Nationale 1

Enfin la mi-temps

Source : Valence HB

Sept matches, sept semaines. Voilà par quoi ont commencé les équipes de N1 cette saison : depuis le 19 septembre, aucune pause n’était permise. Ce sera pour ce samedi… Pour ceux qui ne jouent pas la coupe. Une information importante : les VAP sont bien présents, en tête dans chacune de leurs poules.

Poule 1 : Un de chute pour Angers

Maxime Rizzi et Angers tombent – Crédit photo ; Jean-Yves Lhors

La performance du week-end est à attribuer à l’US Saintes qui a fait tomber le dernier invaincu de N1, Angers-Noyant (29-28). Angers souvent passé proche de cette défaite dernièrement est tombé dans une rencontre qu’il avait pourtant en main (13-17, MT). Sauf que le cours du match s’inverse et cette fois ni Benoît Galas (1/5), ni Julien Salmon (5 arrêts) n’ont pu jouer les sauveurs. Et si Maël Vandelanoote (8/12) et Andrea Parisini (6/6) n’ont pas grand chose à se reprocher, l’entraîneur Guillaume Dupin témoignera en disant qu’il sortait de la rencontre sans “avoir rien à sauver.” Vivement la pause. Tout le contraire de Saintes, tout heureux de prendre la 3e place à un petit point de l’Elite Val d’Oise. l’Elite qui a coupé la série positive de Lanester (27-23) tandis que Créteil a stoppé l’hémorragie contre Vernouillet (35-29), avec le très bon espoir jeune Baptiste Damatrin-Bertrand (8/8).

Elite Val d’Oise 27 – 23 Lanester
US Saintes 29 – 28 Angers-Noyant
Bruges 36 – 23 Pau Nousty
Créteil (réserve) 35 – 29 Vernouillet

Poule 2 : Rennes seul en tête !

13/13 pour Adama Keita, ici sous le maillot bleu – Source : IHF

Dans le registre impensable, après la défaite d’Angers, la poule 2 avec un unique leader ! Avec le duo Laz, Olivier dans les buts (15 arrêts) et Jean-Baptiste sur le terrain (8/8 dt 3 sur 7m), les rennais ont bien voyagé à Boulogne Billancourt. Ils profitent des deux nuls entre Amiens et Hazebrouck (28-28) ainsi que Oissel Rouen et Gonfreville (30-30) pour prendre la tête d’un petit point. Notons que le derby entre Rouen et Gonfreville a été bouillant, ponctué de neuf exclusions pour les locaux dont un rouge direct en fin de match qui permis le penalty du nul, transformé par Baptiste Mir. La réserve du PSG s’est de son côté remis à sa place dans le milieu de classement, après sa courte victoire au Stade Valeriquais (30-31). Des parisiens qui se seront fait des frayeurs mais avec un Adama Traoré toujours foudroyant (13/13 dt 4/4 à 7m !), ils peuvent voyager…

Stade Valeriquais 30 – 31 Paris Saint-Germain (réserve)
Oissel Rouen 30 – 30 Gonfreville
Amiens 28 – 28 Hazebrouck
Boulogne-Billancourt 23 – 26 Cercle Paul Bert Rennes

Poule 3 : Déjà joué ?

Avec respectivement 3 et 4 points d’avance sur la troisième place détenue par Sarrebourg, Strasbourg et Grenoble ont un pied en play-off. Les alsaciens sont restés sur leur importante victoire de la semaine passée contre Grenoble, en s’imposant à Torcy (31-34). Pourtant les joueurs de l’ESSAH avaient pris le plus mauvais départ, mais Michele Skatar était dans un grand jour (8 buts) ainsi que Joffrey Bonnemberg (8 buts). À Grenoble, on a remis l’église au centre du gymnase Pablo Neruda face à Semur en Auxois (33-24) gardant ainsi la tête de la poule. Mais sur la seconde partie de saison, il va falloir l’emporter sur son adversaire direct pour se diriger vers la Proligue.

Grenoble 33 – 24 Semur-en-Auxois
Torcy 31 – 34 Strasbourg
Belfort 31 – 25 Epinal
Sarrebourg 36 – 31 Chambéry

Poule 4 : Villeurbanne prend date

Gregory Thevenot – Crédit : Frédéric Faguet/VHA

À domicile face à Villefranche, on pourra noter que Villeurbanne s’est fait secouer. Certes toujours devant mais pas franchement sûr de soi à l’entrée du money-time, lorsque Yvan Bonnefond prend le temps mort après un 3-0 des visiteurs (20-19, 50e). Et heureusement le trio de grand Vanseveren, Laurent et Thevenot a sorti les bonnes actions pour l’emporter (26-24). Il n’empêche, Villeurbanne fait bien jeu égal au classement avec Villefranche plus tranquille face à Martigues (30-25). Un rythme de play-off et un sacré poil à gratter pour les valentinois qui les recevront après la pause, le 4 novembre. En bas, c’est la rébellion des petits Frontignan et Saint-Etienne qui ont pris leurs deuxième victoire de la saison.  Les stephanois peuvent remercier Gregory Quintallet face à Montpellier (10 buts), tandis que Frontignan aura su s’appuyer sur Jean-Christophe Benard (7 buts)  à Bagnols.

Valence 30 – 25 Martigues
Villeurbanne 26 – 24 Villefranche
Bagnols 20 – 31 Frontignan
Saint-Etienne 34 – 27 Montpellier

Maxime Thomas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 24 octobre 2017 à 08h48

    J'avais été méchant avec Strasbourg en début de saison en disant qu'ils n'arriveraient à rien cette année, mais finalement ils sont quand même 2ème de leur poule pour l'instant… Bravo à eux ! Mais je ne crois toujours pas en eux, ils ne vont pas remonter en D2 cette année xD

  2. Pseudo - le 24 octobre 2017 à 23h17

    Leur victoires face à Sarrebourg, Torcy et surtout Grenoble montrent qu’ils sont meilleurs que ce qu’ils avaient pu montrer en tout début de saison. Après rien n’est gagné, il faudra aller jouer à Sarrebourg, et aller perdre à Grenoble :p

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).