Proligue

Le championnat en chiffres

Alors que les équipes de Starligue ont retrouvé le chemin des parquets la semaine passée, c’est au tour de celles de Proligue de reprendre la compétition ce soir. Et le moment de passer l’antichambre de l’élite au crible. (Chiffres LNH)

Au niveau budget, comme la saison dernière, Chartres mène la danse, avec plus de 3 millions d’euros dans les caisses, plus d’un demi-million d’euros devant Créteil, dont le budget a baissé de 300 000€ depuis l’été dernier. Cinq clubs du championnat dépassent les deux millions de budget, avec Sélestat, Limoges et Saran figurant dans le quinté de tête. Au bas de l’échelle, on retrouve presque logiquement les deux promus Strasbourg et Grenoble, avec des budgets de moins d’un million d’euros, mais c’est Nice qui fera office de petit Poucet financier avec 867 000€ pour la saison. En termes de masse salariale, quatre équipes sont au dessus de la barre du million d’euros. Du quinté de tête, seul Sélestat reste en dessous des sept chiffres.

Budget du groupement sportif (€)

Masse salariale (€)

Chartres

3 257 400

1 568 926

Créteil

2 646 537

1 385 133

Sélestat

2 164 985

916 592

Limoges

2 098 226

1 138 277

Saran

2 060 723

1 177 237

Nancy

1 533 462

870 752

Cherbourg

1 489 500

700 542

Dijon

1 435 856

748 041

Caen

1 435 467

709 236

Massy

1 238 000

585 538

Saint-Marcel Vernon

1 152 500

652 486

Strasbourg

971 000

452 712

Grenoble

890 550

430 691

Nice

867 730

407 451

Si on creuse le volet salarial, on se rend compte que deux postes sont mieux lotis que les autres : demi-centre et gardien de but sont les seuls à passer au dessus de la barre des 3000€ par mois de moyenne. Les disparités semblent bien moindres qu’en Starligue, absence d’une locomotive type PSG oblige. Et, sur le banc, la situation est également bien différente de celle qu’on peut rencontrer au niveau au-dessus. De plus de 7000€ / mois comme salaire médian, celui d’un entraineur de Proligue tombe à moins de 3000€ / mois.

Arrières

Demi-Centres

Ailiers

Pivots

Gardiens

Salaire fixe brut mensuel

Moyen

2942

3148

1985

2632

3149

2731

Médian

2800

2745

1864

2287

2269

2251

Des internationaux dans tous les clubs

C’est une petite surprise, mais tous les clubs de Proligue comptent des internationaux dans leurs rangs. Chartres pointe, là encore, en tête, avec neuf joueurs habitués à représenter leurs nations respectives. Limoges, Nancy, Saint-Marcel Vernon et Sélestat pointent derrière avec cinq joueurs internationaux, tandis que Créteil et Strasbourg en comptent quatre. Preuve de l’attractivité de la Proligue, le plus petit budget du championnat, Nice est représenté deux joueurs tandis que Massy et Caen n’en ont qu’un seul.

En termes de nationalité, la Proligue reste un championnat très franco-centrée. 66% des joueurs composant les effectifs sont français, soit 122 joueurs, contre 58% en Starligue. Comme dans l’élite, le pays étranger le plus représenté est l’Espagne, avec 11 ressortissants, avec la Serbie là aussi troisième avec six joueurs. Mais la Belgique, l’Italie et la Croatie se taillent également la part du lion, avec cinq représentants chacun. Mais les dirigeants de Proligue n’hésitent pas à aller chercher des joueurs dans des contrées un peu plus exotiques, comme la Lettonie (1), l’Ukraine (2), la Grèce (1) ou, plus loin encore, le Canada (1) ou le Chili (1).

Des affluences très disparates

Remplir les gymnases de Proligue semble être une tâche compliquée, à en croire les chiffres communiqués par la LNH. Seuls deux clubs (Limoges et Chartres) sont au dessus des 80% de remplissage alors que, pour certains clubs, cela sonne franchement le creux. Dijon fait office de dernier de la classe, avec 24% et moins de 1000 spectateurs de moyenne, comme d’ailleurs Créteil, avec ses 38% de remplissage. Les équipes promues en Starligue en fin de saison (Pontault et Istres), malgré des salles plus petites et de belles saisons, ont fait à peine mieux, avec respectivement 39 et 41% des tickets vendus.

Affluence Totale

Taux de Remplissage

Cherbourg

25 246

76 %

Sélestat

22 072

74 %

Caen

18 178

56 %

Besançon

18 105

46 %

Limoges

17 548

82 %

Chartres

15 200

97 %

Nancy

13 398

52 %

Créteil

12 364

38 %

Billère

11 827

61 %

Saint-Marcel Vernon

10 992

65 %

Dijon

10 843

24 %

Istres

9 147

39 %

Pontault-Combault

6 979

41 %

Nice

3 744

48 %

Moyenne

13 975

57 %

Kevin Domas

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Proligue

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. kailash28 - le 13 septembre 2018 à 16h50

    Chartres, vous ne meritez pas votre public!!!

  2. Chantereyne - le 13 septembre 2018 à 22h20

    14 Nouveaux joueurs cherbourgeois qui vont decouvrir le chaudron de chantereyne ce vendredi contre Massy. De belles promesses ont été entrevues contre Tremblay . Confirmez nous cela et le chaud public mauve s embrasera et la 1ere victoire de la saison arrivera …JSC allez allez allez allez allez allez JSC allez allez ……😁😁😁🇫🇷🇫🇷🇫🇷

  3. Aytec - le 13 septembre 2018 à 22h50

    Peu etre kailash28, mais on ne peux pas dire que ce soit un bon public et surtout pas un public de connaisseurs!!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).