois heures seulement de la Pro D2, c’est toute une région qui sera derrière les limougeauds pour accéder dans la cour des grands. « La stabilité mentale et la régularité dans le jeu feront la différence, prédit Nenad Stanic. L’expérience et le physique ne seront pas à négliger non plus. Pontault est donc le favori numéro un.» L’entraîneur limougeaud n’envisage pas de rester sur le bord de la route menant à la Pro D2. « Si on ne monte pas, ce sera compliqué ensuite de retrouver la motivation.» Limoges sait ce qu’il lui reste à faire pour franchir un nouveau cap.

5 questions à Jonathan Roby

Joueur d’expérience, passé par Toulouse, Jonathan Roby se confie à Handnews avant le week-end francilien de son équipe.

Comment Limoges aborde-t-il le tournoi de barrages ? 

jonathan roby limogesOn aborde ce weekend à Villemomble avec l’objectif de monter en Pro D2. Il y a une grosse motivation. A partir du moment où nous avons effectuer 5 matches cette saison et que nous avons vu que nous avions le niveau pour jouer les premières places, notre objectif a été de se qualifier pour ces barrages pour essayer de monter. Pendant ce temps là, les dirigeants ont fait un énorme boulot en coulisse pour préparer le budget. Notre job sera de finir dans les trois premiers pour accéder directement a la Pro D2. Il y a bien sûr de la pression mais elle est la même pour toutes les équipes qui ont le budget et qui veulent accéder au niveau supérieur. Par contre, si une équipe n’a pas le budget, ils auront moins de pression et seront d’autant plus difficiles à jouer puisqu’ils n’auront rien à perdre.

Pontault est-il le favori de la compétition ?

Oui, je pense que Pontault-Combault est le favori logique. C’est l’équipe de D2, ils jouent dans un championnat supérieur au nôtre. Même s’ils ont eu du mal en début de saison, ils ont prouvé par la suite qu’ils pouvaient battre les meilleures équipes de leur poule, notamment Chartres et Cherbourg qui jouent aujourd’hui les play-offs. De plus ils vont jouer dans leur région, avec leurs supporters. Je trouve d’ailleurs qu’au niveau de l’équité sportive cela n’est pas super. Pourquoi ne pas organiser ce tournoi en terrain neutre même si cela doit être compliqué en 15 jours. Ensuite je pense que les trois équipes de N1 ont un niveau proche. L’effectif de Vernon est impressionnant avec des anciens joueurs de D1 comme Indjic et Atajevas ou de D2 comme Calandre. Saran s’appuie sur un gros collectif en défense et sur de bons joueurs comme Gaillard ou Gheysen en attaque.

Le tournoi s’annonce donc indécis ?

Je pense que le premier match des équipes va conditionner le reste du tournoi. Une bonne entame n’assurera pas une place dans les trois premiers mais un avantage psychologique pour la suite. Ensuite la faculté a bien récupérer entre les matches va être importante car pour des équipes de N1, disputer trois matches en trois jours à haute intensité et avec une grosse pression risque de provoquer de la fatigue voire des blessures.

Pour Limoges, l’ambition est donc claire : monter en Pro D2 ?

Ne pas monter serait un échec certain. Nous avons fini premiers de notre poule et l’accession en Pro D2 est donc notre objectif légitime. C’est l’objectif de l’équipe mais aussi de tout un club qui en a besoin pour continuer à se structurer. Cela fait sept saisons que le club est en N1 et il est temps de franchir un palier.

Quelle est l’ambiance au sein de l’équipe à quelques jours d’un week-end décisif ?

L’ambiance est bonne. Nous avons eu la chance d’assurer notre place aux barrages depuis un mois environ. Nous avons eu un peu de repos puis nous avons basculé en mode ‘barrage” à partir de ce moment là.

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).