All – J20

Une journée de larges victoires

Source : Twitter SG Fle-Ha

Pour la reprise, les gros n’ont pas tremblé en Bundesliga en s’imposant tous assez largement. Melsungen a été plus fort que Leipzig. Joli coup pour Lübbecke en bas de classement.

Rhein-Neckar atomise Lemgo

Des premières périodes comme celle vue à Mannheim jeudi dernier entre Rhein-Neckar Löwen et Lemgo, on n’en voit pas souvent. « Nous n’avons absolument pas été performants en première mi-temps, lâchait le coach de Lemgo, Florian Kehrmann, désabusé. Nous ne sommes pas entrés dans le match et avons mal joué, comme jamais encore. » L’entraîneur parle, les chiffres aussi : Lemgo a marqué son premier but à la dix-septième minute. Les Löwen avaient alors déjà marqué quatorze fois (14-0, 16′). Défense trop lâche, attaque trop faible, le challenger est ridiculisé par le champion. Gudjon Valur Sigurdsson donne vingt buts d’avance aux Lions (22-2, 28′) qui rentrent aux vestiaires avec un score exceptionnel (23-4, 30′). En deuxième période, Nikolaj Jacobsen fait tourner son effectif (entrées de Baena, Reinkind, Radivojevic, Taleski et Tollbring), mais garde Andreas Palicka, efficace (19 arrêts sur le match, 14 en première période) et le score se stabilise. RNL l’emporte de 21 buts (38-17). C’est la deuxième défaite la plus large de l’histoire de Lemgo en Bundesliga.

Le Top 5 ne bouge pas

Derrière la victoire spectaculaire du champion en titre, tout le monde a gagné. Dont Berlin, le dauphin, vainqueur à Ludwigshafen samedi (19-25). Trois jours après être passé à côté de son sujet face à Saint-Raphaël en Coupe EHF, les Renards ont gagné sans briller, mais sans vraiment trembler face à une équipe relégable. Les joueurs de la Capitale ont fait la différence en deuxième mi-temps, n’encaissant que deux buts en 20 minutes (12-14, 30′ ; 14-23, 50′). Petr Stochl a été décisif dans les buts (12 arrêts, 54,6%). Hanovre, de son côté, reste troisième, avec également une victoire acquise en deuxième période face à Minden (36-29). Casper Mortensen, auteur de huit buts, a renforcé sa première place au classement des buteurs, tandis que Pavel Atman, pour son retour de blessure, a marqué son tout premier but en Bundesliga lors de son entrée en fin de match.

Flensburg et Kiel n’ont également pas déçu. Le SG s’est appuyé sur une défense de fer en déplacement à Nuremberg face à Erlangen. Pas de but encaissé entre la neuvième (3-2) et la vingt-deuxième minute (4-8), un 6-0 en début de deuxième période (9-12, 31′ ; 9-18, 39′) et une victoire sérieuse (20-29) pour les partenaires de Kentin Mahé (un but), portés par un prolifique Hampus Wanne (9 buts, dont 5/6 pen.). Plutôt bien avant de préparer le match contre Kielce. De son côté, Kiel a commencé par la Ligue des champions et a pris le dessus sur Veszprém (22-20), avant d’aller chez le relégable Hüttenberg dimanche. Sans surprise, les Zèbres n’ont pas tremblé et ont même signé un festival offensif (25-37). Là encore on a vu des Suédois, puisque Niclas Ekberg finit meilleur buteur (10 buts dont 6/7 pen.) et Lukas Nilsson a signé un joli 8/8 au shoot.

Melsungen éloigne Leipzig

Le choc de la journée entre deux équipes du Top 8 opposait Melsungen et Leipzig. Le MT, à domicile, faisait figure de favori, surtout avec les blessures dans l’effectif de Michael Biegler (absences de Rojewski, Semper et Pieczkowski), nouveau coach du SC DHfK depuis la trêve. Melsungen tient son rang avec un match bien géré, toujours devant au score. Longtemps titulaire de trois buts d’avance (17-14, 41′), Melsungen réussit à creuser l’écart en fin de rencontre pour une rencontre qui aura manqué du suspense attendu. Les partenaires du prolifique Julius Kühn (10 buts) s’imposent largement (28-20) et restent dans la course à l’Europe. Côté leipzigois, comme on s’y attendait, la participation à cette lutte est de moins en moins plausible.

Enfin, notons la victoire d’une septième équipe engagé dans la course à l’Europe, Magdebourg. Les joueurs de Saxe-Anhalt ont, comme leurs concurrents, fait le boulot correctement pour la reprise en disposant chez eux de Gummersbach (30-24). En l’absence de Michael Damgaard qui va manquer quelques semaines à l’effectif de Bennet Wiegert, on a vu Piotr Chrapkowski marquer cinq fois, mais on a surtout vu le jeune Lukas Mertens se mettre en évidence sur son aile (9 buts). Gummersbach, distancé au score en cours de deuxième période (il y avait 15-12 à la pause), va continuer de se battre pour le maintien.

Göppingen galère toujours

Va-t-on voir cette année encore un Göppingen à deux visages ? Frisch Auf a signé une belle victoire ce week-end face à Nexe en Coupe EHF dont il est le tenant du titre (30-27). Mais jeudi, face à Wetzlar qui était son voisin au classement, l’histoire fut toute autre. Le match débute sur des bases serrées, avec Göppingen en tête au score. Les visiteurs arrivent à la mi-temps avec un but d’avance (16-17). Wetzlar réussit à élever son niveau de jeu en deuxième période, surtout en défense. Le HSG place six buts d’affilée (20-20, 38′ ; 26-20, 45′) et s’envole ensuite vers la victoire, au final assez large (34-27). Les dix buts de Marcel Schiller n’auront pas suffi pour Göppingen qui reste onzième, et ne pourra sans doute pas faire beaucoup mieux cette saison.

Grosse opération pour Lübbecke

Vous avez bien suivi, devant, tout le monde a gagné. En conséquence, les adversaires – qui sont derrière – ont perdu. Erlangen, Gummersbach, Ludwigshafen et Hüttenberg ont donc été battus. Restait un match entre deux équipes de la même zone : Lübbecke recevait Stuttgart ce dimanche pour ce qui a été, au final, le match le plus serré de la semaine en Allemagne. Les deux équipes avaient la pression, et l’ont fait comprendre avec leur entame pauvre en buts (1-1, 10′). Après une première période serrée (8-8, 30′), Lübbecke se montre plus fort au retour des vestiaires. Porté particulièrement par Lukasz Gierak (6 buts, 6 passes décisives), le TuS prend trois buts d’avance (12-9, 36′) et parvient ensuite à conserver cet avantage. Lübbecke tient un succès précieux (24-21) qui lui permet de lâcher la place de premier non-relégable à son adversaire du jour, et de prendre trois points d’avance sur la zone rouge. Pour Stuttgart, le premier gros match est perdu. Il faudra se rattraper rapidement, puisque parmi les cinq prochains matchs, le TVB affrontera Ludwigshafen, Erlangen et Hüttenberg…

Retrouvez le classement et le calendrier sur notre site.

Mickaël Georgeault

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Allemagne

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Kieler - le 12 février 2018 à 10h15

    Finalement il n'est pas cassé Nilsson mdr.

    Très sceptique quant à l'efficacité de Biegler en tant que coach. Autant Prokop était bon au moins avec Leipzig, autant Biegler j'ai un sérieux doute… C'est dommage d'ailleurs, Leipzig progressait plus ou moins chaque année.

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves