IHF

La Fédération Pan-Américaine officiellement découpée en deux

L’IHF a officiellement annoncé la séparation de la Fédération Pan-Américaine de Handball en deux confédérations. Cette décision fait suite à la dernière réunion des dirigeants de la fédération internationale le 14 janvier dernier à Zagreb. Malgré les très vives protestations des dirigeants américains (voir ici), l’IHF ne fera probablement pas machine arrière.

Dans son communiqué officiel l’IHF a détaillé, point par point, les raisons pour lesquelles une telle décision a été prise. En préambule, elle souligne que la Fédération Pan-Américaine (PATHF) représente la zone où le handball se développe le plus lentement dans le monde. Aussi, elle souligne que seuls le Brésil, l’Argentine et le Chili se qualifient systématiquement pour les compétitions à l’échelle mondiale.

Les raisons de cette décision

  • La (PATHF) n’a pas traité de la même manière – d’un point de vue sportif, administratif et financier – ses différentes fédérations
  • La PATHF a accordé une attention particulière à ses fédérations présentant les meilleurs résultats : Argentine, Brésil, Chili, Paraguay et Uruguay
  • Les distances importantes entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud ne sont pas optimales pour favoriser les échanges et chaque réunion demande des investissements financiers importants
  • La PATHF ne reconnaît aujourd’hui officiellement que 26 des 40 fédérations reconnues par l’IHF. Cette politique est injuste pour les fédérations non reconnues, notamment d’un point de vue sportif puisqu’elles ne peuvent pas tenter de se qualifier aux compétitions internationales. Elles sont également privées des contributions financières et de tous les programmes de développement au handball
  • Le manque de membres de la PATHF bilingues en anglais est un problème pour communiquer à l’échelle internationale
  • L’implication de membres de la PATHF non-expérimentés dans des dossiers divers ont crée des problèmes au sein mêmes des fédérations nationales et de l’IHF
  • Les dirigeants actuels de la PATHF n’ont pas réussi à signer de nouveaux contrats de sponsoring ces dernières années

Quels bénéfices selon l’IHF ?

D’après l’IHF, ce nouveau découpage permettrait d’accroître l’ensemble des activités liées au handball partout sur le continent. Par exemple, la région Caraïbes aurait des aides supplémentaires pour le beach-handball.

Il offrirait aussi la possibilité de multiplier les tournois internationaux grâce à des distances de voyage moins longues. Ces compétitions permettraient aux “petites” fédérations de progresser plus vite. Chaque confédération pourrait également définir des moyens plus spécifiques en termes d’entraîneurs, d’arbitres, de délégués, d’éducateurs…

Au final, l’ensemble de ces changements offrirait alors la possibilité d’augmenter la visibilité du handball et de séduire de nouveaux investisseurs.

Et maintenant ?

Lors de sa dernière réunion, l’IHF a également décidé de suspendre la Fédération Pan-Américaine de Handball. Cette décision fait suite à la dernier congrès extraordinaire organisé à Bogota (Colombie) en octobre dernier. A la suite des premiers votes concernant la séparation de la PATHF, les dirigeants américains avaient organisé cette réunion sans inviter un seul membre de l’IHF. Une violation des articles 10.2 et 3.1 des statuts de la fédération internationale.

En conséquence, l’IHF organisera les prochaines qualifications aux différents championnats du monde et aux Jeux Olympiques de Tokyo 2018. Aucune précision a pour le moment été donné au sujet du prochain championnat pan-américain prévu au Groenland en juin prochain.

La composition des deux confédérations

Confédération nord-américaine et caribéenne (19 pays et deux membres régionaux) : Antigua et Barbuda, Bahamas, Barbade, Canada, Îles Cayman, Cuba, Dominique, République Dominicaine, Groenland, Grenade, Haïti, Îles Vierges Britannique, Jamaïque, Sainte-Lucie, Mexique, Porto Rico, Saint-Kitts-et-Nevis, Trinité et Tobago, USA et deux membres régionaux : Guadeloupe et Martinique

Confédération sud-américaine et d’Amérique Centrale (18 pays et un membre régional) : Argentine, Belize, Bolivie, Bréseil, Chili, Colombie, Costa Rica, Équateur, Salvador, Guatemala, Guyana, Honduras, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Uruguay, Vénézuélienne et un membre régional : Guyane Française

Clément Domas

HandNews & CasalHand

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 22 janvier 2018 à 13h17

    Pourquoi la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane se retrouvent dans la fédération américaine? Ils ont une sélection? Pourtant leurs meilleurs joueurs viennent évoluer en France (Sohraindo pour la Martinique, Dinart pour la Guadeloupe par exemple)

    • Averell - le 22 janvier 2018 à 13h33

      Oui, c'est etonnant…
      Mais le plus drole serait d'assister a un France-Martinique ou guadeloupe ou guyane a un prochain championnat du monde 🙂

      • ricardtube - le 22 janvier 2018 à 14h26

        ils prennent exemple sur le foot avec 2 confédérations en Amérique, nord et sud. et pour les équipes nationales aussi, Guadeloupe, Martinique, Tahiti, Nouvelle Calédonie jouent les compét de leur confédération au foot.
        à terme on va assister au passage à 32 équipes pour le championnat du monde car le but est d'offrir 1 place à l'océanie et disons 2 à l'amérique du nord.
        ça peut donc faire Europe 16, Afrique et Asie 5, am sud 3, am nord 2, Océanie 1

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).