Proligue – J3

Chartres et Pontault s’installent

Chartres est la seule équipe à avoir gagné pour la troisième fois de suite en Proligue en s’imposant largement (31-24) face à Nice. Seul Pontault, son poursuivant direct, reste également invaincu après son match nul (28-28) contre Istres. Rien ne va plus en revanche pour Créteil, une nouvelle fois battu dans sa salle par Dijon (25-27).

Chartres enchaîne

En Proligue plus que dans tout autre championnat, la régularité est essentielle pour accrocher a minima les play-offs ou viser le titre national. Grand favori avec Créteil à la couronne de Proligue, Chartres a su éviter les pièges tendus devant lui depuis le début de la saison. Les joueurs de Jérémy Roussel ont parfaitement négocié la réception de Nice (31-24), un promu qui n’a certes pas encore gagné en D2 mais qui avait limité la casse à Pontault (32-30) et contre Sélestat (28-31). Cette fois-ci, les joueurs d’Eduard Fernandez Roura sont tombés sur des chartrains bien organisés en défense. Avec un Ricardo Candeias précieux dans les cages (13 arrêts), Chartres a rapidement creusé l’écart (6-3, 9’) en mettant au supplice l’arrière garde sudiste.

Malgré la réussite offensive de Nathy Camara, auteur de 12 buts, Nice ne parvient pas à inverser la tendance et regagne les vestiaires avec trois buts de retard (15-12). En seconde période, les chartrains se font une frayeur en encaissant un 4-0 qui remet leur adversaire dans le match (17-17, 35’). Très vite, Louis Roche et Fabio Magalhaes font tourner le compteur pour Chartres et relancent leur équipe (20-18, 37’). Nice réplique du tac au tac et reste au contact au moment d’entrer dans le dernier quart d’heure de jeu (23-22, 45’). Il faut alors toute l’expérience de Candeias dans les cages et De la Salud en attaque pour lancer définitivement Chartres vers la victoire (27-22, 52’). Les niçois craquent, laissant Rémi Feutrier conclure un large succès (31-24) pour le désormais seul leader de Proligue.

Pontault s’accroche, Vernon et Caen craquent

Au matin de cette 3ème journée de Proligue, quatre équipes étaient en tête du classement avec deux succès en autant de rencontres. A la sortie de ce troisième acte, seul Pontault reste invaincu dans le sillage de Chartres. Les pontellois ont fait match nul samedi soir à Boisramé contre Istres (28-28). Les provençaux en profitent pour marquer leur premier point de la saison au terme d’un match accroché, où les deux équipes se sont rendues coup pour coup et où Pontault a de nouveau attendu la deuxième partie de la seconde mi-temps pour effacer son retard. Les joueurs de Gilles Derot ont en effet livré une copie aboutie, en creusant un premier écart (5-8, 12’) grâce à Boschi, Capella et Crépain. Les franciliens subissent le rythme de leur adversaire mais restent cependant dans son sillage sans jamais inverser la tendance (10-11, 18’). Les pertes de balle et tirs manqués de chaque côté du terrain sont finalement plutôt favorables à Istres qui regagne les vestiaires avec un but d’avance (15-16). Les pertes de balle pontelloises (12 au total) se payent au prix fort. Malgré un excellent Alejandro Romero Carreras dans les buts seine et marnais (47% d’arrêts), Istres accentue son avance avec un 3-0 en quelques minutes (19-23, 44’). La réaction pontelloise est imminente, même si les visiteurs restent les plus menaçants (26-27, 54’). Pontault croit tenir son succès grâce à un but d’Aman, mais Hichem Daoud permet aux provençaux de repartir avec un nul (28-28) mérité.

Vernon et Caen ne peuvent pas en dire autant. Les deux équipes jusqu’alors invaincues ont chuté respectivement à Billère (33-24) et contre Cherbourg (26-27). Le SMV, qui effectuait son premier déplacement de la saison, est brutalement retombé sur terre en étant balayé par des béarnais plus appliqués et emmenés par un incroyable Ognjen Jokic (12 buts). Avec Arnaud Tabarand en habituel gardien du temple (15 arrêts), le BHB a d’abord fait le dos rond en première période (11-10) avant d’inscrire un 8-1 rédhibitoire (22-16, 45’). Les rêves de succès des joueurs de Benjamin Pavoni venaient alors de s’envoler face à la défense billéroise, impériale en seconde mi-temps.

Caen a de son côté perdu le derby contre Cherbourg (26-27) malgré une première période réussie. Les Vikings ont en effet compté jusqu’à quatre buts d’avance (11-7, 16’), grâce notamment à l’activité de Mancelle (5 buts) et Corneil (5 buts) en attaque. La JS laisse alors passer l’orage. Manebard à deux reprises ainsi que Guillard par deux fois sont à la conclusion d’un 4-0 cherbourgeois avant la pause qui fait passer les visiteurs en tête à la mi-temps (14-16). Le doute semble alors s’être installé dans les esprits caennais, même si ces derniers restent dans la roue de leur adversaire (18-19, 36’). Manebard, Tarrico ou encore Rechal sont de vrais poisons pour la défense des Vikings qui lâche du lest (19-24, 43’). Les dix dernières minutes offrent un vrai suspense (24-25, 50’), mais Cherbourg s’en remet à Manebard à trente secondes de la fin pour empocher un beau succès qui le place sur la troisième marche du podium de Proligue.

Créteil n’y arrive pas

La semaine a été bien difficile pour Créteil. Après l’annonce de la longue indisponibilité d’Etienne Mocquais, l’USC a concédé sa deuxième défaite en trois matches de Proligue. C’est Dijon qui a profité des errements de son adversaire (25-27). Les cristoliens ont cédé dans le dernier quart d’heure (22-22, 43’) en encaissant un 3-0 en moins de trois minutes (22-25, 46’). Avec 16 pertes de balle (autant que Dijon) mais seulement 51% de réussite aux tirs, l’USC s’est heurté à Wassim Helal dans les derniers instants de la rencontre. Les joueurs de Christophe Mazel avaient pourtant compté jusqu’à trois buts d’avance en première mi-temps (13-10, 26’) avant d’entamer un long mano à mano qui a finalement tourné en faveur des hommes de Jackson Richardson. Battu pour la deuxième fois de suite à domicile, Créteil va vite devoir réagir pour éviter de passer du statut de favori à celui d’équipe en crise.

Sélestat s’en contentera, Nancy ouvre son compteur

Depuis le début de la saison, Sélestat a appris à se contenter de peu en attendant des jours meilleurs. L’ancien pensionnaire de Starligue a commencé par une défaite contre Chartres (22-29) avant de prendre deux points précieux à Nice (28-31) mais a dû partager les points avec Besançon vendredi soir (25-25). Emmené par son international belge Thomas Cauwenberghs (7 buts), le SAHB a eu la mainmise sur le match. Les alsaciens ont en effet creusé un premier écart en début de match (8-5, 12’) avant que Gros par deux fois et Brkljacic ne remettent le GBDH à hauteur de son adversaire (8-8, 16’). Sélestat doit s’employer pour bousculer l’équipe d’Alain Portes qui ne compte qu’un but de retard à la pause (13-12). La suite tourne en faveur du SAHB (18-16, 39’) qui, sans prendre le large, semble un cran au-dessus (23-20, 49’). Besançon ne l’entend pas de cette oreille et jette ses dernières forces dans la bataille. Un 4-0 avant la sirène lui permet de repartir d’Alsace avec un nul (25-25) inespéré quelques minutes plus tôt.

Déjà au pied du mur après deux défaites, Nancy a lancé son championnat de belle manière en allant s’imposer sur le parquet de Limoges (25-28). Les joueurs de Stéphane Plantin ont globalement eu la maîtrise du match avec 13 parades à 34% de moyenne d’Obrad Ivezic et 7 buts de Ducreux en attaque. Un premier écart en première période (5-7, 15’), maintenu par la suite, laisse les limougeauds sous pression (7-10). Mais les joueurs de Nenad Stanic s’appuient sur Rac par deux fois et Moreau pour revenir dans la partie avant de subir à nouveau la loi des visiteurs avant la pause (13-16). Au courage, Limoges se lance à nouveau en chasse de son adversaire, avec une certaine réussite (19-20, 43’). Avec Ducreux et Feuchtmann à la finition, Nancy reprend ses distances au tableau d’affichage (21-25, 50’) pour ne pas les perdre jusqu’à la sirène. Ce succès fait le plus grand bien au classement et au moral des nancéens avant de recevoir Pontault puis de se déplacer à Chartres. Du lourd en perspective.

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).