Mondial (F) – Gr. B

La Hongrie élimine la Pologne

 

Crédit: IHF

Dans le groupe B qui croise avec le groupe A où se trouve la France, la Hongrie a remporté une rencontre  importante face à la Pologne (28-31). Les Hongroises sont qualifiées. La Norvège a continué d’impressionner face à la République Tchèque (34-16). Si les quatre qualifiés sont connus, l’ordre reste indéterminé.

Bien que la Norvège domine largement ce groupe B, les choses étaient loin d’être fixées à l’aube de cette avant-dernière journée. A son issue, ça ne l’est toujours pas mais on y voit plus clair, grâce à la Hongrie qui a poussé la Pologne vers la sortie.  Le vent a donc tourné en faveur des joueuses de Kim Rasmussen qui, au terme d’un match accroché, l’ont emporté (28-31). Pourtant c’étaient bien les Polonaises qui avaient le début de rencontre à leur avantage. Au bout d’un quart d’heure, les coéquipières de Karolina Kludacz menaient toujours (7-6, 14e). Il leur a fallu un instant de déconcentration qui débouche sur un petit temps faible pour que les Hongroises, plus expérimentées, virent en tête et rentrent au vestiaire avec une courte avance (11-13, MT). La suite a été assez cauchemardesque pour les Polonaises. Un mauvais retour sur le parquet, des adversaires en réussite qui les repoussaient à huit buts (17-25, 44′). Un retard trop lourd à combler en si peu de temps. Malgré un vain retour, ce sont bien les Hongroises qui l’emportent et se rassurent dans la course à la qualification tandis que son adversaire glisse doucement vers la porte de sortie.

Logique respectée dans les deux autres rencontres

En revanche, pas de faux pas pour la Norvège et la Suède qui ont toutes deux logiquement remporté leur duel. Face aux Tchèques qui affichent malgré tout un beau visage depuis le début de compétition, les Norvégiennes n’ont pas eu à forcer leur talent pour tuer le match. Une première période partie sur un gros rythme leur a suffi pour enterrer tous les espoirs des coéquipières d’Héléna Rysankova (7-20, MT). Kristensen et Oftedal n’ont rien manqué (toutes les deux à 6/6) et faisaient presque oublier le bon match de leur arrière droite, Nora Mork (7/9). La Norvège continue sa démonstration et à ce rythme, on se demande bien qui pourrait arrêter la formation de Thorir Hergeirsson. Moins facile que son voisin norvégien, la Suède n’a quand même pas eu trop de mal à se défaire de l’Argentine. Une bonne première mi-temps où elle creusait déjà le trou (17-13, MT) lui a suffi pour installer un matelas qui devenait de plus en plus confortable au fil de la rencontre. Au final une large victoire qui lui permet de rester deuxième (38-24, FM).

Les deux derniers matchs d’aujourd’hui, Norvège – Suède et République Tchèque – Hongrie détermineront l’ordre des qualifiés de ce groupe.

Maxime Cohen

Retrouvez le classement

Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).