LFH – J18

Excellent coup de Toulon, nul à l’arraché pour Fleury

Le deuxième acte de la dix-huitième journée de LFH se déroulait vendredi et hier soir. Il a livré plusieurs duels acharnés qui ont notamment abouti sur la victoire de Toulon Saint-Cyr à Brest (22-21) et le nul entre Bourg de Péage et Fleury (29-29). Nice s’est également assuré une place dans le Top 5 en battant Besançon (24-23).

Brest – Toulon Saint-Cyr 21-22 (12-11)

Lorsque Louise Sand a redonné le +4 à Brest à moins d’un quart d’heure du terme (20-16, 47′), on aurait pu penser à une fin de match plus clémente à gérer pour les filles de Laurent Bezeau. Mais il n’en fut rien ! Après avoir mené pendant une bonne partie de la première période (6-10, 17′), Toulon Saint-Cyr s’était malgré tout retrouvé mené à la mi-temps (12-11, MT). Sans jamais réussir à revenir, Laurie Puleri (notre photo de tête) et ses partenaires se sont même fait progressivement distancé jusqu’à ce fameux +4… avant d’entamer une très grosse remontée. À 20-16, il y a un truc qui a périclité, regrete Laurent Bezeau. On a peut-être pensé que le match était gagné. Si on avait finalement remporté la partie d’un but, le discours n’aurait sans doute pas été le même mais je vois surtout qu’on a joué à l’image de nos entraînements des jours précédents. Chaque fois qu’on n’a qu’une rencontre dans la semaine, c’est une vraie galère pour relancer les filles. Pour elles, c’est vraiment très difficile mentalement, il y a un contrecoup. Je ne sais pas si vous imaginez le régime auquel elles sont soumises.”

Perte de balle, mauvaise passe, tir sur le poteau… Les Brestoises enchaînent tous les impairs en fin de match, si bien que Toulon Saint-Cyr inscrit un 6-0 parfait (20-22, 55′). Allison Pineau aura beau réduire le score dans les dernières minutes, les Varoises négocieront bien leur dernière infériorité numérique pour finalement l’emporter (21-22, FT). “On savait que si on tenait la route collectivement et qu’on présentait une bonne défense avec une bonne gardienne, on pouvait le faire. Beaucoup de gens m’avaient dit qu’il fallait que je fasse l’impasse sur ce match contre Brest mais je ne suis pas comme ça”, note Sandor Rac.

Cette victoire, combinée à la défaite de Chambray à Nantes est une excellente opération pour le TSCVHB. La bande de Laurène Catani prend trois points d’avance sur les Chambraysiennes et revient à un point de Besançon, actuel septième. Brest, de son côté, voit Nice revenir deux points derrière.

Bourg de Péage – Fleury 29-29 (13-14)

Objectif annoncé de cette fin de saison, la dixième place est désormais qu’occupe Bourg de Péage ! Au prix d’un duel acharné, les filles de Camille Comte ont ont partagé les points avec Fleury sur leur parquet. Menées pendant quasiment tout le match, les partenaires de l’indéboulonnable Marija Janjic (8 buts) ont pris les commandes du match à l’entrée du dernier quart d’heure (23-22, 46′) avant de prendre trois buts d’avance (27-24, 53′) et de finalement se faire rattraper dans les toutes dernières secondes par un but de Melissa Agathe (6 buts). Un moindre mal pour les Fleuryssoises.

Au général, BDP est désormais à égalité de points avec Chambray, premier club des play-downs. Fleury, de son côté, prend un point d’avance sur Besançon et pointe désormais à la sixième place.

Nice – Besançon 24-23 (11-14)

Autre excellente opération de cette dix-huitième journée, celle de Nice à domicile face à Besançon. Malgré leurs blessures (Martin, Torstensson), les Niçoises se sont arrachées dans le dernier quart d’heure – là aussi – pour engranger trois points très précieux. Pourtant menées à la pause (11-14), les partenaires de Noémie Lachaud ont d’abord égalisé (18-18, 42′) avant de prendre les devants grâce à Jane Schumacher. Malgré cinq dernières minutes tendues, Nice réussit à garder une petite longueur d’avance, bien suffisante à son bonheur (24-23, FT).

Au classement, Nice reste troisième mais revient à deux points de Brest et garde autant de longueurs sur Nantes. Besançon, de son côté, est septième.

Nantes – Chambray 27-24 (15-9)

Dans le dernier match qui s’est déroulé hier, Nantes a livré une prestation sérieuse face à Chambray. Jamais inquiétées, les Nantaises ont mis un quart d’heure avant de faire le trou (7-6, 15′ puis 13-7, 26′). L’écart est ensuite monté jusqu’à +7 (19-12, 40′) avant un réveil trop tardif de Vanessa Boutrouille (7 buts) et ses partenaires. L’écart ne descendra pas en dessous de quatre unités laissant Nantes s’envoler vers le douzième succès de sa saison.

Au général, le NLA met la pression sur Issy-Paris, qui affronte aujourd’hui Dijon, en prenant seul la quatrième place. Chambray, qui peut compter sur le retour de Marine Desgrolard dans ses rangs, est désormais trois points derrière le dernier strapontin pour les play-offs.

Clément Domas

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Cesson - le 25 février 2018 à 11h54

    Coach tout naz à Brest

  2. Mehdi - le 25 février 2018 à 15h27

    Cesson on en parle de votre coach à vous ??? Mdrrrr une blague

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).