Euro 2016 (F)

La Norvège et la République Tchèque en forme !

norvege

Crédit photo: Zsolt Halmagyi / EHF


Deux belles victoires lors de cette deuxième journée de compétition. La première est à mettre à l’actif de la République Tchèque face à la Hongrie (22-27, FM), la seconde est pour la Norvège qui a dominé la Roumanie dans le Groupe D (23-21, FM). 

Groupe C 

Le match: Hongrie / République Tchèque

Crédit photo: Rasmus Terkelsen / EHF

Crédit photo: Rasmus Terkelsen / EHF

La surprise dans ce groupe C est venue de la part de la République Tchèque qui a fait tomber la Hongrie. C’est la première victoire de l’histoire des Tchèques face à la Hongrie. Une victoire qui s’est construite dès l’entame de match où les Hongroises ne se sont pas mises dans les meilleures dispositions pour faire la course en tête. Elles butent en effet sur une belle 0-6 proposée par les coéquipières de Ruckova, patronne de la défense. En attaque, bien aidées par Hbrakova qui parvient à trouver des solutions, pour elle ou ses adversaires, les protégées de Jan Basny virent en tête à la pause (10-13, MT).  De retour sur leur parquet, on sent que les Hongroises reprennent du poil de la bête en défense et font douter leur adversaire. Elles restent en effet dix minutes sans inscrire le moindre but (14-13, 36′). Bien qu’Anna Kovacs soit en jambe, la sélection de Martin vascille et retombe dans ses travers de la première période. Pertes de balle, défense friable, les ingrédients pour revenir n’y sont pas et la République Tchèque tient enfin  sa victoire face à une Hongrie qui n’a pas montré le meilleur d’elle-même sur cette rencontre (22-27, FM). 

Dans l’autre duel de ce groupe C, les Danoises auraient pu tuer le match bien plus tôt. En première mi-temps, elles prennent le large et parviennent à mener de cinq longueurs (4-9, 16′). Les Monténégrines dans une équipe remodelée, parviennent à réduire l’écart de quelques buts (11-14, MT). Une avance qui n’a pas cessé de fondre dans le deuxième acte. Les Danoises malgré le bon match de Stine Jorgensen (9/10), se sont faites peur lorsque leur adversaire est revenu à hauteur en seulement cinq minutes (14-14, 35′). Un mano a mano qui a duré jusqu’au coup de sifflet final où, comme un symbole, Stine Jorgensen donne la victoire aux siennes à 40 secondes du terme (21-22, FM). 

Classement: 

1. République Tchèque 2 pts

2. Danemark 2 pts

3. Monténégro 0 pt

4. Hongrie 0 pt

Groupe D

Le match: Norvège / Roumanie 

mork-norvege

Crédit photo: Zsolt Halmagyi / EHF

C’était l’énorme duel de cette deuxième journée, la grande Norvège de Nora Mork face à la grande Roumanie de Cristina Neagu. Un match dans le match pourrait-on dire. C’est un peu ce qu’il s’est passé dans cette rencontre de haut vol. Outre les deux performances individuelles, les deux équipes se sont livrées une vraie bataille tant sur le plan offensif que défensif. Pourtant c’est bien la Roumanie qui met de l’intensité dans le début de partie, la faute à une défense norvégienne un peu passive dans les 9m qui laisse de la liberté à la base arrière roumaine à l’image d’Elisa Buceschi, bien inspirée en début de rencontre. Il suffit pourtant d’un temps-mort de Thorir Hergeirsson pour relancer la machine et mettre la Norvège en route. En l’espace d’une minute, le tacticien norvégien remet les pendules à l’heure et parvient à relancer ses troupes. Une Nora Mork en feu (6 buts en première période) et une Grimsbo qui fait des arrêts, les Norvégiennes rentrent au vestiaire avec deux longueurs d’avance (13-11, MT). Un écart qui donne de la confiance aux coéquipières de Stine Oftedal mais pourtant elles butent sur Dedu qui fait une bonne entrée dans le but de la formation roumaine. En attaque, c’est Cristina Neagu qui porte son équipe. Envoyée seule pour sauver la patrie, c’est insuffisant pour faire la différence et repasser devant. Un dernier pénalty de la meneuse d’Issy-Paris pour sceller le sort des Roumaines (23-20, 59′) et les Norvégiennes sortent gagnantes de ce premier gros duel dans cet Euro (23-21, FM).

La Russie n’a pas tremblé face à la Croatie. Si les filles de Trefilov ont mis du mal à se détacher dans le premier acte, elles n’ont pas tardé à prendre clairement le dessus dans le second (16-13, MT). Avec une bonne Victoria Zhilinskayte (6/6) et une bonne Vlaldena Bobrovnikova (6/6), les Russes creusent l’écart avec les Croates, impuissantes face à tant de réussite. Le score final est sans appel (32-26, FM). 

Classement: 

1. Russie 2 pts

2. Norvège 2 pts

3. Roumanie 0 pt

4. Croatie 0 pt

Maxime Cohen

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).