EHF Cup

À Créteil, l’Europe en cadeau

Sunjic Créteil

L’US Créteil ouvre le bal des matches officiels en débutant la coupe EHF dès ce vendredi soir à 20h30 au palais des sports face au HC Zame Rijeka (Croatie). L’occasion de faire le point sur cette découverte européenne pour un groupe toujours ambitieux pour cette saison.

Comme la sensation de tomber du lit et de se réveiller avant tout le monde. C’est ce qu’est en train de vivre l’US Créteil de Mate Sunjic, qui a appris très tardivement sa participation en coupe d’Europe. D’où adaptation : “Cette année la préparation était un peu particulière parce qu’on a su au cours de l’été qu’on allait participer aux coupes d’Europe. Du coup, on commence beaucoup plus tôt qu’on avait prévu, dès ce vendredi. Il fallait vite s’organiser, la préparation a été modifié avec quelques matches amicaux remplaçant le tournoi qu’on devait jouer. De toute façon, je crois que le staff technique a tout fait pour qu’on soit prêt demain et pour les choses plus importantes tel le début du championnat” .

La découverte Zamet Rijeka

HC Zamet Rijeka 2016

Source : EHF

Commencer un premier tour de coupe EHF, c’est également découvrir des équipes à la faible renommée. Club formateur où sont passés Edin Basic, Jakov Gojun, Renato Sulic ou encore Mirza Dzomba, le HC Zamet Rijeka possède plusieurs espoirs dans ces rangs dont Tin Lucin, demi-centre des jeunes argenté de l’Euro U18. Le club a déjà affronté deux français dans son histoire, sans succès en 1998 face à Dunkerque et en 2001 face à Montpellier. Depuis le désert, contre lequel il faut pourtant avoir une idée du niveau de jeu : “On a eu des informations, on s’est préparé pour cette équipe comme pour les autres matches… C’est difficile car on sait que cette équipe a changé entre celle qu’on va aborder demain et celle qu’on a pu voir sur les vidéos de l’année dernière. Mais ça reste le même projet de jeu et il y a pas mal de joueurs qui ont déjà joué l’année dernière, on espère que ça suffira pour ce match” .

US Créteil Handball-180516-9173Plus que l’adversaire, l’Europe constitue à Créteil un plaisir non dissimulé, dix saisons après la dernière épopée en demi-finale du groupe à Gueric Kervadec et autre Pierre-Yves Rigault. Cadeau qui valide aussi la belle saison 2015-2016 des Cristoliens : “On en a parlé pendant toute la saison dernière. Peut-être que peu de gens y croyaient vraiment… Nous, on a poussé jusqu’au bout et on a prouvé qu’on avait une équipe capable de se placer assez haut pour cette coupe d’Europe. On était ambitieux et on est toujours ambitieux, c’est une récompense pour nous tous, tous ceux qui ont été impliqués dans cet objectif. Même si c’est pas une fin en soit, on va essayer d’en profiter un maximum et attaquer les matches pour passer aussi loin que possible” .

Une saison d’incertitudes

Robin CessonDes objectifs qui se feront sans les principaux acteurs de la saison passée. Borko Ristovski, parti prématurément, a été suivi par Quentin Minel, Nedim Remili, Sergio de la Salud, Erwan Siakam, Vaidota Grosas et Thibault Minel. Rien que ça : “On a eu pas mal de départs, mais bon… C’est la loi du sport. C’est comme ça, pas mal de joueurs sont partis. On a recruté de manière ciblée par rapport aux départs.” Face aux départs, peu d’arrivées mais qui se sont faîtes en raccord avec les besoins de l’effectif. Ainsi Créteil accueille Mickaël Robin (photo), Martin Petiot et Juan Castro. De quoi combler les manques : “On a une belle ambiance, un bel état d’esprit. Je pense qu’on accueille bien les nouveaux, qui ne sont pas trop nombreux. Ils se sont bien intégrés dans le jeu, dès demain on sera capable d’attaquer cette reprise officielle comme s’ils étaient déjà depuis plusieurs années à Créteil. De toute façon, on est toujours optimiste ! Peut-être que c’est encore tôt après un mois de prépa, je sais pas si on montrera notre meilleur visage. Ce qui est important, c’est que ce qu’on montre soit déjà bon et que tout le monde soit dans le projet de jeu, avec une bonne attitude ce soir. On fera ce qu’il faudra pour passer ce tour de coupe d’Europe” .

Et pour les objectifs annuels, l’affaire a vite été entendue : “On en a parlé dès le premier jour ! Après ce qu’on a fait la saison dernière, ce serait bête si on baissait d’ambition. On sait aussi que là on sera plus attendu et ça va être assez difficile, déjà qu’on a ce championnat assez dense. Mais on croit en notre capacité, donc notre objectif c’est au moins de refaire ce qu’on a fait : jouer dans le premier partie de tableau. On verra si on aura la chance de rejouer une coupe d’Europe pour l’année prochaine…” Un client à ne pas négliger.

Maxime Thomas

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Otélo - le 2 septembre 2016 à 07h11

    Allez Christophe!
    Allez Creteil!
    Cette equipe a besoin de se retrouver comme dans les années 90 avec Thiery.

  2. rkj4 - le 2 septembre 2016 à 13h35

    Allez les gars !
    Mais je suis quand même inquiet pour cette saison. Beaucoup sont partis et peu sont arrivées. Les finances ont diminuées ?
    Le poste d'arrière gauche est franchement très très limité. J'ai bien peur que l'on y revoit jouer Pintor qui, à ce qu'on a vu l'an dernier, n'est pas très à l'aise comme attaquant.

  3. Tim - le 2 septembre 2016 à 14h50

    Quelqu’un connait de bons sites de streaming pour suivre le championnat de France ou les coupes d’Europe ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).