Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Euro 2016

L'Islande déjà éliminée !

, par Dalibor

Crédit photo : EHF
Crédit photo : EHF

Dans le groupe B, l'Islande est déjà éliminée tandis que, surprise, c'est la Norvège qui partira avec quatre points.

La mission était simple pour les quatre équipes du groupe B : gagner le dernier match, tout le monde étant à égalité à deux points avant cette dernière journée. Les joueurs biélorusses l'avaient d'ailleurs bien compris, en entamant tambour battant leur face à face avec les Norvégiens. Siarhei Rutenka une nouvelle fois au four et au moulin, flanqué de Barys Pukhouski et Siarhei Shylovich, les ingrédients ne changeaient pas par rapport aux rencontres précédentes. Et comme les Nordiques étaient légèrement en difficulté offensivement, ils étaient logiquement derrière à la pause (13-12, MT), avant que leur banc de touche ne fasse cette fois la différence. Car c'est la nouveauté norvégienne cette année, avoir des rotations capables d'apporter un vrai plus. Si Kent Robin Tönnesen a incarné ce changement sur les matchs précédents, cette fois c'est Christian O'Sullivan qui allait mettre tout le monde d'accord. Le petit demi-centre marquait quatre de ses cinq buts dans le deuxième acte, instigateur d'un 4-0 fatal aux Biélorusses. Un peu sur les rotules, ceux-ci lâchaient prise, et menés 23-29 à quatre minutes de la fin, ils s'inclinaient finalement 27-29.

L'Islande impuissante

Crédit photo : EHF
Crédit photo : EHF

De son côté, la Croatie n'a fait qu'une bouchée d'une Islande décidément complètement débordée par les événements, notamment dans le secteur défensif. 37 buts encaissés hier soir, 39 face à la Biélorussie, il en aurait fallu plus pour mériter sa place au second tour. Hier encore, menés 3-13 après 16' de jeu, les Islandais n'ont rien montré, incapables de maitriser le pivot Marino Maric dans le secteur ou les contre-attaques de l'infernal duo Cupic-Strlek. La messe était finalement déjà dite, d'autant plus qu'Aron Palmarsson était dans un jour sans. Véritable baromètre de son équipe, le demi-centre de Veszprem n'inscrivait pas le moindre but et voyait ses partenaires se débattre tant bien que mal en seconde période avant de logiquement s'incliner 28-37. Les finalistes olympiques de Pékin ne devraient pas échapper à une grosse remise en question dans les semaines qui viennent.

La Macédoine au forceps

Crédit photo : EHF
Crédit photo : EHF

La Norvège, la Croatie et la Biélorussie retrouveront au tour principal, outre la France et la Pologne, la Macédoine, qui a décroché au buzzer un match nul suffisant pour éliminer la Serbie (27-27). Entre deux équipes en manque d'idées et en manque de ressources physiques, la différence ne s'est pas faite à grand chose, au milieu des pertes de balle et des approximations. Si Sesum et Nenadic ont montré les muscles côté serbe avec sept buts chacun, c'est bien Dejan Manaskov qui a envoyé les siens au second tour. Dix buts pour l'ailier gauche macédonien, dont le dernier décisif à deux secondes du terme.

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Basarn5
Basarn5
8 années il y a

Les biélorusses ont aussi été aidé par leur gardien Saldatsenka qui a sorti le grand jeu hier à 42% d'arrêt !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x