Mondial – Groupe A

La Russie vacille, la Norvège assure

Credit: Handball 2017 / S. Pillaud

Credit: Handball 2017 / S. Pillaud

Belle journée à Nantes qui affichait plein pour les deux rencontres. Le Brésil a réussi à faire tomber la Pologne en livrant une prestation complète et en se mettant dans les meilleures dispositions dès le début. Dans l’autre match, la Norvège a étalé sa maîtrise face à la Russie qui n’a rien pu faire. 

Après une entrée en matière difficile face à la France, les Brésiliens se sont remis dans le sens de la marche face à la Pologne qui pourtant avait accroché la Norvège. Un début en fanfare, les Brésiliens n’en demandaient pas tant… Un 5-0 en 7 minutes. Rien que ça ! Cela n’étant pas pour plaire à Talant Dujshebaev qui commençait à ne plus tenir en place sur son banc. Si quelques éclats leur permettent de revenir légèrement, les Polonais ne sont pas dans le match. A l’image de leurs deux gardiens, qui en première mi-temps ne font que trois arrêts. De son côté, la base arrière brésilienne en profite pleinement et se régale. Que ce soit Toledo du côté droit ou Langaro à gauche, tout leur réussit. Les ailiers profitent aussi des arrêts de Maik Santos pour se projeter en contre-attaque . Bref, le Brésil a pleinement pris la mesure de la rencontre alors que la Pologne accuse le coup. A la mi-temps, la seleçao rentre avec une avance confortable (16-11, MT). Rien à faire une fois de retour sur le parquet. Avec une envie certainement décuplée par un public nantais qui a répondu présent (rencontre jouée à guichets fermés), le Brésil réussit tout ce qu’il entreprend. La base arrière continue de mettre à mal la défense polonaise et quand il ne trouve pas la solution, elle s’appuie sur Pozzer en pivot qui s’avère être efficace. Même s’il relâche la pression dans les dernières minutes (26-20, 52′), le Brésil s’assure ses premiers points dans ce mondial (28-24, FM). 

BRESIL – POLOGNE 28:24 (16:11)
Arbitres : V. Horacek, J. Novotny (CZE)

Brésil : Santos (13 arrêts / 37 tirs dont 1/1 pén), Almeida; Teixeira (2/4 dont 1/2 pén), Silva (2/3), Torriani, Candido (1/2), Toledo (8/14), Dos Santos (1/4), Pozzer (3/5), Chiuffa (1/3 dont 1/1 pén), Guimaraes (2/2), Ceretta, Moraes, Novais (1/3), Ponciano, Langaro (7/10)

Pologne : Malcher (2 arrêts / 17 tirs dont 0/1 pén), Morawski (5 arrêts / 17 tirs dont 1/2 pén); Dacko (1/3), Lyzwa, Jachlewski (4/4), Krajewski (0/1 dont 0/1 pén), Niewrzawa (1/3), Walcza (1/1), Moryto (1/1), Daszek (2/6), M. Gebala (1/1), Przybtlski (1/4), Paczkowski (6/7), Gierak (2/4), T. Gebala (2/4), Chrapkowski (1/1), Morwaski (1/1).

Solide Norvège

Lie Hansen NorvègeElle peut nous inquiéter cette équipe de Norvège. A la veille de ce qui s’annonce être la grosse affiche de ce groupe A, elle a envoyé un message fort aux Bleus. Face à la Russie, les Norvégiens ont étalé toute leur puissance sans laisser respirer les hommes de Dimitrii Torgovanov. Bergerund, élu homme du match, a été intraitable dans son but. En première mi-temps, avec neuf arrêts, il a écoeuré les Russes quelles que soient les positions dans lesquelles ils étaient. Mais il ne faut pas oublier le rôle de sa défense, qui s’est montrée agressive et que seul Gorbok a réussi à dompter (4/4 au tir). Pourtant en face de lui les artilleurs sont nombreux. Ils s’appellent Sagosen, Lie Hansen ou encore Myrhol. Ils parviennent à creuser un écart significatif (14-6, 21′). Le futur arrière du PSG, assez déçu de sa première prestation s’est tout de suite remis dans sa compétition “On m’a donné une chance, je l’ai prise” ajoutait-il en fin de rencontre. Les Russes touchés mais pas abattus rentrent eu vestiaire avec quatre buts de retard (15-11, MT). Pourtant la Norvège continue son travail de sape pour faire douter les Russes qui s’accrochent et qui reviennent. Soroka sur son aile gauche convertit les occasions qu’on lui donne et la Russie revient à deux longueurs (24-22, 53′). Les Norvégiens donnent le coup de collier au moment où il le fallait. La relation entre Myrhol et Sagosen fait des malheurs et permet finalement de l’emporter (28-24, FM). L’heure est donc à la récupération pour eux qui joueront la France dans son jardin nantais.

BRESIL – POLOGNE 28:24 (15:11)
Arbitres : M. Hansen, M. Gjeding (DAN)

Norvège : Erevik (1 arrêt / 2 tirs dont 1/2 pén), Christensen, Bergerud (14 arrêts / 37 tirs dont 2/6 pén), Sagosen (6/10 dont 0/1 pén), Hykkerud (0/1), Myrhol (4/4), Tonnesen (1/3), Jondal (2/3), Björnsen (7/9 dont 2/2 pén), Lindboe, Gullerud, Rod, O’Sullivan (0/1), Tangen (4/8), Johennessen, Bergerud, Lie Hansen (4/8).

Russie: Kireev (8 arrêts / 25 tirs dont 2/4 pén), Bogdanov (1 arrêt / 12 tirs). Shishkarev (2/4), Kovalev (2/4), Shkurinskiy, Chernoivanov, Atman (3/4), Gorbok (6/11), Chipurin (1/4), Kalarash, Shelmenko (1/4), Dibirov (0/4), Soroka (8/10), Valiullin, Zhitnikov (1/4).

De Nantes, Maxime Cohen.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Hongrie 6 3 3 0 0 107:7334
2 Allemagne 4 3 2 0 1 81:4338
3 Uruguay 2 3 1 0 2 42:87-45
4 Cap Vert 0 3 0 0 3 27:54-27

Pub Espace Pronos EDF

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jo - le 14 janvier 2017 à 21h04

    Quelle purge cette équipe de Pologne ! Encore près de 20 pertes de balles ! Etrange que l’écart n’ait pas été plus conséquent contre la Norvége !

    Sinon, les salles sont bien remplies ce week end même si je trouve ça étonnant de voir pour certains matchs autant de places libres derrière les cages alors que ces places normalement en catégorie 3 ou 4 (les moins chères) étaient souvent épuisées rapidement voire déjà épuisées avant l’ouverture grand public que ce soient pour les packs ou les billets individuels !

    • Sully - le 14 janvier 2017 à 23h48

      L’explication provient sûrement du fait que les personnes qui achètent des places les moins cher derrière le but vont ensuite se replacer durant le match à des places vacantes bien mieux placé 😁

      • Jo - le 15 janvier 2017 à 00h04

        Je me suis dit ça aussi mais dès le début du match, ça me semble bizarre qu’ils autorisent ça. En 2e mi-temps, ça doit être effectivement + ou – toléré.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).