Euro 2016 – J4

La Russie n’est pas invincible

Credit: prosport

Credit: prosport

Dans un choc au sommet, la Russie est tombée face à une belle équipe de Roumanie. Dans le groue C, la République Tchèque n’est pas passée loin d’un exploit face au Monténégro. 

Groupe C

Le match : République Tchèque / Monténégro

Crédit: Rasmus Terkel / EHF

Crédit: Rasmus Terkelsen / EHF

Après une belle entrée en matière de la République Tchèque, on s’attendait forcément à une belle rencontre avec le Monténégro qui s’était incliné face au Danemark (21-22). Dans un final de folie, le Monténégro a réussi à décrocher ses premiers points de la compétition. Tout n’a pas été évident pour les Tchèques qui ont couru après le score durant toute la rencontre. D’entrée de jeu, elles encaissent un 3-1 qui les met dans la position du dominé. En face d’elles, Majda Mehmedovic était bien inspirée et cela fait les affaires des Monténégrines qui virent en tête à la pause (12-13, MT). Un petit but d’écart qui a son poids dans la balance finale. En effet, les Tchèques rendent bien les coups et ne semblent pas fléchir. Pourtant ce sont bien les protégées de Dragan Adzic qui font la course en tête. Mais Durdina Jaukovic aurait bien pu faire changer le cours du match. A une minute du coup de sifflet final, elle fait la parade pour offrir l’occasion aux siennes d’égaliser. Il reste 13 secondes à jouer, le temps mort est posé par Jan Basny pour planifier une dernière attaque. En vain, le 28e but tchèque n’arrive pas et c’est Marketa Jerabkova qui s’impose dans le but sur un tir à 9 mètres (27-28, FM). 

Dans l’autre rencontre du groupe C, le Danemark n’a pas eu à livrer un grand match pour venir à bout de la Hongrie. Les protégées de Kim Rasmussen ont été derrière tout le long de la rencontre. Sans pour autant que l’écart soit important – il n’a pas dépassé les 4 buts – les Danoises ont dominé ce match du début jusqu’à la fin sans laisser leur adversaire revenir (23-19, FM). Le Danemark prend donc la tête du groupe.

Le classement: 

1. Danemark 4 pts

2. République Tchèque 2 pts

3. Monténégro 2 pts

4. Hongrie 0 pt

Groupe D

Le match: Roumanie / Russie 

Crédit: Zsolt Halmagyi / EHF

Crédit: Zsolt Halmagyi / EHF

La grande Russie n’est donc pas invincible. Les Roumaines nous l’ont montré en dominant les Russes durant une heure. Pourtant en difficulté face à la Norvège, les filles d’Ambros Martin ont réussi à se remettre en marche pour livrer une grande bataille aux championnes olympiques. Comme souvent au hand, une bonne performance passe par une bonne défense. Les Roumaines l’ont bien montré. Unies et solidaires autour d’une Elena Pintea intraitable pour contrer les assauts de leurs adversaires, elles ont facilité la tâche de leur gardienne, Denisa Dedu, tout simplement énorme. En première période, la portière de Brasov a littéralement éteint ses adversaires. Elle est en effet à 80% de réussite dans le premier quart d’heure avec huit arrêts sur dix tirs. Cela aidant, les Roumaines prennent donc logiquement le large (7-2, 15′). Si la défense est unie, les Roumaines jouent aussi bien ensemble en attaque et c’est ce qui leur avait manqué face à la Norvège. Cependant, il fallait aussi s’attendre à un réveil russe dans les dix dernières minutes puisqu’en effet, les parades de Dedu ont mis Evgenii Trefilov dans tous ses états. Ses joueuses parviennent donc à recoller au score pour rentrer au vestiaire avec seulement deux longueurs de retard (11-9, MT). Mais Dedu était bien trop forte… Elle termine la rencontre avec un 56% de réussite soit 22 arrêts. Kalinina avait beau lui répondre en deuxième mi-temps que cela ne suffisait pas (17 arrêts à 46%). Neagu et Buceschi se régalent en attaques et mettent les leurs en orbite (7 buts chacune) pour surclasser la Russie(22-17, FM). Cette victoire les relance donc avant d’affronter la Croatie vendredi.

Après le tirage au sort, la Croatie savait qu’elle allait bien avoir du mal à trouver sa place dans cette poule. Ce match face à la Norvège l’a bien confirmé. Les Croates ont tenté d’exister dans la rencontre mais cela a été bien compliqué face à des Norvégiennes qui elles, ont tué tout suspens. Il leur aura quand même fallu un quart d’heure avant de se mettre en route et une fois la machine lancée il était impossible de la stopper (8-8, 15′). Un but encaissé seulement dans le deuxième quart d’heure… De quoi écœurer son adversaire (9-15, MT). Le rythme sur lequel les filles de Thorir Hergeirsson ne faiblit pas en deuxième mi-temps dans laquelle elles prennent que huit buts. La faute à une Silje Solberg bien inspirée qui réalise un beau 10/17 soit 59% de réussite. En bref, il était impossible pour la Croatie de s’imposer et la Norvège et seule en tête de ce groupe de la mort (16-34, FM). 

Le classement: 

1. Norvège 4 pts

2. Roumanie 2 pts

3. Russie 3 pts

4. Croatie 0 pt

Maxime Cohen

HandNews nouvelle application

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).