Pro D2 – Barrages

Saran est impatient

saran-2

Deuxième de sa poule la saison passée, premier cette année, Saran se voit récompensé de sa régularité en Nationale 1. Les joueurs de l’USM font partie des favoris pour l’accession en Pro D2 ce week-end lors du tournoi à quatre avec Limoges, Vernon et Pontault.

L’équipe de Fabien Courtial, au club depuis plus de cinq ans, a livré un duel épique cette saison avec Semur. Il aura fallu attendre la dernière journée et un succès de sept buts de Saran (28-21) sur leur poursuivant pour valider leur place en play-offs. Si Saran n’est que la cinquième meilleure attaque de sa poule cette saison, il a en revanche construit ses succès sur une défense de fer. Avec 22,6 buts en moyenne encaissés cette saison, l’USM connaît la formule pour faire déjouer ses adversaires.

Ce week-end, le club pourra à nouveau compter sur son buteur numéro un, Martin Gaillard, qui a terminé la saison régulière à la cinquième place des buteurs de la poule 3 de Nationale 1. Le futur joueur de Chartres se confie avant les trois matches décisifs qui l’attendent à Villemomble.

saran-gaillardMartin, Saran ressent-il une pression particulière à l’heure de jouer sa place en Pro D2 ?

Saran aborde ce week-end avec l’envie de bien faire et de réaliser les objectifs du club. Je ne sais pas si on peut appeler ça de la pression, mais avec les joueurs, nous sommes impatients d’y être pour enfin en découdre. Depuis le mois d’août, on travaille d’arrache-pied sur la piste et sur le terrain pour arriver à ce tournoi qualificatif en Pro D2. Maintenant nous y sommes, et on fera tout pour ne rien regretter.

Quels sont les éléments qui feront la différence entre les quatre équipes ?

Il va falloir gérer en priorité l’état de fraîcheur des joueurs. Disputer trois matchs en trois jours risque d’être compliqué pour certains organismes. Les équipes qui supporteront le mieux la pression du tournoi feront un grand pas en avant vers la D2.

Quels sont les favoris selon toi ?

Pontault est un club habitué à ce niveau. Les pontellois sont à mon avis largement favoris. Une des trois équipes de N1 restera à ce niveau la saison prochaine. C’est compliqué de savoir dire laquelle. Limoges, Vernon et Saran sont de très bonnes formations, elles l’ont prouvé cette saison. Il faudra être fort sur le terrain pour gagner sa place au niveau supérieur.

“Si Saran ne monte pas, ce sera un gros échec”

saranNe pas monter en Pro D2 serait-il un échec pour Saran ?

Un énorme échec, oui. Je suis arrivé il y a maintenant quatre ans a Saran. J’étais venu ici parce que le projet du club m’a plu. Pendant ces quatre années, j’ai vu le club évoluer sur et en dehors du terrain. Les partenaires, la mairie et le public font également parti du projet. Tout le monde s’investit énormément pour réaliser les objectifs. Alors oui, si Saran ne monte pas, ce sera un gros échec.

Tu vas jouer tes trois derniers matches avec Saran avant de partir à Chartres. Cela ajoute-t-il une pression supplémentaire ?

Pour le moment, je n’ai pas de pression particulière. Si elle arrive par la suite, j’espère qu’elle sera positive. J’ai vécu une de mes meilleures saisons, que ce soit sur le terrain et en dehors. L’équipe de Saran, c’est avant tout une bande de potes. On est passé par toutes les émotions ensemble cette saison. Je prends du plaisir à aller à l’entraînement et jouer des matches avec eux. Il n’y aura aucune pression particulière, sauf peut-être celle d’après match !

Propos recueillis par Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).